Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 17:54

Ceci est un message pour le monsieur qui nous a grillées, hier, à la séance de kinésithérapie du samedi dans une clinique.

 

Je voulais juste vous dire, avec le recul - mais je le pensais sur le moment, c'est pas grave vous savez.

 

Je crois que ça a énervé davantage la personne qui est venue me chercher en voyant que vous passiez devant nous, comme ça, discrètement, avec votre petit bébé encombré et votre plus grande fille. Peut-être vous vous êtes dit, c'est pas grave, elle est seule avec son bébé, nous on est 4, ça ne dure pas longtemps, elle peut attendre.

 

C'est pas très important, en vrai, et puis comme ça j'ai eu le temps d'écrire sur un bout de papier, pour la 3ème personne dans la file - qui attendait comme vous et moi depuis plus d'1h - que mon porte-bébé s'appelle un chinado.

 

Elle était très remontée contre vous, la dame qui est venue me taper sur l'épaule. Elle trouvait ça gonflé.

Moi, je crois que si j'ai eu du mal à passer à autre chose, c'est que j'étais vexée. Et un peu humiliée.

 

Oui, après tout, je vous ai "accueilli" quand vous êtes arrivé, avec votre jolie famille et votre petit accent. Je vous ai expliqué que les horaires avaient changé, moi j'étais là depuis 15h30 alors que les séances ne commençaient qu'à 17h ..., mais bon, au moins vous étiez deuxième et vous passeriez rapidement.

Je vous l'ai dit, et puis je me suis extasiée sur votre beau bébé de 7 mois, qui avait bonne mine mais ne devait pas être bien en forme puisque si vous vous étiez trompé d'heure, c'est parce que vous étiez venu le dimanche d'avant sur les horaires des vacances. J'ai souri à votre jolie fillette qui avait de chouettes bottes choisies par sa maman, qui a souri aussi quand elle a entendu sa fille se rengorger.

 

Je crois que c'est ça qui m'a donné ce sentiment amer d'une très vague humiliation, vous avez pris mes sourires, vous avez pris les compliments et la gentillesse, et vous avez foulé tout ça au pied, je me suis sentie bien bête.

 

Le kiné des adultes m'avait conseillé comme à vous de m'éloigner un peu dans le couloir, pour ne pas être dans le courant d'air de la salle d'attente de la kiné. J'étais donc allée attendre de l'autre côté des portes ouvertes, en vous regardant tourner en rond avec votre bébé dans les bras. J'étais aussi visible pour vous que vous l'étiez pour moi.

 

Alors je n'ai pas bien compris la mauvaise foi de votre épouse, quand elle m'a dit pour vous défendre, que vous ne saviez pas que j'attendais aussi, que j'attendais avant, et que j'attendais pour la même chose. Je crois que c'est ça qui m'a vexée, ce mensonge mesquin, comme si on n'avait pas échangé quelques mots, comme s'il y avait eu quoi que ce soit d'autre à faire dans ce couloir qu'attendre pour la kiné respiratoire des bébés.

 

Vous m'avez dit en sortant de la séance que vous aviez appelé.

Je ne vous crois pas.

J'avais vu passer la kiné avec son casque de moto, j'attendais qu'on appelle le numéro de ma choupette, j'aurais entendu.

Je crois, oui, que vous avez vraiment lancé une vague question, pas fort. Quelque chose comme "il y a quelqu'un avant nous ?" . C'était pas prémédité, je sais.

Moi je promenais la choupette dans le chinado, je devais vous tourner le dos à ce moment là. Vous m'avez vue, tout le monde me voyait, c'est pas comme si j'étais mince et habillée de gris.

 

Moi, je serais venue vous chercher. C'est ce qu'a fait une autre maman, elle est venue, mais vous étiez déjà entré avec votre bébé.

 

C'est pas grave, on n'a pas attendu longtemps.

 

Ca m'a un peu secouée sur le moment.

Parce qu'en vous parlant, je vous avais un peu accordé ma confiance, parce que justement, pour 5mn, est-ce que c'était la peine ?

 

Mais on n'a pas attendu longtemps. Ca n'a pas dérangé ma choupette.

 

Vous vous êtes fait un peu incendier par l'autre maman qui était scandalisée, et celle à qui j'avais donné le nom du porte-bébé qui pinçait les lèvres aussi. Vous êtes partis avec votre petite famille et votre femme a dû vous dire de ne pas vous en faire, qu'après tout vous aviez tenté de m'appeler, hein.

Moi je sais que vous saviez que j'étais là avant vous. Et que j'étais à 2 mètres. Et que j'attendais pour la même chose.

En fait, tout le monde le savait, sauf la kiné - qui s'en foutait du reste.

Du coup ça a failli partir en vrille, cette histoire.

 

C'est pour ça que je viens l'écrire ici. Au fond, c'était banal. C'est souvent comme ça ... ça m'a rappelé la bataille pour la vaccination contre la grippe A.

Mazette, c'était la jungle.

Vous étiez courtois. Vous aviez un petit bébé, vous vouliez qu'il soit soigné, on était tous là pour ça.

J'ai essayé de le penser sur le moment, mais j'étais un peu énervée quand même, je veux dire, vous nous avez grillées, faut assumer.

 

 Menfin voilà, vous m'auriez demandé, je vous aurai laissé passer.

L'ours avait emmené les grandes voir mamie Jaja à l'hôpital, pauvre Crème de Belle Maman qui a une phlébite.

Il m'avait appelée pour dire qu'ils s'étaient arrêtés au retour dans une petite fête foraine. J'étais transportée de joie, mes pauvres mouflettes privées de sortie pendant les vacances pour cause de microbes, mes mouflettes en train de s'amuser dans les manèges et la pêche aux canards ! C'était pas grave, de perdre 5mn.

J'aurais dit oui.

 

Donc vous voyez, je suis un peu navrée d'avoir mis du temps à me calmer.

Pour dire vrai, l'ours était assez en pétard quand je lui ai raconté le soir, il a dit que ça ne se serait pas passé si j'avais été un homme - et d'ailleurs, aujourd'hui c'est lui qui a emmené la choupette. Je crois que c'était votre famille qui était juste avant lui - mais pour de vrai cette fois.

 

C'est rien. Il a 7 mois votre petit bébé, il est drôlement beau avec sa bouille toute ronde, et moi aussi je voulais qu'il soit bien soigné.

 

Mais quand même, monsieur, c'était pas élégant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

carotte 25/01/2011 12:34



bravo et je suis daccord avec vous, cela m'exaspère les gens qui se croient tout permis. Dernièrement cela à failli se passer mais je suis repassé devant la dame en lui disant désolé mais y a un
moment que j'attend et cela m'a bien soulagé de le faire. Na! en même temps je n'ai pas l'habitude et j'ai sentie que j'étais toute rouge mais ça m'a fait du bien quand même...



Nounette 29/01/2011 17:38



Eh vous avez raison, il ne faut pas se laisser faire, ce n'est pas manquer de respect que de refuser qu'on vous grille votre place. Bien fait !



CHONCHON 11/01/2011 08:56



OOOOOOOOOOOOh! le mufle!!!!!


C'est drôlement gonflé!!!!



Sandrine 10/01/2011 07:14



ça me met toujours en pétard ce genre de situation !!! Je te trouve bien polie et gentille avec ces mufles (Madame étant également manifestement dans le coup).  


On les retrouve ces personnes quand t'es enceinte jusqu'aux yeux, tu attends à la caisse prioritaire (puisqu'exceptionnement, le magasin l'a ouverte), et ces gens-là, t'ont vue arriver, ils
savent que tu es là (puisque tu as mis deux heures pour rétablir ton caddie dans le bon sens) mais à part du moment où tu es enfin dans cette file... Bizarrement (!), ils ne se retournent plus,
ils sont d'ailleurs les premiers offusqués quand tu réclames ton droit de passage pour éviter un malaise....



afaurore 09/01/2011 22:10



pétard il manque pas d'air
on dirait les petis vieux chez le Dr qui arrive 1h plus tôt que leur RV donc avant toi alors qu'ils ont RV après toi
gentiment ils te demandent à quelle heure t'as RV, ils te disent qu'ils ont RV après mais ils passent AVANT
ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeerve
d'ailleurs je pense qu'un jour je dirai au Dr que c'est pas la peine de prendre des RV s'il fait passer les gens dans l'ordre d'arrivée
de gros bisous à toi et ta jolie famille



Nounette 09/01/2011 22:38



Non mais c'était bizarre, il n'avait pas en tête le fait de me griller mais disons qu'il a vu que je ne réagissais pas (on était 2 dans le couloir et on n'a rien entendu, il n'a pas appelé fort)
alors au lieu de me prévenir il est passé avec son bébé. Bon. C'était pas élégant.


Sinon j'avais le même type de doc que toi et j'ai pas du tout apprécié la blague, le coup du petit retraité qui n'a rien à fiche de ses journées, vient avec 1h d'avance et me passe devant alors
que j'avais SarahL, 6 mois, qui était malade et que j'étais arrivée pile à l'heure (après le boulot, l'exploit) ... Je lui avais dit d'ailleurs, au doc, que si c'est ça c'est des
consultations sans rendez-vous, premier entré premier sorti ... mais ça ne l'a pas du tout fait réagir.
Du coup je n'y vais plus.



Présentation

  • : Ma vie en mieux
  • Ma vie en mieux
  • : 3 mouflettes en couleurs primaires font toutes les teintes de la vie.
  • Contact

Texte Libre

to be is to do             (Socrate)
to do is to be             (Sophostène)
to-be-do-be-doooo   (Sinatra)

Recherche

Citation

La vie a plus d'imagination que les rêves (La Belle Histoire, Lelouch)