Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 22:47

Ah bin oué ça met une claque hein.

Mais c'était il y a 10 ans que l'ours m'a envoyé LE texto. Celui où il me proposait un rendez-vous moins fraternel que les précédents.

Il se rappelle très bien quand il me l'a envoyé, où il était et avec qui.

Je me rappelle très bien quand je l'ai reçu, où j'étais et avec qui.

Je n'ai pas non plus oublié la suite. Je sais même comment j'étais habillée. Je sais aussi qu'il m'a ramenée en voiture chez moi, à côté de la mairie où on préparait le feu d'artifice.

 

Alors pour une fois, on s'est fait un dîner à deux, samedi soir. Une sortie en amoureux.

Genre, comme quand la nounette file un coup de coude à la poupette, qui percute mal pourquoi elle voit arriver la baby-sitter "mais voyons ils vont sortir comme des amoureux, tu vois bien que maman elle s'est fait belle et elle s'est maquillée !!". Merci ma nounette. Au moins une qui voit l'effort :p

 

On s'est rappelé comment c'était, avant.

 Avant qu'on ait passé 10 ans ensemble. Avant qu'on soit tellement habitués qu'on ne se rappelle pas qu'il y a 10 ans et 1 jours, rien de tout ça n'existait. Quand il n'y avait pas de quotidien. Quand on s'échangeait des mails du boulot tous les jours (je veux dire, pas pour demander qui allait chercher les mouflettes le soir). Quand une dispute c'était l'exception, pas une soirée à se caresser les mains.

 

On s'est rappelé mon appartement biscornu de Montrouge, et l'appartement quasi vide de l'ours à Maisons-Laffitte, les meubles qu'on a achetés ensemble.

On s'est rappelé les voyages qu'on a fait tous les deux.

On a discuté aussi, au restau on a parlé de la démarche que je fais pour perdre du poids. L'ours approuve.

On s'est parlé de ce qu'on partagé. De ce qu'on n'avait pas encore fait. Des rêves et des projets.

 

On a regardé au loin le feu d'artifice, 10 ans plus tard.

Il y avait un groupe qui prenait des photos, je me suis cachée pour ne pas être dessus, pendant que l'ours faisait le couillon en arrière plan (je le connais pas, je le connais pas, je le connais pas). J'ai râlé, on s'est marré.

 

On s'est parlé de ce qu'on a réussi. L'ours avait les yeux qui brillaient et la gorge serrée en regardant les images de l'année dernière, les photos de nos 3 petits machins.

 

La nounette, à qui j'avais expliqué le concept d'anniversaire pendant qu'on allait ensemble chercher des chocolats pour leur papa (bah oui dès que je vais au marché j'ai 3 boulets qui se cramponnent à mes jambes pour venir avec moi), a commenté rêveusement "ah, ça fait 10 ans que vous êtes amoureux ... et après ça fera 20 ans !!"

Elle est douée en calcul mental ma nounette.

 

Tu sais c'est pas facile hein. Autour de moi les couples se défont, se refont. C'étaient pas 10 ans de vacances ... c'est jamais des vacances - mais 3 enfants en moins de 4 ans, sans soutien familial, c'était rude. Ca l'est encore.

 

Ca faisait du bien de passer une soirée les yeux dans les yeux, les mains dans les mains, et de quitter le restaurant enlacés.

Alors, moi aussi j'espère, ma nounette. Il n'est pas toujours facile, ton père, mais je l'aime.

 

Repost 0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 22:47

    Oui alors c'est pas flagrant, que l'été arrive est arrivé mais quand même il y a des indices.

 

 

La garde-robe des mouflettes a changé, elles qui étaient en robes tout l'hiver sont désormais ...

en robes !

(non mais pas les mêmes, quoi, les petites robes à bretelles, avec les sandales ...), et on passe plus de temps dehors

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 .  

 

 

 

(oui alors la forêt c'est beau sur le papier mais merci les tiques, hein).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elles ont fêté leur papa !

 

(l'est content hein le papa)

 

 

 

Bon le dessin et la photo sont parlants mais je précise : cintre décoré par la nounette (bon la maîtresse a fait ce qu'elle a pu, son fils avait une pneumonie, les maîtresses aussi ont des enfants ...), pot à crayons par la poupette (avé le poème), et la choupette a participé à l'Oeuvre collective, une tasse en décopatch.

 

 

 

   

Notez le réalisme criant de la représentation nounettienne, papa geek dos tournté sur sa chaise à roulettes, devant l'écran géant de son Mac, bien vu (bon le papillon dans l'appart ça reste plus rare hein mais c'est une licence artistique)

 

 

En ce moment on est à fond dans le décopatch ...

 

Oui parce que fin d'année oblige on a fait les cadeaux de fin d'année.

 

D'abord ceux des dames de la crèche (elles ont eu chacune un kit à fondue au chocolat trouvé en vente privée, emballés dans du papier kraft amoureusement décoré par la choupette), j'ai complètement oublié de les photographier.

 

On a aussi fait les cadeaux de la maîtresse et de l'ATSEM de maternelle - même kit fondue, avec emballage décoré (et pas photographié) et ... une tasse en décopatch en plus !!

 

Pour la tasse, la poupette s'est inspirée de la créativité de la nounette - qui a choisi de faire un plateau et la tasse assortie pour sa maîtresse. 

 

Petit moment de solitude quand la nounette m'a dit d'un ton déçu, après avoir appliqué le papier bariolé fluo qu'elle avait choisi : "maman, je crois que ça n'est pas joli".

Elle a contemplé son oeuvre songeusement.

Et a conclu "il faudrait des paillettes !"

Ouf.

 

 

Et la choupette a dansé à la fête de sa crèche  ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Là on la voit avec sa référente Déborah (en bleu), son point d'ancrage, celle à qui elle ose parler, Déborah et Rébecca ça a toujours fonctionné ... et voilà, c'est fini la crèche, c'est fini les bébés ...

 

 

 

 

 

L'été, on le sent aussi arriver avec le "spectacle" de fin d'année de la poupette ce lundi ...

Un an de cours de danse (éveil corporel) et le dernier cours en portes ouvertes, c'était un chouette moment.

 

 

    Ma poupette a fini sa journée de lundi en fêtant son anniversaire en classe  

Ok on a  5 semaines d'avance - mais comme ça tous ses camarades sont là ... et ça étale les demi-journées à la cuisine pour lui préparer les gâteaux qu'elle a choisis ... ici le sac à son initiale ... (gâteau au beurre de cacahuète et pépites de praliné sur socle gâteau au chocolat).

 

 Eh oui, bientôt 5 ans !...

 

On prépare aussi l'anniversaire de la nounette.

Pour elle pas de spectacle, mais la fête de l'école c'est ce week-end, et maman-en-or bosse à fond sur le sujet (est-ce qu'on peut mettre sur un CV qu'on a fait 200 planches de tickets pour le barbecue et noué 300 sachets de bonbons ?).

 

Et puisque l'été est arrivé,

il peut faire soleil, ce week-end, siouplaît ?

Repost 0
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 16:06

C'est comme ça que la choupette a souhaité son année de plus à l'ours !  

http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2821.jpg

Eh oui, hier c'était le jour J pour l'ours.

http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2819.jpg

 

Les filles avaient bien bossé (vu que maman-en-or est en vacances et qu'on a donc enchaîné les ateliers ...)

 

La nounette avait repéré une carte 3D sur laquelle je me suis bien excitée, à la 3è tentative on a regardé une vidéo ensemble et on l'a décomposée phase à phase pour comprendre.

Mais ça valait le coup !http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2820.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le projet des mouflettes (idée de la nounette) était un "cahier de souvenirs" = album photo décoré par la poupette. La choupette a joué avec les photos avant qu'on les colle donc on peut dire qu'elle a participé ...  

 

http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2910.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et LE cadeau, inoubliable, c'est évidemment ... une BD !!  

 

moi je la trouve terrible, alors je vous fais partager ce grand moment de la littérature : 

Titre le Chatau de Pascal
Il étaie une fois un roi qui s'appelaie pascal
"je sui le roi et je mapele pascal"http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2810.jpg

 

Il étaie triste par ce qu'il n'avaie pas d'anfen  \  Mes un joure il est tomber amoureue d'une reine qui s'appel Arianehttp://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2811.jpg

 

Ils on fait naitre un anfen "elle s'appelle Sarah"  \  "pourquoi nous ne fesons pas un deuxième anfen "http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2812.jpg

 

le roi et la reine raiflaichie Il ne save pas quoi fair  \  la fée est là "je ve bien vous éder"http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2813.jpg

 

"vous n'aveis qua atendre deux semaine et un bébé viundera" \ elle agite sa bagette pour disparaitre.http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2814.jpg

 

le roi et la reine atende et hop un bébé "elle s'appelle elsa"  \  le roi et la reine ne son plus triste  Il son content Ils on deux anfenhttp://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2815.jpg

 

Ils apeile la fée "pe tu encor nous s aidais"  \  elle die "vous n'avait qua atendre une semeine"
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2816.jpg

 

le roi et la reine on trois bébé "elle s'appelle rebecca"   \   Ils son content Il vons joues dans le jardin.
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2817.jpg

 

Il est tare les anfens vons se quouchais "o lit"
signé : Sarah
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2818.jpg

 

Scénario et dessin de la nounette.
Moi j'ai juste agrafé les feuilles ensemble.
La reine n'est pas brune sur toutes les images pour ne pas user le crayon. Le truc qui fait "zzzz" c'est un berceau avec le bébé qui dort dedans. Et le roi n'a pas de lunettes comme l'ours parce qu'au Moyen Age ça n'existait pas (sic).

 

Je kiffe !!! http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2822.jpg

 

Journée plutôt tranquille avec un passage éclair à la piscine quasiment vide, et la visite de la famille de l'ours.

 

Et aussi mon frangin qui, en transit entre le Pays de Galles et Marseille, a initié l'ours au monocycle (enfin essayé de l'initier) (je ne me moque pas j'ai même jamais tenté le coup).

 

Repost 0
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 23:38
Et voilà !! en bons parents d'élèves très indignes que nous sommes, et aussi parce que je n'ai pas pu avoir de congés en février, nous sommes partis ... au ski.
 
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2117.jpg
 
Ca faisait longtemps que l'ours et moi n'avions pas remis les pieds sur des skis.
Pas depuis les filles, quoi.
Entre les grossesses et le temps des bébés, on avait renoncé.
 
Et là, les copains de CP de la nounette sont revenus avec un flocon au revers de leur doudoune ... et même les copines de la poupette, du haut de leurs 4 ou 5 ans, arboraient fièrement le petit flocon argenté.  
   
Alors  comme en plus ma maman nous avait fait un chèque à Noël spécial ski, on a fait le forcing ...
 
Par chance, c'est une année à neige, par chance, la nounette n'a pas de souci pour suivre à l'école, par chance surtout aucune n'est trop malade ... http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2122.jpg 
 
Nous voilà donc dans le domaine de la glisse ... On a bien expliqué à la poupette, déçue, que non elle n'aurait pas tout de suite le flocon, il faut plusieurs années pour ça (déjà, commencer le ski à 4 ans 1/2 c'est bien), on est allés louer leur équipement (skis roses "Hello Kitty" et casques assortis !!), le nôtre, on a fait les inscriptions à l'école de ski et on a fondu en les emmenant à leur première leçon.
   
Petit pioupiou et petit ourson sont revenues enchantées, et très fières (bon la poupette était déçue, on ne lui a pas encore donné sa médaille) et nous on était tout émus.
La choupette était au club enfants, je pense qu'à 1 semaine de ses 3 ans on aurait pu l'inscrire aux cours mais d'une elle ne communique pas et n'écoute rien (ce ne serait pas un cadeau pour le moniteur), de deux je trouve qu'elle est trop petite (je doute que sa musculature soit prête) et de trois : comme ça, on a une gradation dans la tribu.
Elle est allée visiter les igloos pendant qu'on rechaussait nos skis et qu'on retrouvait les sensations de glisse pour la première fois donc en ... 8 ans.
  http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2123.jpg 
Bon ça ne s'oublie pas.
   
Mais les chaussures de l'ours n'ont pas résisté !!!
 
bim, explosion : après même pas 1h30 sur le petit domaine aux pistes heureusement tranquilles (pour une reprise il valait mieux) nous avons fait la dernière descente ... en téléphérique (ah bravo). 
 
adieu les shoes
  http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2124.jpg
Le téléphérique, on l'avait testé la veille, par grand beau temps, pour profiter de la vue qu'on n'était pas sûrs de retrouver (météo capricieuse).

Les filles étaient très difficiles à canaliser et très attirées par le vide et la poudreuse, donc tout n'a pas été tout rose, à part les blousons des mouflettes évidemment.
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2113.jpg
 
      http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/dscf0110.jpg 
 
       
   
  http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2118.jpg
 
 
 
 
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2112.jpghttp://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2120.jpg
   http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2119.jpg 
     
 
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2121.jpg
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2111.jpg
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2116.jpg
Mais rien ne peut empêcher une bataille de boules de neige
   
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/dscf0111.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
         
Le bonus du domaine, plutôt modeste question glisse (parfait pour notre niveau global)
c'était la patinoire olympique ...
   
       
Comme quoi à 40 ans on peut encore avoir des premières fois ...
 
L'ours, avec son expérience des rollers en ligne a vite trouvé ses marques sur lhttp://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2210.jpges patins.
   
      La nounette m'a scotchée !
A peine sur la glace elle est partie en ligne droite, pendant que je me cramponnais au bord ...
   
Les 2 plus petites ont eu un peu plus de mal mais ont vite compris à quoi pouvait servir la "chaise" louée pour leur servir d'appui ... grand moment d'enthousiasme en famille, on a a-do-ré. 
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2212.jpg
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2413.jpg
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2214.jpg
   
         
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2412.jpg
     
      http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2215.jpg
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2411.jpg
     
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2211.jpg
       http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2414.jpg
Du coup on est y est retournés (avec tonton Pat qui est venu passer quelques jours).   
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2311.jpg
  
   
             
 
   
 
 
 
   
 
  http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2310.jpg   
   
Ca crève, hein, la neige =>
 (on fait moins la maligne, mamzelle Jamais Je Fais De Sieste ?)    
   
   
Et voilà, on a bien profité
les mouflettes ont gagné leur petit flocon ... avec l'ourson ou le pioupiou dessus !
La poupette était tellement enthousiaste qu'elle n'a pas compris quand on est revenus à l'appartement après un arrêt éclair chez mes parents "mais pourquoi on ne retourne pas au ski ?"
Eh oui, jusqu'à l'an prochain, tous ensemble, on va rêver des cimes.
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/pano0110.jpg
   
        http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2415.jpg   
       Ayé elles ont la médaille !! (si, si, épinglée sur le blouson ou le dossard)   
       
  http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2417.jpg
 
 
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/dscf0212.jpg
   
 
 
 
 
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/dscf0210.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/dscf0211.jpg
 
 
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/dscf0213.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ta-taaaam dernière heure de ski - on se la pète hein ?
http://i79.servimg.com/u/f79/09/01/63/29/img_2410.jpg
     
Repost 0
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 22:33

Dit comme ça, ça claque, hein ?

 

Je passe de l'état de trentenaire tardive à jeune quadragénaire.

Mais quand même, quadra, quoi.

 

Je suis tellement débordée que je n'ai pas pu m'organiser ma fête. Parti comme c'est, j'aurai autour de moi juste mon petit noyau familial pour souffler les bougies d'un gâteau que j'aurai cuisiné.

On va tenter de rattraper le coup,

et inviter un peu de monde

et faire une fête plus tard, à mi-chemin entre mon anniv et celui de l'ours (je dis ça, c'est un voeu pieu : on n'a même pas encore cherché un lieu).

 

Souvent, le changement de dizaine, c'est l'heure des bilans.

 

Plus de trois mille six cent jours et qu'est-ce qu'il m'en reste ?

Dans le désordre : 

- une famille, des enfants (c'est la première chose qui me vient). 

- de beaux voyages  - avec plein de jolis souvenirs, de photos ... quelques tentures murales ... et un individu poilu dans mon séjour, avec qui j'ai construit une histoire de bientôt 10 ans : réalisée entre l'Egypte et le Pérou, consolidée en Afrique et en Jordanie, et actuellement en plein rêves d'autres terres du monde,

- une reconversion professionnelle (peut-être pas la dernière, la vie est longue et la retraite lointaine).

- des projets comme des ballons colorés qui me suivent ou me précèdent au gré du vent

- de belles connaissances avec un réseau d'amies mamans d'enfants du même âge, rencontrées virtuellement sur des forums ou réellement au square ou à l'école ...

- quelques cicatrices et une thyroïde, une vésicule, une poitrine arrogante et une taille 40 sacrifiées sur l'autel de la maternité "multipare",

- 878,5 litres de lait maternel (on pourrait en faire, du yaourt, avec ça)

- un blog (!)

- et 10 ans de progrès dans la connaissance de moi-même (ça compte).

 

Il y a 10 ans, j'arrivais sur la région parisienne, dans un petit 2 pièces loufoque comme je les aime, choisi pour plaire à mon chat (disparu avant l'entrée de l'ours dans ma vie, ce qui m'a fait beaucoup de chagrin mais a épargné à l'ours des réactions allergiques). Je venais de repasser un diplôme pour changer d'orientation, j'avais commencé un nouveau job, et je suivais des cours du soir pour satisfaire ma curiosité éveillée à l'occasion de ma reprise d'études. Je sortais pour aller au théâtre, j'allais voir des comédies musicales, j'allais au ciné, j'allais à la salle de sport toutes les semaines, je me vernissais les ongles, j'avais 2 tailles de moins, 20 cm de cheveux en plus, je faisais la grasse matinée le week-end et ça me gonflait d'être célibataire.

 

Il y a 10 ans je ne savais pas que mes nouvelles études me mèneraient à mon poste actuel, dont je pense parfois à sortir mais qui me passionne autant qu'il m'épuise.

 

Il y a 10 ans, je connaissais déjà l'ours, je l'avais même invité à ma soirée de 30 ans (il avait trouvé une excuse bidon). Je ne savais pas qu'il serait mon ours. Et que j'aurais pendant 10 ans des téléphones portables basiques pour garder ma carte SIM et avec elle, le SMS de l'invitation de l'ours à ce qui fut notre premier rencard (invitation explicitement coquine c'est pour ça que j'y suis allée, je résiste à tout sauf à ma curiosité).

 

Il y a 10 ans, je n'avais pas imaginé que j'aurais ça, se tortillant en jupon de tulle rose sur le clip de Gangnam style :

http://i73.servimg.com/u/f73/09/01/63/29/foto210.jpg

C'est la grande qui a voulu se faire belle pour le shooting, forcément les autres ont copié (il y a longtemps que je ne suis plus leur modèle, c'est la nounette qui mène la troupe avec bonne humeur, gentillesse et juste un peu trop d'énergie pour mon niveau de fatigue).

La choupette étant définitivement incontrôlable, on n'a jamais obtenu qu'elle prenne un air un peu plus sérieux pour ses photos d'école.

Oui parce que ça y est, à 40 ans j'aurai une tribu d'écolières.

La plus petite fait son entrée en maternelle.

La plus grande atteint l'âge de raison (dit-on). 

 

J'ai même un neveu, dis-donc.

 

J'aurais bien voulu un 4ème enfant mais l'ours veut dormir. Et voyager.

Je me suis inclinée : avec un autre enfant on rempilait pour plusieurs années de nuits grises. Quant aux voyages, avec plus de 2 enfants mieux vaut n'y pas trop songer. Déjà, quand on essaie de réserver et qu'on annonce nos 3 mouflettes, la centrale de réservation buggue (bah c'est prévu pour 2 enfants) ou nous propose 2 chambres (et le prix associé).

Pas grave, on fait le tour de France en gîte. C'est beau, la France.

 

Dans mes rares moments de lucidité et de bonne foi, je dois reconnaître que la choupette tourbillonnante étant déjà au-dessus de mes forces, je n'ose imaginer dans quel état on m'aurait retrouvée avec une 4ème mouflette.

N'empêche, j'aurais bien aimé la connaître.

 

Mais la vie et le bonheur c'est vouloir ce qu'on a. Et moi j'ai une chouette famille, de chouettes copines, un chouette métier, un chouette pays, de beaux projets avec tout ça, et plein d'envies de découvertes, de création,  

et dans une semaine

40 années tout rond.

 

Ce jour là, croyez moi, je penserai à mon jumeau.

 

Juste pour me dire que je ne serai pas la seule à qui ça fait tout drôle.

 

 

Repost 0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 22:28

Ca faisait longtemps que je n'avais rien posté.

Il faut dire que l'opération a eu lieu.

Je mets le détail dans un billet que j'avais écrit mais pas publié. Je le date du jour où je l'ai écrit même si vous le lirez à la suite de ce billet.

 

Et donc ma soeur est passée ce week-end avec bébé bohème, qui grandit bien ... Toujours tout blond, calme, éveillé, et affectueusement maltraité par les mouflettes toute excitées.

 

Et elle m'a gourmandée (si j'ose dire) parce que je n'ai même pas pris le temps de poster les images de mes créations culinaires.

En vrai, les idées ne sont pas de moi, je les ai prises dans un livre sur la pâte à sucre.

Mais quand même, je me suis bien fait plaisir.

 

Voici donc les gâteaux du jour de l'an :

 

Poire Amandes avec ganache montée au chocolat corsé (on ne sentait pas assez les poires amandes), soutenant un gâteau au yaourt avec pépites de chocolat
http://i11.servimg.com/u/f11/09/01/63/29/img_0711.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

et un gâteau royal au chocolat (biscuit chocolat, croustillant praliné, mousse chocolat aux noix de pécan) très apprécié    

http://i11.servimg.com/u/f11/09/01/63/29/img_0712.jpg 

 

=> Voilà ce que ça donne une fois entamé (les enfants étaient encore réveillés à 1h du mat et ils ont piqué tous les pingouins et même la mare ...).

 

    http://i11.servimg.com/u/f11/09/01/63/29/img_0810.jpg 

 

 

 

 

 

J'ai aussi préparé le gâteau d'anniversaire d'une copine, à qui nous avons fait la surprise d'envahir son petit appartement avec une bande d'amies, des tortillas et du champagne.

 

La demi-dizaine c'est précieux quand même !!

Le gâteau est une recette de ma copine Sandra, une "tuerie au spéculoos" qui a eu beaucoup de succès.

 

http://i11.servimg.com/u/f11/09/01/63/29/img_1014.jpg

 

 

 

 

 

Repost 0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 21:04

Eh oui, ce soir, c'est pizza à la maison !!

 

D'abord, parce que la choupette a réclamé. La choupette est dingue de pizzas. Comme ses soeurs.

Ensuite, parce que du coup personne ne râle, les mouflettes mangent de bon coeur, c'est la fête, je deviens leur idole, bref, un dîner sympathique.

Et aussi parce que ce n'est pas moi qui cuisine la pizza. Et que donc c'est rudement reposant.

 

Oui parce qu'il faut dire que ce soir, j'ai bien besoin de repos.

 

 La fameuse opération a eu lieu il y a 10 jours. Ca y est, j'ai un organe en moins.

Alors il faut être honnête, hein, ça s'est bien terminé mais je n'irais pas clamer que tout s'est bien passé.

Enfin ce qui est fait n'est plus à faire et une vésicule retirée ne fera plus de calculs biliaires.

 

Et puis finalement c'est aussi bien que je n'aie pas anticipé la douleur et l'abrutissement les jours qui ont suivi, ça m'a évité de m'angoisser aussi sur ça .

 

J'avais bien assez à faire avec ma terreur de l'anesthésie.

 

Ce qui est drôle c'est que je n'aurais jamais eu peur avant d'avoir des enfants.

Mais là, je regardais mes filles et je me demandais, est-ce qu'elles auront encore une mère dans 10 jours ? dans 3 jours ? demain ?

 

Les 3 soirs qui ont précédé l'opération je n'ai pas dormi.

J'avais envisagé de me filmer avec un message pour les mouflettes okazou je serais du mauvais côté des statistiques. Sauf que je me suis imaginé mes 3 mouflettes ... en train de regarder à la télé leur maman qu'on venait d'enterrer ... et je me suis dit, c'est cruel : elles ne vont rien capter. J'ai voulu leur écrire une lettre, mais d'ici à ce qu'elles la lisent ça n'aurait plus de sens.

Alors je leur ai fait un dessin, la veille, j'avais le temps en attendant l'aube de toute façon. J'ai dessiné 3 jolies sirènes, et puis j'ai juste écrit à chacune de mes mouflettes que je l'aimais, avec quelques éléments que j'aimais particulièrement chez elles.

 

J'ai envoyé un message à l'ours en récapitulant tous les rendez-vous importants pour les filles et en lui indiquant où trouver mes mots de passe, si besoin.

 

Après avoir tout bouclé, la veille, je me suis couchée sans réussir à dormir. 

 

Et puis tôt le matin j'ai pris mon sac avec des livres et des magazines, mon dossier médical, et je suis descendue rejoindre la voiture d'une collègue qui m'a très gentiment déposée à la clinique.

 

L'anesthésiste n'avait pas prescrit dans mon dossier la prémédication qu'il m'avait promis de me donner pour m'aider à me détendre.

J'ai dû taper des sommets d'angoisses, d'autant que le chirurgien était introuvable et que je suis restée les bras en croix, attachés avec une perfusion, sous les lampes éteintes, à attendre qu'on m'injecte le produit. L'anesthésiste, las d'attendre, a fini par partir en demandant qu'on le bippe, heureusement l'infirmière était adorable.

Maintenant, je n'arrive plus à m'endormir le soir tellement j'ai eu peur, pendant tellement longtemps.

 

Et finalement, j'ai tellement flippé sur l'anesthésie que la première chose que j'ai pensé en me réveillant c'est "je suis vivante".

La deuxième chose c'est "j'ai mal au ventre".

Et la troisième chose quand j'ai coassé que j'avais mal et que j'ai senti que le larynx grattait, c'est "ah oui, on m'a intubée".

 

J'ai passé 4h à supplier qu'on soulage la douleur (qui était liée au gaz injecté dans l'abdomen pour pouvoir manier les instruments pendant la coelioscopie : à mon avis après les 3 grossesses mon abdomen a dû se déployer comme un chapiteau ... il restait beaucoup de gaz à évacuer).

 

On ne voulait pas me donner de morphine : je ne sais pas pourquoi les soignants étaient persuadés que j'y étais intolérante et que ça me ferait vomir.

Franchement, à choisir, j'aimais autant avoir des nausées.

 

Pour finir j'ai supplié qu'on me refasse une anesthésie, qu'on me rendorme, et qu'on ne me réveille que quand j'aurais moins mal ... 

L'infirmière m'a regardée en penchant la tête, m'a dit gentiment qu'on ne faisait pas ça ... (bah je n'y croyais pas vraiment mais j'étais prête à me refaire injecter n'importe quoi tellement c'était douloureux).

Elle est partie en me disant - comme toutes les demi-heures - qu'elle allait demander (à qui ?). Et pour la première fois en 4h elle est revenue !! Et m'a mis une perfusion de morphine ... et injecté du tranxène (là je me suis dit que j'avais vraiment cassé les pieds des soignants).

 

C'est magique la morphine. Ca, le tranxène et 3 nuits quasi blanches, pfiout, je me suis bien assoupie;

 

Je me suis réveillée en découvrant qu'effectivement, j'étais intolérante à la morphine (bah, fallait tester), et du coup j'ai passé une nuit sur place (je sens bien que le chirurgien était déçu que je ne récupère pas plus vite) .

 

J'ai retrouvé les mouflettes le lendemain, et après quelques jours abrutie de vertiges et de nausées j'ai eu le plaisir de babysitter ma choupette écrasée de fièvre.

Je me suis levée le lendemain. J'ai coupé les fils avec un vrai soulagement (c'est ce qui faisait encore mal).

Et le surlendemain je me suis recouchée, écrasée de fièvre.

 

Le gag.

(Si vous croyez qu'on n'a le droit à aucun traitement pour soigner une crève quand on est enceinte ou qu'on allaite, je vous recommande de tester la grippe en post-opératoire, un must dans le genre ...)

 

L'autre gag c'est que je n'ai pas le droit de porter les filles pendant 3 mois, et bien sûr ma choupette malade exige d'être portée en continu.

 

Le dernier gag c'est que l'ours est absent.

Bé oui, je suis seule avec les filles depuis vendredi midi.

 

L'ours est en week-end : sa première sortie depuis la naissance des filles, un bon plan pour aller voir le rallye de Montecarlo avec un de ses meilleurs potes.

Le programme faisait rêver, alors même si c'était près de l'opération on s'est dit, banco. Faut dire qu'on a cru le chirurgien qui m'avait dit "vite remise, vite sur pied". Et puis les microbes, on n'avait pas prévu.

 

Alors on est restées, toutes les 5. Les mouflettes, moi, et la grippe. De quoi s'occuper.

 

Et samedi matin, miracle : il a neigé !

Depuis le temps qu'on attendait ça ... vite, j'ai habillé les mouflettes, fiévreuses dopées au paracétamol, luge sous le bras on est sorties profiter de l'occasion, les yeux brûlants mais le coeur en fête.

Elles sont tellement contentes les mouflettes ...

 

Et dimanche matin, youpi, encore de la neige, encore de la luge. Avec heureusement mes copines qui m'ont aidée à gérer. 

http://i11.servimg.com/u/f11/09/01/63/29/img_1010.jpg

 

http://i11.servimg.com/u/f11/09/01/63/29/img_1011.jpg

 

Pauvre ours. Les boules. Dire qu'il a raté ça. Occupé à nager sous la pluie dans la piscine de son 4 étoiles, en présence de russes buvant du champagne.

 

J'ai soigné (et porté) la choupette, j'ai gardé les mouflettes ... on s'est bien débrouillées ensemble.

Même si je n'ai pas eu une seconde à moi (mais comment font mes copines dont le mari est souvent en déplacement ?)

 

Hier soir, j'ai appris que le vol de retour de l'ours était annulé à cause de la neige.

 

Le gag.

 

Finalement, on a réussi à trouver un billet de TGV, l'ours arrivera dans la nuit. Et nous, on est claquées.

.

 

Voilà pourquoi, ce soir, pour les filles, c'est pizza.

.

 

J'ai mérité.

 

 

Repost 0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 16:09

Oui, je sais c'est pas la bile que je perds, c'est la petite gourde qui sert à la stocker en interne - mais j'aime bien ce titre !

 

Ayé, l'opération est programmée.

Juste après la rentrée.

Adieu ma vésicule, ma machine à calculs.

Je savais qu'on parlait de bosse des maths mais je ne la voyais pas là.   

 

Le chirurgien est beau comme un astre, moi qui ai surtout regardé ses mains je n'ai pas pu passer à côté.

 

J'aimais bien l'autre chirurgien que j'avais vu avant. D'abord parce que c'était une femme et j'aime bien soutenir les femmes dans les métiers moins féminisés. Ensuite parce qu'elle avait l'air très compétente, et puis elle m'avait examinée (elle). Et puis en voyant la choupette, qui était venue avec moi, elle l'avait considérée songeusement et avait demandé "elle pèse combien ? vous la portez souvent ?" ce qui donnait l'impression rassurante qu'elle considérait ma situation dans sa globalité.

 

Oui, mais voilà, c'était l'hôpital de la césarienne.

 

L'usine à viande humaine, où on m'a charcutée sans un mot d'explication, et d'ailleurs probablement sans nécessité. L'endroit où on m'a apporté de la laitue au déjeuner, le jour d'une opération où il est interdit pendant 48h de manger des aliments qui fermentent. Où les infirmières m'ont bousculée et houspillée pour que je prenne ma douche dans le respect de leur planning (parce qu'il y a le bébé à baigner avant telle heure, hein), tant pis si j'avais mal à en crier, d'abord j'avais une très belle cicatrice. 

 

C'est aussi l'endroit où 3 ans plus tard on a recousu ma nounette, après qu'elle se soit ouvert la lèvre contre le chambranle de la porte d'entrée, sans prendre en compte sa peur et sa douleur, sans attendre l'effet de l'anesthésie, faite à la va-vite par une piqûre traumatisante. Bref quasi à vif . Une boucherie, avec une belle cicatrice à l'arrivée.

A l'époque, on ne connaissait pas les autres hôpitaux du coin. Maintenant je pense qu'on a fait pas mal de tourisme hospitalier dans le département, d'ailleurs on va visiter l'hôpital Américain vendredi pour l'IRM de suivi de la poupette. Avoir des enfants, ça ouvre des horizons.

   

Bref, cet endoit c'est l'archétype pour moi de la violence hospitalière.

 

J'y suis allée quand même, hein, je fais confiance à mon médecin.

Je n'ai pas fait demi-tour quand je me suis fait jeter par le bouledogue de l'accueil (parce qu'en son absence et faute d'information j'avais pris le ticket de file d'attente des admissions et pas des consultations). Etre une patiente, ça commence par être patiente.

Mais une fois dos au mur, je n'ai pas pu programmer l'opération. 

Trop peur de me réveiller et de découvrir que je dois passer une nuit sur place. 

J'avais regretté de ne pas m'être écoutée avant mon premier accouchement.

Là je me suis écoutée.

 

Et j'ai affronté mon médecin, qui m'a donc non sans râlouiller orientée vers un nouveau chirurgien. Dr beau gosse (l'expression est de sa secrétaire médicale hein, j'ai failli m'étrangler de rire).

Il avait l'air moins concerné que sa consoeur, mais très assuré de sa pratique. Il m'a écoutée, il a fait un peu d'humour, et m'a rassurée sur les progrès de l'anesthésie depuis qu'on était petits.

L'opération se fait en ambulatoire et normalement je ne devrais pas mourir donc j'ai pris rendez-vous.

Selon toute probabilité j'y resterai quand même une nuit (j'espère pas). Et il faudra que j'évite de porter les filles pendant 3 mois (ça va être simple).

 

J'ai eu la réponse à mes questions, reste à voir l'anesthésiste.

 

Je voulais raconter dans ce billet ma peur de l'anesthésie générale.

Ce sera pour une autre fois.

Je vais commencer par officialiser le compte à rebours.

Dans à peine plus de 6 semaines, je me réveillerai incomplète.

(mais après tout, je l'étais déjà, où sont mes amygdales ?)

 

Je ne reverrai pas le chirurgien (enfin j'espère, si je le revois c'est mauvais signe), et lui ne reverra de moi qu'un champ opératoire et un gros plan de mes viscères à la télé.

Il y a de ces métiers.

Repost 0
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 19:38

Ah ben faut bien trouver un sujet pour revenir au bout de 4 mois d'absence.

 

Oui j'ai été un peu occupée.

Déjà il y a eu les vacances.

Pis il y a eu la rentrée (et la reprise).

Pis il y a eu la peinture : l'ours a décidé qu'il voulait apprendre l'aquarelle. Alors on s'y est mis tous les deux. On tâtonne, chacun avec son caractère (l'ours épluche les livres pour apprendre les techniques et définir les mélanges et les teintes possibles, moi je fonce sans réfléchir - je réinvestis mon expérience du pastel sec pour barbouiller - je découvre la sensation étrange d'être séparée du papier par un pinceau)

Pis il y a eu la couture (la déco des mouflettes, quelques robes à finir, d'autres idées que j'espère pouvoir présenter si j'arrive à prendre le temps)

Pis il y a eu la vie, quoi, le plaisir d'avoir 3 mouflettes en pleine forme ... le privilège de faire le tour de divers spécialistes pour leur garder leur belle santé, aider la parole, la vue, etc.

 

Mais me revoilà

je suis tataaaaaaaaa

et ayé, la nounette est rentrée au CP. Ca fait tout drôle de la voir derrière une table d'écolière ... au fond à côté du radiateur, c'est bien ma fille.

 

Bienvenue à Bébé Bohème

alias Gustin, le petit lutin

lui il nous a fait 3 surprises,

déjà il est né en siège (sans césarienne, bravo frangine qui a assuré)

en plus c'est un garçon (le premier de mon côté de la famille)

et il est blond aux yeux bleus.

 

Sinon il tète bien et ne laisse pas dormir ses parents, c'est bien mon neveu.

Une image ?

je ne sais pas si sa maman serait d'accord ...

Allez, je m'autorise.

Bienvenue Gustin !!!

http://i31.servimg.com/u/f31/09/01/63/29/img_9314.jpg (oui, oui, c'est de l'aquarelle)

 

 

Bienvenue à Mélusine aussi chez Aurore, qui a rejoint ses 2 grands frères, et c'est comme Athéna chez Anouk, on l'attendait cette petite princesse !!

Dans les dernières naissances très attendues, il y a Léor, naissance très émouvante je trouve.

Déjà j'aime beaucoup sa maman et sa manière très posée et apaisante de vivre la maternité (pas totalement centrée sur son enfant, c'est rafraîchissant, pour moi qui me laisse facilement aspirer). Mais aussi j'ai été très inquiète il y a 2 ans 1/2 de la greffe de rein de son papa, et si cette greffe n'avait pas réussi, on n'aurait pas Léor.

Mes pensées vont au donneur anonyme, et à sa famille - ça ne la consolera pas, mais vous voyez, rien que dans ce foyer, ce n'est pas qu'une vie qui a été sauvée.

 

Et bien sûr, tous ces bébés ont des grands frères (et des parents) complètement gagas d'eux. Parfois quand même, la vie fait de beaux rêves.

 

Vous allez me dire, okay, mais d'où vient le titre ?  

 

Peut-être du temps passé à suturer le doudou de la nounettes, après avoir lavé un autre doudou douché au yaourt à boire (la choupette est à l'âge de faire des grands gestes avec son verre sans percuter que le contenu dudit verre est soumis à la loi de la gravité).

 http://i31.servimg.com/u/f31/09/01/63/29/img_9510.jpg

 

Alors Mayou, ça va mieux ?

 

Peut-être aussi d'avoir appris que je dois renoncer à ma vésicule biliaire.

Ah bah ça me fait quelque chose.

Je l'aimais bien ma vésicule. Je ne la connaissais pas bien j'avoue, mais c'était un peu comme si elle faisait partie de moi.

Je ne pensais pas m'en séparer avant la "grande décomposition" finale. 

Mais bon, elle fabrique un peu trop de cailloux. Des très gros, et aussi des tout petits ... qui migrent ... Ce qui la rend plus dangereuse qu'utile.

Je n'ai jamais aussi bien compris son rôle que maintenant, alors que j'ai pris rendez-vous avec le chirurgien qui doit me la retirer.

Je me prépare - j'ai une peur quasi phobique de l'anesthésie générale, et aussi, je suis très remontée contre la violence hospitalière, banalisée par les soignants qui ne mesurent pas à quel point leurs patients doivent se montrer patients. Sans généraliser, hein, mais ce qui me travaille c'est de peut-être me faire opérer dans l'hôpital où j'ai vécu le cauchemar de ma césarienne (très réussie sur le plan technique mais pas humain). On verra bien !

Du reste c'est une opération très classique, par coelioscopie - pas de quoi se faire de la bile (oué je fais de l'humour, je ferai moins la maligne le jour de l'opération mais vous ne serez pas là pour le voir).

 

Plus d'informations dans une semaine !! 

 

Voyons le bon côté de choses : s'il y a un arrêt de travail je vais peut-être pouvoir rattraper mon retard de posts ...

 

 

Repost 0
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 17:14
Oui, c'est du réchauffé, c'était samedi dernier !!  Mais 3 boulettes mouflettes ça vous occupe une semaine ...
 
http://i41.servimg.com/u/f41/09/01/63/29/img_5014.jpg
Alors voilà, ça s'est passé la semaine dernière.
 
Déjà, le matin, la poupette, à qui son père soufflait quelques mots à l'oreille, protestait : "non ! c'est pas le niversaire de maman, c'est le niversaire de tonton David !"
Bé oui, logique ma poupette.
Car elle savait bien qu'on allait faire un gâteau pour tonton David. Je les avais bien briefées, puisque justement on recevait le frangin dimanche.
La nounette, qui avait capté le concept de jumeaux, avait beau lui expliquer, la poupette n'en démordait pas. Il a fallu toute une journée pour qu'elle accepte de reconsidérer sa position. De toute façon, elle m'avait offert son dessin la veille. La nounette m'a fait admirer le sien tout le WE, tellement elle le peaufinait, je suis sûre qu'il sera sublime quand elle l'aura fini .
Ce sont des artistes mes mouflettes .
 
http://i41.servimg.com/u/f41/09/01/63/29/img_5015.jpgEt donc, on a vu tonton David le dimanche, sa quarantième année avait 1 jour de vie.
 
On a fêté ça en famille, avec Marjolaine et son chéri Rémi, ma tante Michèle et mon oncle Jean-Clown Jean-Claude.http://i41.servimg.com/u/f41/09/01/63/29/img_5018.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
http://i41.servimg.com/u/f41/09/01/63/29/img_5016.jpg 
     
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
Grand succès des bougies étincellantes, la choupette est prête pour son anniversaire !
http://i41.servimg.com/u/f41/09/01/63/29/img_5019.jpg
 
 
    http://i41.servimg.com/u/f41/09/01/63/29/img_5017.jpg
 
   
   
 
        
 
 
 
 
    http://i41.servimg.com/u/f41/09/01/63/29/img_5021.jpg
 
       
     
   
 
         
   
http://i41.servimg.com/u/f41/09/01/63/29/img_5026.jpgLe frangin était bien entouré !  
http://i41.servimg.com/u/f41/09/01/63/29/img_5025.jpgil avait apporté sa balaïka et ses balles de jonglage, succès assuré (le truc c'est que maintenant les filles ne le laisseront pas s'en tirer sans un spectacle).
(NDLR vous avez remarqué ? la poupette croque une pomme, c'est pas chouette ça ? et la choupette c'est encore plus beau, elle est fondue de fruits, elle croque les pommes, savoure les ananas, enfourne framboises et fraises avec bonheur ...)
 
http://i41.servimg.com/u/f41/09/01/63/29/img_5020.jpg
 
 
     
 
 
On a aussi pensé à Siriol, l'amoureuse de David. Elle est galloise, d'où le dragon, emblème de son pays, qu'elle avait offert à la poupette. Depuis, il dort avec elle (c'est un gentil dragon, hein).
http://i41.servimg.com/u/f41/09/01/63/29/img_5023.jpg
 
 
Repost 0

Présentation

  • : Ma vie en mieux
  • Ma vie en mieux
  • : 3 mouflettes en couleurs primaires font toutes les teintes de la vie.
  • Contact

Texte Libre

to be is to do             (Socrate)
to do is to be             (Sophostène)
to-be-do-be-doooo   (Sinatra)

Recherche

Citation

La vie a plus d'imagination que les rêves (La Belle Histoire, Lelouch)