Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 13:41

Aujourd'hui, il y a une réponse automatique sur ma messagerie de bureau. Ne me cherchez pas au travail, je n'y suis pas.

 

Pas la peine non plus ce matin de me chercher à la maison.

 

Ce matin, c'était le rendez-vous à Necker. Pris il y a 3 mois. Les places sont chères. 

C'était la consultation de suivi par la neurologue qui avait suivi la poupette lors de son malaise grave du nourrisson il y a ... 3 ans 1/4 maintenant.

 

J'ai déposé la nounette à l'école, l'ours a amené la choupette à la crèche, puis on a sauté tous les 3 dans Silver le Kangoo, direction les bouchons la Touffeiffel ... et l'hôpital.

On s'est garés au mieux, c'est à dire mal (et donc on revient avec une contravention), pour arriver juste à l'heure et pouvoir, comme à chaque fois, patienter une bonne heure avant d'être reçus. Trente minutes de consultation, avec la même neurologue.

 

Est-ce qu'elle nous reconnaît ?

Vision stroboscopique de l'évolution de la poupette tous les 6 mois, petit bébé qui ne sait pas encore serrer les objets en pince, poupette d'1 an qui avance sur les fesses, petit personnage de 18 mois qui commence à marcher, réussit les encastrements comme une déesse et se blottit contre le ventre bien gonflé de sa maman, mouflette butée de 2 ans qui ne dit que 4 mots, sautille autour de sa petite soeur et n'accepte de faire ce que le docteur lui demande qu'une fois que le docteur a renoncé et tourné le dos ...

Et donc, là, petite demoiselle coquette de 3 ans et demi, toute pimpante dans sa robe en taffetas brodé de perles (tuto à venir), ses ballerines à paillettes 1/2 pointure trop grande mais elle voulait quand même celles-là, ses petites nattes et ses barrettes brillantes ...

 

On avait montré à la poupette la veille les photos de son séjour à l'hôpital. On avait bien expliqué qu'elle avait eu un accident, et qu'on allait voir le docteur qui vérifierait que tout allait bien.

Ce matin j'ai briefé ma tête de mule, allez ma poupette on fait bien ce que le docteur demande, si elle te pose des questions tu réponds, hein, tu pourras même chanter une comptine si elle te le demande, d'accord ma poupette ?

Il faut dire que ma poupette exige son CD de comptines dans la voiture, qu'elle chante à l'arrière à gorge déployée. Sa préférée ? Scions du bois. Sic.

 

Alors bien sûr, la poupette a refusé de chanter une comptine. Elle a répondu à toutes les questions, a subi avec bonne grâce l'examen clinique, a dessiné une princesse - une vraie, avec une robe, des yeux avec un iris, un sourire, et des bras attachés à la tête avec même des doigts au bout ... et une couronne (détail qui à 3 ans 1/2 n'est pas si fréquent).

Ensuite elle est partie escalader les tabourets (ce qui répond à la question sur sa motricité), avant de venir jouer sous la table du médecin.

 

Bilan : bonne pour le service. Tout va bien, l'examen est parfait (on s'en doutait), il ne reste qu'un problème de prononciation. Le médecin l'associe à un retard de motricité de la bouche, mais les autres signes sont absents (bave, difficultés à mâcher ou déglutir) alors c'est peut-être aussi que la poupette prend juste son temps.

 

Au programme un 3ème IRM (!) car celui passé à 1 an n'était pas très précis du fait du manque de maturité des zones du cerveau. Là, s'il y a des lésions, on les verra.

Bon, s'il y a des lésions, dans un sens ça n'a pas d'importance car vu le développement de la poupette le cerveau semble les avoir parfaitement compensées. Mais ce qui est important c'est d'avoir une référence, pour le cas où la poupette aurait un traumatisme crânien un jour nécessitant un IRM, là faudrait connaître les éventuelles lésions prééxistantes. Gloups.

 

Et on se revoit en milieu de moyenne section, en espérant que le déclic prononciation aura eu lieu. Ensuite un dernier rendez-vous avant l'entrée en primaire ...

 

La poupette a serré la main au docteur en partant, sacré petit personnage, et puis on est allées dévaliser la boutique des bénévoles (dont le profit permet d'équiper les chambres et les salles de jeux des petits malades), et festoyer dans le restaurant favori de la poupette qui a dévoré son mini Wrap.

 

Et voilà, on est rentrées, en éjectant l'ours devant son travail sur le chemin du retour.

Ne me cherchez pas chez moi, on va récupérer la nounette qui est aux anges de sécher le centre de loisirs, et qui va encore plus apprécier les ballons et bricoles qu'on rapporte de notre virée.

 

Et moi, après avoir revécu les heures de l'accident, après avoir revu les couloirs de l'hôpital, je vais continuer à regarder ma poupette rescapée. Ma poupette qui copie avec concentration les postures de danse qu'elle a trouvées dans son magazine de princesse, ma poupette qui babille en jouant avec ses petites voitures neuves, ma poupette qui chante à tue-tête quand on ne lui demande pas, ma poupette qui va très, très, très bien.

Je ne sais pas à quoi elle rêve, la vie, mais pour nous elle fait de bien jolis rêves.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

anouk 21/03/2012 01:43


virginie 27/02/2012 21:13


Oui de jolis rêves ! Tout est parfait pour ta poupette et donc pour vous ! Quelles bonnes nouvelles ! Gros bisous.

Véronique 27/02/2012 15:00


Post touchant qui nous fait d'autant plus apprécier les petits bonheurs de la vie.


Bonne continuation pour Poupette, beaucoup de joie, d'amour, d'éclats de rire et de bêtises.


 

fanfan 22/02/2012 11:26


Plein de bisous à cette si jolie princesse !! ♥♥

bedi 18/02/2012 06:08


Je suis contente que la vie est fait de jolie reve pour toi et pour Elle.


Et j'espère qu'elle en fera encore plein d'autres de beaux reves ...

Présentation

  • : Ma vie en mieux
  • Ma vie en mieux
  • : 3 mouflettes en couleurs primaires font toutes les teintes de la vie.
  • Contact

Texte Libre

to be is to do             (Socrate)
to do is to be             (Sophostène)
to-be-do-be-doooo   (Sinatra)

Recherche

Citation

La vie a plus d'imagination que les rêves (La Belle Histoire, Lelouch)