Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 21:06

Depuis qu'on a retrouvé les oeuvres de tonton Pat et de papa, faites avec des pinces à linge, maman-en-or a acheté plein de pinces qu'elle a désossées et la nounette s'est bien amusée avec colle blanche, peinture (première fois qu'elle utilise un pinceau, d'habitude elle peint avec ses doigts) et paillettes, pour faire le cadeau de Sabrina.












Mais c'est quoi-t-est-ce ?




























C'est un porte-téléphone portable !  
(si on veut décider que ça sert à quelque chose, sinon vous voyez bien, c'est une chaise à bascule faite avec des pinces à linges







Voici un petit "tuto" en images ...


Le socle
(les côtés longs doivent être disposés de manière symétrique, pas comme sur l'image 1 où je les ai juste posés sur la table pour qu'ils sèchent avant l'assemblage avec les côtés courts)



Le dossier


Les pieds et l'armature de l'assise (attention, c'est la partie délicate, on a dû utiliser des petites boites pour maintenir le tout)


L'assise (collée sur les pieds)


Assemblage assise+socle


Assemblage assise+dossier


Avec les accoudoirs



Voilou, ça rend super bien peint en marron foncé, et vernis.
Si question ou si autres idées merci de me le mettre en commentaire  ... là je cherche comment faire un chalet, mais je sais faire un banc et sûrement une table ...

Partager cet article
Repost0
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 10:00


Ca faisait longtemps que je n'avais pas posté une recette de la nounette.

En vrai, elle adore cuisiner, mais on ne fait pas forcément des choses très originales ...
Là, on doit apporter le dessert demain, je cherchais une idée de gâteau.
La nounette, me voyant farfouiller dans le coin farine, a réclamé "moi veux faire cuisine".
Bon, on va faire un gâteau au chocolat alors, tu maîtrises.
En même temps, un peu ras le bol du moelleux au chocolat.
Elle a quoi en rayon, Bonne à marier ? (elle est nulle en cuisine, c'est acté, mais bon elle a peut-être fait les courses).
En balayant les étagères du regard, tout en repérant les amandes effilées du coin de l'oeil, j'ai vu les "pétales de maïs au chocolat" de marque magasin dont l'ours a décrété que c'était pas top (traduisez "moi j'en mange pas"). La nounette n'a pas le palais si fin, et les gobe de bon appétit, mais ça m'a donné une idée.

Donc pour cette recette nous avons utilisé
200g de chocolat pâtissier
3 oeufs
100g de sucre & pincée de sel
75g de farine à gâteau (poudre levante incorporée)
150g de beurre + crème fraîche
75g d'amandes effilées (parce que j'avais ça sous la main)
1/2 bol de pétales de maïs au chocolat
(des chocapics quoi).

Préchauffer à 190°C

Commencer par hacher grossièrement les amandes et les pétales de maïs (on peut rajouter quelques gouttes d'arôme d'amande amère).

En parallèle, faire fondre le chocolat avec un peu d'eau et le beurre, rajouter ensuite la crème fraîche notamment pour "refroidir" le mélange
(afin qu'il soit manipulable par un mouflet ... et qu'il ne fasse pas coaguler les oeufs)

 

 

 

 Fouetter les oeufs puis ajouter le sucre et la pincée de sel, mélanger

 

 














Verser le mélange chocolat et beurre, mélanger le tout et ajouter la farine.
Mélanger encore (la nounette adore utiliser le petit fouet qu'elle a reçu à Noël).


Verser les 2/3 des miettes chocapic-amandes et mélanger.

Remplir le fond de petit moules (ici en silicone) avec le reste des miettes - pas trop, elles doivent juste couvrir le fond.

On verse ensuite la pâte dans chaque moule,
puis on décore avec quelques amandes effilées.


"pourquoi, maman ?"
pour faire joli.
"pourquoi ?"
parce que ça met en appétit
"pourquoi ?"
continue, mon amour.



Faire cuire une vingtaine de minutes à 190°C (ici petits moules en silicone, four à chaleur tournante).


Verdict : Bonne à marier a failli tout faire cramer , mais c'est pas mal, pour une invention.
On peut servir avec de la glace ou de la crème anglaise.
Attention, suivant le chocolat choisi et la marque des pétales de maïs chocolatés => le gâteau peut-être très sucré, limiter le sucre dans la préparation. On peut remplacer les amandes par des noisettes et une partie du chocolat par de la pralinoise - dans ce dernier cas ne pas ajouter de sucre.


Là nous sommes invitées et le dessert doit être facilement transportable, mais j'essaierai aussi la version crumble  en versant les miettes de chocapic/amande (ou noisette ?) par-dessus des pommes & poires avec un peu de chocolat fondu ... (pis pourquoi pas des fraises ...).

Partager cet article
Repost0
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 11:36

Pour la venue de Grand-mère la semaine dernière, la nounette n'avait pas seulement préparé un collier ! Elle avait aussi préparé ... le repas.
D'ailleurs soyons honnêtes : c'est encore son plat qui était le meilleur, une fois que Bonne-à-marier a eu fini de carboniser le crumble aux pommes en l'oubliant dans le four en mode grill (on ne peut pas penser à tout ...).

Voici donc la recette en images

Ah oui je rappelle :

Un préscolaire qui fait la cuisine c'est super salissant : je passe plus longtemps à nettoyer qu'à préparer le plat - mais la nounette s'éclate.
Garder à l'esprit que ce qui compte ce n'est pas le résultat, c'est le processus. Si on veut être sûre de suivre la recette ... on cuisine soi-même
Et maintenant on se lave les mains

Une escalope de poulet par personne (ici 3 escalopes pour 3 adultes et un enfant), tranches de fromage (emmental ...), lardons fumés, échalottes hachées, herbes (basilic, persil, ciboulette ...), un peu de crème liquide, un peu de bouillon de poulet.

On aplatit les escalopes de poulet avec un rouleau à pâtisserie (maman a aidé), puis on recouvre les escalopes avec une tranche de fromage (ici c'est un reste de fromage à raclette)


On ajoute des lardons et des herbes. Puis on roule l'escalope et on maintient le rouleau avec de la ficelle alimentaire, ou ici des cure-dents (sous le regard attentif de maman) => c'est beaucoup plus jubilatoire d'enfoncer le cure-dents !

 

Et voilà les paupiettes prêtes à cuire. Saisir à feu vif puis faire mijoter à feu moyen avec des échalottes, et un peu de bouillon de poulet (1/2 cube délayé dans de l'eau ici). Déglacer avec de la crème liquide.

Servi ici avec des pommes de terre vapeur dorées à la poêle puis réchauffées avec un mélange de fromage blanc + crème fraîche + fromage frais aux herbes type boursin / tartare, et jardinière de légumes
Partager cet article
Repost0
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 11:00

Dans la foulée du pâté de Pâques, on a décidé de faire un crumble aux brocolis.
("on" c'est maman-en-or, elle me mettait la pression alors je suis allée chercher les ingrédients pour lui faire plaisir - et aussi à ma nounette. Elle adore cuisiner - moi j'adore tout ce qui l'occupe )

Spéciale dédicace à Sabrina  ayé on a testé et c'est bon : la prochaine fois nos filles le feront ensemble.


Nous avons utilisé des brocolis cuits à la vapeur, du fromage frais de chèvre ou de brebis, de la béchamel (toute prête mais avis aux copinautes : je sais la faire  ) , poivre, sel, muscade, et pour la pâte à crumble : beurre, farine, parmesan (là j'ai mis du gruyère râpé mixé pour le cas où mini fauve voudrait en manger - on peut rêver).
Je ne sais pas les proportions : la nounette a versé les trucs un peu partout autour alors j'ai dû aller en rechercher plusieurs fois.
Disons 300 à 400g de brocolis, 100g de fromage frais de chèvre, 100g de beurre, 100g de farine, 100g de parmesan
(Four préchauffé 190°C)


Ah oui je rappelle :

Un préscolaire qui fait la cuisine c'est super salissant : je passe plus longtemps à nettoyer qu'à préparer le plat - mais la nounette s'éclate.
Garder à l'esprit que ce qui compte ce n'est pas le résultat, c'est le processus. Si on veut être sûre de suivre la recette ... on cuisine soi-même
Et maintenant on est prêtes : 
- Quand on va faire la cuisine on fait quoi ?
- Des saucisses, maman ?
- Non, mon amour, on se lave les mains.
Et hop on démarre



D'abord on met les brocolis dans le fond du plat, ensuite on ajoute le fromage frais de chèvre.


On verse la béchamel sur le tout
(on peut aussi faire directement la béchamel en intégrant le fromage frais, par ex. :

30g de farine de blé, 50 cl de lait, 100g de fromage frais - ex. brousse de brebis, "petit billy"... , 1 pincée de noix de muscade, sel et poivre
Faire fondre le beurre en petits morceaux dans une petite casserole. Dès qu'il est fondu et avant qu'il ne se colore, ajouter la farine, en une seule fois. Remuer à feux doux, jusqu'à obtenir un mélange bien lisse. Ajouter alors petit à petit le lait froid tout en continuant à fouetter. Saler, poivrer et laisser mijoter 10 minutes environ sans cesser de tourner. Enfin, hors du feu, ajouter la noix de muscade et le fromage frais ).

 
On prépare la pâte à crumble : farine sur beurre mou, et on ajoute le fromage.
On malaxe du bout des doigts pour que ça forme des miettes

Un peu de muscade, de sel et de poivre avant de mettre le toit du crumble (la nounette est dans sa phase "je construis des maisons")

Ensuite on met les miettes de pâte à crumble sur la béchamel.
C'est là que ça s'est gâté, parce que j'ai vite perdu ma môme  elle a commencé à transvaser tout dans tout ... pour remplir le petit ravier et le verser sur le plat ... et recommencer avec les autres bols disponibles ...

l'éclate totale


donc 15 minutes plus tard et autant pour nettoyer :


On enfourne 20 à 30 minutes à 190°C
pis voilà


Vous notez la tranche de pâté de Pâques de la veille dans mon assiette

Variantes possibles ... à l'infini ...
par ex. pour la pâte remplacer une partie de la farine par des flocons d'avoine et des amandes en poudre, des pignons de pin ou des noix de pécans hachées ...
pour la sauce remplacer le chèvre par du bleu ou du comté ...
pour la garniture: brocolis tomates, chou-fleurs et lardons, ratatouille, courgettes carottes petits pois ...
Si on veut distraire plusieurs préscolaires, on peut préparer plusieurs ramequins individuels ...

Allez on déguste

On n'aura pas deux photos de la nounette en train de manger son chef-d'oeuvre : elle a tout recraché dans l'assiette  ...
Mais l'ours a adoré.
Partager cet article
Repost0
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 18:42
Bon vu que les essais culinaires de la nounette ont eu l'air de vous plaire ... j'ai créé une catégorie dédiée .

Hier on a fait un "Pâté de Pâques". L'ours a ricané qu'on n'était pas Pâques, à quoi j'ai ricané qu'il était Pascal donc on reste dans le bon univers.
Mais en vrai c'est le pâté de Grand-mère (ma maman, que j'ai eue deux fois au téléphone pour vérifier la recette).
VEGETARIENS S'ABSTENIR.

En préambule pour celles qui seraient tentées de mettre leur progéniture au boulot, je sais que vous le savez mais je rappelle (pensées à mes copinautes cordon-bleus ou pointilleuses sur le ménage ) :

Un préscolaire qui fait la cuisine c'est super salissant : je passe plus longtemps à nettoyer qu'à préparer le plat - mais la mouflette s'éclate.
Garder à l'esprit que ce qui compte ce n'est pas le résultat, c'est le processus. Si on veut être sûre de suivre la recette ... on cuisine soi-même
Et maintenant on est prêtes : 
- Quand on va faire la cuisine on fait quoi ?
- Des saucisses, maman ?
- Non, mon amour, on se lave les mains.
Et hop on démarre


Il faut de la viande hachée (ici boeuf et veau), des oeufs durs écalés, de l'oignon haché ou émincé, du persil, de la mie de pain et un peu de lait, un à 3 oeufs (compter 1 petit oeuf pour 200g de viande).
Pour les proportions ma mère préparait 600g de viande et 3 oeufs durs pour un pâté qui faisait 2 repas : un chaud et un froid, pour 5 personnes. 
L'ours trouve que ce serait bien avec de l'échalotte ou de la ciboulette - là j'avais préparé un peu de basilic et du poivron haché. On peut rajouter du thym (ou de la coriandre pour qui aime ce qui n'est pas mon cas), ça dépend aussi de la viande choisie.

 
Bon d'abord on trempe la mie de pain dans le lait.
Ici on a pris du pain de mie : la nounette s'est grave éclatée à retirer la bordure avec ses ciseaux de pâte à modeler - faites comme si vous n'aviez pas vu qu'elle a fini le tour avec ses dents ...

 Ensuite on mélange la mie de pain avec la viande et les oeufs

On ajoute l'oignon, les herbes ciselées / hachées ... (ici c'est du surgelé), et les épices (pas trop de sel)
On creuse un nid pour les oeufs durs puis on leur fait un petit toit
Voilà prêt à être enfourné ... puis mangé
A la sortie du four

et une fois coupé ...

servir chaud avec des légumes (des haricots verts fondants, miam), du riz ... ou froid (avec ketchup, mayonnaise ...)

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 19:56


Vu le succès de mon post sur la pizza de ma nounette, j'ai décidé de vous faire profiter d'une leçon de cuisine.
Ca fait un moment que je me dis que je pourrais poster ici des recettes simplissimes, ça peut toujours servir.
Donc voici la recette des terrines de légumes version Nounette
A l'origine c'était un plat sinon complexe du moins vaguement élaboré (plus que le bolino, quoi).

Transformé par la magie de ma paresse, même un enfant de 2 ans saurait le faire.
La preuve en image :
Prendre des oeufs, de la crème fraîche, une pincée de muscade, un peu de farine, du gruyère râpé, une boite de ratatouille en conserve, du thon au naturel émietté (et ne me demandez pas les proportions).

On bat les oeufs avec la muscade, puis on ajoute la crème fraîche

La farine c'est moins facile, on en envoie partout et ça fait des grumeaux  ...
Ensuite on met le gruyère (celui qu'on n'a pas mangé)

Pis on verse le thon émietté et la ratatouille ... et on touille


On verse dans un grand moule à cake ou des petits moules à gâteaux (ici tout est en silicone) et on fait cuire, mettons 40mn à 190 °C (pour petits moules en silicone, four à chaleur tournante, adapter sinon).

Et on mange chaud avec un coulis de tomates par exemple ... ou ici froid avec de la mayonnaise
(si si si on mange - au moins le thon)

Et vala, Bonne A Marier forme la relève.

Et sinon je voudrais souhaiter un bon appétit à Alyssa qui a bu son bib du soir dans son foyer puisqu'elle est rentrée chez elle avec sa maman, son papa et sa grande soeur : ça me fait chaud au coeur .

J'aime bieeeeeen les histoires qui finissent bien  (c'est mon côté midinette)

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 16:45

Vous connaissez peut-être, si vous avez des enfants et avez cédé aux mirages de Nounou TV et du Dieu Dévédé, ce "petit âne rigolo" qu'on trouve aussi sur des livres (nous on a fait sa connaissance comme ça, pendant l'ère pré-dévédé).

Dans un épisode, l'âne fait un gâteau, qui se révèle être complètement raté en tant que tel, car c'est en réalité une très bonne pizza.

 

Mini fauve a ressorti justement cet épisode. Ca donne des idées.

La pizza, c'est avec de la pâte à pain, et dessus, il y a de la sauce tomate.

Héhéhé.

Oui, car mini fauve, depuis sa gastro, ne mange quasiment plus rien (pour le coup c'est même pas du caprice, juste elle n'a pas faim). On est super avancés ... Mais quand même, elle réclame ce qui lui fait envie – des bonbons, du lait, des saucisses … une pizza ?

 

Alors Maman-en-or a proposé à son mini fauve de faire comme l'âne rigolo, une pizza.

Idée aussitôt énoncée, aussitôt adoptée.

Ca tombe bien, Bonne à Marier avait acheté de la pâte à pizza (oui je sais, ma MAP* sait en faire mais elle ne l'étale pas).

On a donc préparé les ingrédients. On met quoi sur une pizza ?

 

Bon il reste un peu de tomates et des poivrons, c'est bien, ça. Et quelques boulettes de viande. Du fromage,  forcément. Un peu de jambon … Bon on n'a pas d'olive, on va faire cuire des rondelles de courgettes pour faire du vert .... Quoi d'autre ?

 

On va mettre des rondelles de saucisses, tiens, c'est pas mal ça. Et puis ça donne l'assurance que mini va s'y intéresser.

Pis si elle vomit tout, faut savoir que les saucisses on met super longtemps à les digérer, je le sais parce qu'à chaque gastro s'il y a eu des saucisses au repas précédent, même la veille au soir, je les récupère à la cuillère sur le drap ou la moquette. Faut voir le bon côté des choses : c'est plus simple qu'avec de l'omelette.

 

Petite concertation avec ma crème de belle-mère, qui est là, on décide de mettre de la sauce tomate plutôt que du ketchup, on cuisinera des pâtes pour finir la sauce (je suis géniale).

 

D'abord maman-en-or fait préchauffer le four et précuire les saucisses.

Mini fauve arrive, intéressée et plutôt excitée "des saucisses maman ? cépoumoi maman ?"

Oui, mais pas tout de suite, elles cuisent, et les courgettes aussi.

"- Moi veux pas …

- Je sais.

- Moi veux …

- Je sais."

Mini, pas rebutée (maman-en-or est de bonne humeur) va chercher ses ustensiles de cuisine et s'enrouler autour de mes pattes, jusqu'à ce que les saucisses soient cuites.

 

Je suis encore une débutante, j'ai tourné le dos au plateau sur lequel j'avais laissé les saucisses coupées en tranche.

"maman, é chaud !" me prévient mini en enfournant la deuxième vague.

 

J'explique à mini que les saucisses c'est pour mettre sur la pizza, et je lui demande de porter le petit ravier avec les rondelles de saucisses sur la table, où j'ai déjà déposé les autres ingrédients.

 

Je la rattrape à mi-chemin, elle va me finir le ravier avant d'atteindre la table.

 

Hop les saucisses hors d'atteinte, on finit de préparer tout, j'explique à mini que je vais étaler la pâte. Mini va chercher son rouleau à pâtisserie, j'ouvre la bouche pour préciser … mais maman-en-or me la referme et félicite sa nounette pour son initiative.

La nounette, de retour, demande s'il y a des saucisses. La nounette a de la suite dans les idées.

J'explique patiemment que oui, mais c'est pour mettre sur la pizza, comme l'âne rigolo.

Mini est ravie … et retente, pleine d'espoir : "des saucisses maman ?"

Je déroule la pâte, je rapporte discrètement le petit ravier, tout est prêt.

Maman-en-or intervient et, soucieuse d'enseigner les règles de l'hygiène très tôt, demande à sa nounette d'amour

"- alors, mon trésor, qu'est-ce qu'on fait quand on va faire la cuisine ?"

- Des saucisses ? "

Mea culpa, j'ai mal formulé la question.

Nous partons donc lui laver les mains quand même – ce n'est pas une corvée : mini adore se laver les mains. Blouse enfilée dans la foulée.

On revient, et là mini repère LE ravier et s'enthousiasme.

Et voilà, on va commencer.


D'abord …

"les saucisses, maman ?"

Non, mon trésor, c'est comme l'âne rigolo : d'abord la sauce tomate.

Oui, car moi je n'y connais quick en pizza mais Bonne à Marier pense que ça va faire "tenir" les trucs qu'on va mettre en garniture, alors … on étale la sauce tomate et du fromage râpé ...



Et ensuite ...

 

"les saucisses, maman ?"

 

Bon, d'accord.



Voilà, elle est pas belle la pizza nounette ?

Les rondelles de saucisses rescapées sont sur la part de mini-fauve

 

 

Et je vais vous dire, la pizza c'est pas à la poubelle qu'elle est partie !

 

 

... en tout cas pour les saucisses


* Note : MAP = acronyme courant dans les forums féminins et signifiant "menace d'accouchement prématuré" …J'ai mis 6 mois à le comprendre, parce que pour moi, dans le forum des mamaouts 2006
ET DANS CE POST ça fait référence à la Machine A Pain, comme celle que l'ours a achetée pour que JE lui fasse cuire du pain.

La MAP est un instrument suffisamment perfectionné pour y faire cuire aussi des confitures, du riz au lait, et préparer des gâteaux ou juste de la pâte à pain … ou à pizza …
Bonne à Marier trouve que la supérette en bas, c'est bien aussi, et la pâte est prête à dérouler. J'approuve.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Ma vie en mieux
  • : 3 mouflettes en couleurs primaires font toutes les teintes de la vie.
  • Contact

Texte Libre

to be is to do             (Socrate)
to do is to be             (Sophostène)
to-be-do-be-doooo   (Sinatra)

Recherche

Citation

La vie a plus d'imagination que les rêves (La Belle Histoire, Lelouch)