Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 19:54

Tremblez, mortels !!!

Le BEBE ROSE a 18 mois.

 

Trop tard !!

le Bébé Rose marche.

Le Bébé Rose comprend.

Le Bébé Rose explore.

 

Vous avez peur ?

 

Vous avez raison.

 

Le Bébé Rose est la terreur de vos placards.

Les montures de lunettes se tordent devant le Bébé Rose

les télécommandes s'éparpillent à ses pieds

les cheveux longs tombent par poignées

les nuits se fissurent et se hachent en tout petits pointillés

les journaux, prospectus et autres papiers se décomposent sous ses mains

les téléphones rouillent sous sa bave

l'encre des feutres se répand sur le parquet (et sur les vêtements, et sur ses mains, et dans sa bouche) 

 

Le Bébé Rose est envahissant. N'espérez pas vous cacher de lui car il vous retrouvera et campera devant la porte de votre refuge (WC, douche, cuisine ...) en hurlant.

 

Le Bébé Rose est malin, on le sous-estime vite. Mais tournez le dos et HOP ! le contenu de votre sac à main est répandu par terre et vous mettrez 2 jours à retouver vos clefs de voiture (heureusement que la poubelle est haute).

 

Le Bébé Rose est persévérant. Ne croyez pas qu'il va abandonner son idée. Le Bébé Rose se rappellera plus longtemps que vous qu'il essayait d'accéder à votre clavier d'ordinateur. Le Bébé Rose va guetter, une absence même courte suffit et votre clavier passe en QWERTY. Le Bébé Rose applaudit - car le Bébé Rose est moqueur.

 

Le Bébé Rose est mignon, le Bébé Rose est souriant, le Bébé Rose est danseur, le Bébé Rose est joyeux : le Bébé Rose cache bien son jeu.

 

Mais j'aime mon Bébé Rose.

 

Joyeux moisiversaire, ma choupette délirante.

 

 

Le Bébé Rose est partout. Même camouflé en babacool des eighties. Faut pas relâcher sa vigilance. En plus, le Bébé Rose a deux mains, pleines de doigts. Et des cordes vocales, plein.

 Oui, et des dents. J'ai pas parlé des crocs du Bébé Rose ?

null 

Et en plus le Bébé Rose a des soeurs. On n'est pas couchés, je vous le dis. 

 

 

 

 

Repost 0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 16:00

Petit bonhomme, tu viens d'éclore comme un ange humain
Tout petit bout d'homme qui tend la main pour faire ses premiers pas
Petit bonhomme, traverser le salon
C'est un peu comme atteindre l'horizon
Petit bonhomme, faut jamais baisser les bras

( P. Bachelet)

 

26 août

null

 

18 septembre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

25 septembre

 

Repost 0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 19:23

Et voilà,

pour la première fois depuis la rentrée,

ma poupette ne s'est pas jetée dans mes bras en me voyant pour me dire "a pleuré, moi".

Ce soir, ma poupette crâne.

Elle m'a accueillie en clamant "pas pleuré, moi"

Et à son papa, elle a rajouté "grand fille, moi".

 

Oh, ma poupette, tu auras bien le temps d'être une grande fille

et tu avais bien le droit de pleurer, avec tous tes repères qui avaient changé

 

mais c'est vrai, ça nous rassure bien, de savoir que tu as trouvé ta place à la maternelle.

 

C'est ta vie sans nous, ma poupette, mon amour, ma magicienne,

mais tu l'as compris : tous les matins d'école, on t'accompagne - et tous les soirs d'école, on sera là.

Il n'y a pas de jours sans nous. 

 

 Je t'aime.

 

 

Repost 0
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 22:17

La nounette a reçu un appareil photo à Noël.

 

(Oui, parce qu'on des fondus de la photos alors ici un appareil à 4 ans 1/2 (!!) ça ne détonne presque pas ... l'ours et moi on n'arrive pas à acheter un appareil photo qui ne fasse pas de vraies photos, du coup la nounette a un petit appareil numérique compact, acheté dans une vente privée pour le même prix qu'un de ces jouets hors de prix avec une résolution ridicule et pas de carte mémoire ... et faut reconnaître que, à l'usage, celui qu'elle a est costaud !)

 

On la laisse de plus en plus s'en servir ...

 

Voici des extraits de sa vision des vacances (je vous épargne les photos floues parce que j'ai eu la mauvaise idée d'appeler le mode macro "mode fleur" à cause du pictogramme, or elle aime les fleurs : l'appareil a donc passé les 15 premiers jours quasi myope ...).

 

Avant le départ ...

 

 

 

 

Repost 0
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 08:02

Eh oui, on a fini par rentrer.

On est même revenus il y a une semaine.

D'un point de vue strictement logistique je ne conseille pas le retour de vacances à 19h30 la veille de la rentrée scolaire (!), mais on savait à quoi s'attendre et on a juste un peu couru derrière le temps.

 

C'était la première rentrée de ma poupette.

Elle était fière !!!!

Les filles ont voulu partir en trottinette (celle de la poupette a rapidement fini sur la poussette tandis que l'ours faisait grimper la retardataire sur ses épaules, histoire de ne pas arriver trop en retard le premier jour).

 

 

null 

On a déposé d'abord la nounette, qui est en Grande Section et qui ne le laisse pas oublier. Bon, elle est rentrée dans sa classe, 28 secondes plus tard elle ne nous captait même plus, occupée qu'elle était avec ses copines qu'elle n'avait pas vues depuis 3 semaines. Cette année, toute la petite bande de copains-voisins est dans la même classe ...

Du coup on est partis.

 

Ensuite on est allés accompagner la poupette dans sa classe de petite section, avec la maîtresse qu'elle connaît puisque c'était celle de la nounette, et en plus c'est une voisine. Au bout de 2mn elle ne nous calculait plus, occupée qu'elle était avec ses légos.

Du coup on est partis.

 

Et on est allés déposer la choupette, pour qui j'avais négocié 2h de ré-adaptation. Vu comment elle me grimpe sur la tête en s'aggripant à mes cheveux dès que quelqu'un fait mine de la prendre, je voulais qu'elle ait au moins un petit sas de compression pour refaire connaissance avec la crèche. On comptait sur sa référente qu'elle adore.

Manque de bol, la référente n'était pas là. Et comme prévu, la choupette a hurlé.

Et encore, je l'avais laissée avec le papa et je m'étais cachée.

On est partis, un peu tristounets.

 

L'ours est allé cherché la poupette à 11h30 pendant que je filais récupérer la choupette. A la seconde où elle m'a vue, de l'autre côté d'une double porte vitrée, elle s'est mise à hurler à pleins poumons. C'est super bien insonorisé, je n'entendais rien du tout. Ma pauvre choupette. Elle a aggripé mes vêtements et a refusé de desserrer les mains (même pour lâcher ses hochets) tant qu'on n'était pas arrivés à la maison (donc j'ai piloté la poussette d'une seule main en portant la choupette de l'autre).

 

La poupette gambadait fièrement à notre rencontre "allée école, moi !".

Euh, je me suis sentie obligée de lui rappeler qu'elle y retournait le lendemain, hein, c'était pas juste une journée.

 

Et de fait, le mardi, ça a été la "vraie" journée de rentrée avec centre de loisirs et tout et tout.

 

Je passe sur mon propre petit bout d'enfer, et disons qu'alors que la choupette se réhabitue (la référente est de retour, ouf), la poupette a du mal à s'y faire.

 

Le soir, quand je suis arrivée, pour la première fois depuis qu'elle est en collectivité elle s'est précipitée vers moi et s'est serrée contre moi, en hoquetant avec de gros sanglots silencieux, qui ne se sont apaisés que quand je l'ai installée dans son siège auto.

 

Elle s'attend à nous voir à chaque fois qu'elle sort de la classe. Et verse d'amères larmes de déception, de chagrin, de désarroi à chaque fois qu'elle découvre que non, on n'est pas là.

Son ATSEM, qui connaît la nounette, a eu la super idée d'aller chercher la grande soeur pour consoler la petite, et c'est ma nounette qui a cajolé sa petite soeur en la rassurant. Mais tous les jours qui ont suivi, la poupette est restée prostrée au déjeuner en versant de grosses larmes dans son assiette intouchée, et elle gémissait de détresse tout le temps passé au centre de loisirs  ...

 

Ma pauvre ptite poupette. Qui, avec son tempérament réservé et contemplatif, a tendance à s'isoler et a un peu de mal à s'habituer à cet univers qui n'est plus aussi maternant que la crèche ...

Elle a des ressources, hein, pour se reconstruire ses petits repères. Elle parle de mieux en mieux, je suis confiante.

Mais c'est dur de la voir en passer par là.

Repost 0
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 11:49

Grand-mère achète des petites tenues coordonnées aux filles.

Des tenues qu'elles adorent (c'est long, c'est joli, c'est très petite fille) et il faut reconnaître que ça fait un petit effet, d'avoir les 3 mouflettes chacune dans sa robe à sa taille ...

Petit shooting :

 

 

null 

 

null 

 

 

 

Oui, bon, 3 neuneus en robe quoi ...

Repost 0
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 09:12

A force d'entendre les compte-rendus des dimanche passés par Garance - la grande copine de la nounette - au Jardin d'acclimatation, ça m'a redonné l'envie d'y faire un tour. La dernière fois c'était pour les 29 ans de Sabrina, si je me rappelle bien. Vu son âge avancé, ça date (je dis ça parce que je sais qu'elle lit ).

 

Cette fois-ci c'est ma frangine qui a proposé de se joindre à nous, à l'occasion de son anniversaire à elle.

Oui, si vous regardez bien, la bombe brune en minijupe à froufrous, c'est elle. 

On ne peut pas dire qu'elle soit bcp plus vieille que ses nièces finalement.

 

On a commencé tout doucement par les balançoires, en attendant Marjolaine.

Juste à côté il y a une tyrolienne, c'est à partir de 5 ans mais la poupette n'envisage même pas d'être écartée des activités de sa grande soeur.

Heureusement c'est là qu'on a du renfort ...

 

 Allez, on file aux pataugeoires.

Oui, mais avant faut passer devant les miroirs.

Et surtout, devant les attractions.

On a pris 25 tickets, en même temps : c'est pas pour zapper les manèges ...

Bé oui, c'est le début des vacances de l'ours, on fête l'anniversaire de Marjolaine, c'est la fête !!

 

Et ça commence par un tour à cheval ...

 

 

C'est le paradis ici !! des manèges partout !! la nounette est attirée par les attractions à sensation. On va y aller graduellement quand même ... surtout que bien sûr, la poupette veut sa place. Elle descend un peu pâlotte mais son premier mot en sautant dans mes bras est pour affirmer crânement sa maturité "zaza, pas peur : gran fille !!"

 

 

Bon c'est pas tout, il commence à faire chaud, direction la pataugeoire et autres jeux d'eaux ...

 

 

... et autres jeux tout court, la nounette est fan des structures où il faut grimper, elle entraîne sa tante à sa suite ...

Et qui faut-il ensuite poursuivre, hissant ses ambitions un poil au-dessus de ses capacités ? (un vrai ouistiti cela dit, sa seule limite c'est la longueur de ses pattes)

 

 

Fait faim ...

 

mais comment se détourner des brumisateurs ?

... on n'est pas arrivés jusqu'aux nuggets ... 

 

Finalement, après une restauration générale, on a rencontré ... Garance ! la grande copine elle-même ! bé oui, quand on dit que c'est sa cour de récré ici ...

 

Avant de la recroiser, on se dirige à nouveau vers les attractions, que Marjolaine ait le temps aussi de refaire un tour avant de retourner travailler (oui, les intermittents du spectacle ça travaille quand les autres ont fini leur journée, et même le 15 août).

 

Enfin on est dans le coin de la petite ferme, avec des daims, des chèvres, des lamas, et aussi des canards et toute la ménagerie ... il y a de quoi observer.

 

De son côté la choupette digère sur 2 pattes. C'est son obsession du moment, elle refuse d'être dans la poussette, elle refuse d'être portée et se débat vigoureusement : elle veut marcher (mais elle ne sait pas le faire toute seule alors faut l'aider).

 

 

Du côté de la nounette, pour digérer, rien de tel que des montragnes russes adaptées à son âge, et puis une séance de trampoline avec Garance (pendant ce temps la poupette pionce dans la poussette, "gran fille" mais 36 mois, quoi ...)

 

 

Un petit train à sensations accompagnée de Marjolaine

 

La choupette observe (tout pour se tenir sur 2 pattes)

 

... et on passe aux choses sérieuses, les manèges avec Garance (les filles ont tenté sans succès d'attraper la queue du cochon),

 

un dernier tour pour Marjolaine avec la poupette mal réveillée de sa sieste (mais pas peur : gran fille),

 

un chocolat chaud chez Angelina pour le prix d'un repas (mais l'ours avait justement promis la veille qu'il m'y emmènerait, miracle, même pas besoin d'aller aux Tuileries),

 

et puis un retour aux sources, euh, aux balançoires avant de rentrer. 

 

Et de se crémer à l'osmo-soft, bravo les coups de soleils des parents (on pense toujours à protéger les petites mais pas nous). 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 12:06

Tout arrive, on les regarde grandir, et paf, sans qu'on s'y attende la poupette a l'âge de sa première fête d'anniversaire.

Bon, pas la première boum, hein, mais la première fête dont elle est l'héroïne. Où elle a invité une copine, où il y a les petits sachets cadeaux comme nous on avait quand on était gosses, sa fête, quoi.

Bon en vrai elle voulait inviter 2 copines mais il y en a une qui est partie en vacances avec son papa (et la grande soeur).

Et puis on a aussi invité les petits copains-voisins du square (qui sont plutôt les copains de la nounette ... en attendant que la poupette se fasse des copains de classe ... on en connaît déjà de la résidence qui seront dans sa classe !!)

 

Alors la fête a commencé avec le passage de Marjolaine.

Ca c'était la bonne nouvelle, la nounette a sauté de joie.

En plus sa tante a participé au gâteau (c'est elle qui a sculpté le crabe, respect) et surtout elle a découvert à quel point ses nièces sont douées au Memo (elles m'épatent).

 

 

 

Et puis j'ai gonflé les ballons pour faire une guirlande avec laquelle les mouflettes se sont bien éclatées ...

 

 

Marjolaine est partie juste avant l'arrivée des fauves (quand même ).

 

Et justement les petits fauves sont arrivés, par paquets de 2, et là ça s'est drôlement bien goupillé, car des paires se sont formées et personne ne s'est battu ni ennuyé.

 

Il y a eu l'instant gâteau (et cadeaux : la poupette a été super gâtée, des dominos et une parure princesses, un jeu de Bata-waf et de la pâte à modeler).

 

 

Bon on aura compris, c'était le thème d'Ariel la petite sirène (l'idole de ma fille, et si vous vous rappelez bien la nounette avait aussi réclamé un gâteau Ariel l'an dernier, cette année j'ai fait plus facile).

 

Et la poupette a bien compris à qui étaient destinées les figurines

 

  

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après tout le monde est allé jouer dehors et je me suis détendue (mais pourquoi je suis toujours aussi stressée moi ?).

La poupette a testé le cadeau de grand père et grand mère (une draisienne, hélas encore un peu trop haute pour elle même dans la position la plus basse).

   

Bé voilà.

 

A présent faut que je réfléchisse à la chasse au trésor pour la fête de la nounette !!

(qui veut un gâteau Aurore - la Belle au Bois Dormant pour les non initiés - je vous demande un peu).

 

Pour mes lectrices qui s'y intéressent => le gâteau était plutôt élaboré : génoise au cacao, couche de croquant au praliné, mousse au chocolat noir, et une mince couche de génoise au cacao pour pouvoir poser le décor en pâte d'amandes.

 

Résultat les enfants n'ont mangé que les dauphins en gélatine (comme d'hab), et les mamans (à qui c'était destiné en vrai) étant au régime-d'avant-maillot, elles ont picoré ... quelqu'un en veut une part ?

 

 

 

 

 

 

Repost 0
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 18:03

Et voilà

 

3 ans qu'elle est avec nous ma poupette.

(même plus peur ... ou si peu)

 

Notre petite magicienne a soufflé ses bougies (des bougies magiques pour lui laisser le temps de bien les souffler)

et ouvert ses cadeaux (et s'est bagarré avec ses soeurs pour les garder).

 

Et voilà, elle est toute fière, elle a 3 ans.

Ma poupette.

 

Bon anniversaire mon petit soleil !!!  (alors, il y a quoi dans les paquets ?)

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

null

Repost 0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 20:00

Ma poupette sait faire du vélo.

A deux ans et onze mois.

A trois ans moins un jour.

 

Déjà, on était contents : ayé, elle a toutes ses dents. Même les dents de 2 ans, elles sont sorties - à 2 ans et 11 mois : c'est encore dans les temps !

 

Et cet après-midi, après une séance de décopatch ...

 

...oui, parce qu'on a fait une virée chez Cultura

=> faut pas aller là-bas !!

ça nous est revenu presque aussi cher que la virée dans la boutique multimédia d'en face où on a acheté une imprimante ...

On a trouvé une maison de poupée en kit, à décorer soi-même, depuis le temps qu'on y pense. En plus c'est du solide : si ça ne sert plus à jouer avec les témobils (playmobils, NDT) ça pourra toujours tenir lieu d'étagère.

On a acheté de quoi faire le parquet, le carrelage et les murs, avec du décopatch.

Et cet après-midi, une fois qu'on a réussi à coucher la choupette

 

(... vous savez le bébé surnommé "ramasse-miettes", qui tourne autour des jeux de ses soeurs comme le bébé requin autour de ses proies et démolit invariablement l'assemblage de dominos ou l'organisation des lapins de Croque-Carottes, pour se carapatter de toute la vitesse de ses 4 pattes et aller mâchouiller son butin sous la table)

 

bref une fois qu'on a réussi à coucher Mlle omnidévore, maman-en-or a pu installer le matériel réclamé à grands cris par sa nounette.

Et quand je suis arrivée avec les pinceaux et le vernis,

bé la poupette était aussi installée à la table, toute enjouée et ravie de participer (sans savoir à quoi mais si sa frangine est enthousiaste ça doit valoir le coup).

 

Donc pendant que la nounette et moi on posait carrelage et parquet au rez-de-chaussée (sic), la poupette déchirait son papier et encollait soigneusement un cadre photo, les bouts de papier, ses doigts, sa blouse, la table, et les pots de vernis dans la foulée.

 

Et donc cet après-midi après cette séance de décopatch, on est sorties avec les engins à roues.

Tous les engins à roue.

La patinette, le vélo (avec ses petites roues, bah oui j'ai juste jamais le courage de le descendre et la nounette n'en fait donc quasiment jamais, du coup on n'a pas retiré les petites roues), et bien sûr le petit camion de la poupette, qui en est à sa 6è paire de fesses propriétaire et n'a plus de klaxon, mais il y a toujours des roues et un volant !!

Plus les fauves. Plus le grand sac avec le goûter, l'eau, les chapeaux, les lunettes, etc (et toujours pas de livre pour moi, soupir).

Ouaip, je sais, je suis une héroïne . (En même temps c'est l'ours qui, rentré du taf, a tout remonté, moi j'ai filé faire des courses pour avoir de quoi cuisiner le gâteau).

 

Alors sortir tout ce qui roule c'est déjà compliqué, mais si en plus les pilotes n'arrivent pas à le piloter ça devient un vrai casse-tête.

Seulement voilà, la poupette avait un mal fou à faire avancer son vélo.

Comme j'avais la choupette et son camion sous le bras (plus le grand sac, si vous suivez), j'ai dû poser le camion, poser la choupette dessus et faire des aller-retours entre le camion et le vélo pour tirer-pousser ce petit monde ...

Et à force de m'énerver j'ai fini par réaliser que ma pauvre poupette ne touchait pas les pédales.

 

Hop, on descend la selle de 10 bon centimètres et ... bé le vélo il s'en va, dis-donc !

La poupette a fait le tour du square avant que j'aie eu le temps d'applaudir (et de lui montrer comment on utilisait les freins).

 

Alors c'était pour dire que je suis rudement fière d'elle.

Et que c'est le dernier soir où elle a 2 ans.

 

Du reste, elle ne manque pas une occasion de parader, parce qu'elle est une "ran fi" (grande fille, NDT, me demandez pas d'où vient ce concept c'est pas nous qui lui en avons parlé), et qu'elle va avoir croizan.

 

Ben moi j'avais pas si hâte que ça ma poupette, mais c'est le temps qui va, et puis ça nous rapproche autant que ça nous éloigne puisque d'un côté tu prends ton envol vers la maternelle et de l'autre tu parles de mieux en mieux. On finit même par te comprendre (la nounette surtout, qui nous sert d'interprète ... elle comprend tes phrases même quand l'ours et moi on sèche, à force on la regarde directement pour qu'elle traduise et elle me scotche à chaque fois ! c'est vraiment un contexte d'enfant, dans lequel nous - bêtement adultes - on n'arrive pas toujours à rentrer mais heureusement, tu n'y es pas seule, mon trésor, puisque ta soeur est là).

 

Alors voilà ma poupette radieuse, ma poupée gracieuse au si joli visage,

aujourd'hui, tu n'as plus deux ans - c'est toi qui le dis - tu as trois ans moins un jour.

 

Demain c'est la fête.

Je t'aime.

 

null 

Repost 0

Présentation

  • : Ma vie en mieux
  • Ma vie en mieux
  • : 3 mouflettes en couleurs primaires font toutes les teintes de la vie.
  • Contact

Texte Libre

to be is to do             (Socrate)
to do is to be             (Sophostène)
to-be-do-be-doooo   (Sinatra)

Recherche

Citation

La vie a plus d'imagination que les rêves (La Belle Histoire, Lelouch)