Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 22:00

Zéro dent.
Une énorme frayeur.
Deux mimines qui s'agitent gracieusement.
Une paire de fesses sur laquelle tu glisses à toute allure
Six mois de purée
Dix doigts qui explorent
Dix sept jours au purgatoire
Vingt quatre poils sur le caillou (qui ont un peu poussé)
Quelques cordes vocales et la voix qui va avec
Une centaine de longs cils qui bordent de si jolis yeux espiègles
360 nuits hachées
Des milliers de sourires
3285 tétées et près de 200 litres de mon lait
8760 heures de privilège d'être de ta famille.

Bon anniversaire mon amour.























Merci d'être là.




Je t'aime.

Repost 0
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 17:08
Il y a un an,
jour pour jour
heure pour heure

...

je prenais un Spasfon en râlant contre ma mauvaise digestion quand je suis enceinte ...
Repost 0
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 21:55

RIM

Demain, le 25 la nounette aura 35 mois. Bien sûr, je vais y penser. Ce sera la dernière fois qu'on comptera en mois. Après, ce sont les 3 ans ... et la rentrée dans la foulée.

Après-demain, le 26, ça fera 8 mois que la poupette a quitté Necker. Bien sûr, je vais y penser. 8 mois, ce n'est même pas le temps qu'il lui a fallu pour naître.

Mais je n'en parlerai pas ici.
Parce que je serai en Isère, pour un week-end éclair chez "Mumu", notre copinaute fermière.
On ne sera pas seuls, avec l'ours et les mouflettes.
C'est la RIM, voyez vous. La deuxième édition.
La Rencontre Intergalactique des Mammouths 2006.

Une trentaine de mamans d'août 2006 qui convergent de toute la France, DOM-TOM inclus (et l'an dernier même la Belgique), avec leur progéniture.

Mon amie la maman d'Angèle (qui ne sera pas là, dommage, on aurait fait des courses de bébés qui glissent sur les fesses) assure que je suis l'une de celles qui aura le plus changé.
C'est sûr, la dernière fois, c'était 15 jours avant d'accoucher.

Ca donnait ça :
 (17 mamaouts et un papaout, les autres papaouts étant sur l'échelle à prendre les photos ... je mets en vignette pour éviter d'avoir à flouter tout le monde )








Et on est plus nombreuses cette année ...

L'ours est courageux, l'ours est brave, l'ours est sympa, l'ours est attentionné : l'ours vient.
Merci mon Choupinou.

Allez, le sac est au bord de l'implosion mais tout est prêt, demain aux aurores on file prendre le TGV avec (déjà !) d'autres mamaouts.

Ca va être un chouette moment.

A bientôt !
Pensées à Virginie et son petit Macéo tout neuf ...
Repost 0
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 18:49
Pour la première fois tout à l'heure, j'ai vu mes deux mouflettes d'amour jouer ensemble.
J'ai vu la nounette galoper à quatre pattes, en regardant derrière elle ... et j'ai entendu le rire de sa sissoeur qui la poursuivait en glissant ...

Cékoul.

Voici mes deux mouflettes et leur vie sans moi ... (photos prises par le papa les matins où il les garde pendant que je suis au boulot)

 
















Repost 0
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 19:00


Ca, c'est la nounette hier en train de faire l'indien, avec son pyjama de soie (pardon sissoeur), autour de mon futur projet (cette chemise là, ouf, elle est à moi).

Fatigue et sur-régime : elle était tellement excitée qu'il m'a fallu 15mn pour lui enfiler le pantalon. Elle se tordait de rire en envoyant des coups de pied avec des ruades d'enthousiasme... (très difficile de faire preuve d'autorité devant un enfant en plein fou rire). J'ai fini par rassembler mon sérieux, bien calé sur mon irritation grandissante, pour tonner "si tu ne te calmes pas un peu je vais me fâcher tout rouge".

Et là, ma nounette pointe ma tunique en chanvray couleur ciel et répond "mais tu peux pas : t'es bleue".

J'ai craqué, j'ai ri.

 

La nounette raisonne de plus en plus faut dire, sa logique très pure est souvent assez imparable.

 

Et puis elle réfléchit.

L'autre jour, elle a demandé à son papa où étaient ses cheveux.

 

Elle négocie aussi.

Par exemple, pour prolonger les jeux dehors (ou le dévédé …) : "encore un toutipeu ! encore deux minutes !".

"Mais moi vais pas manger pas tout !" plaide-t-elle quand elle en a marre du plat principal. Ensuite, une fois l'assiette débarrassée et alors qu'on lui propose de sortir de table, elle lève son doigt sentencieusement et précise "mais maintenant, il reste le dessert".

Et aussi, elle vient d'initier la période du "papa a dit que oui" / "maman a dit que je pouvais" pour amadouer l'autre parent ou prévenir ses objections (avec une interprétation personnelle de ce qui a été effectivement répondu - ou une très bonne mémoire de ce qui a été dit les jours précédents)  …


Elle cafte. 
"Maman, sissoeur elle touche la télé ! " / "maman, sissoeur elle a craché ! beuark" (la poupette bave beaucoup, NDT).


Dans les nouvelles périodes, on arrive aussi dans un questionnement type humeur-du-jour : "tu es ma copine ?". C'est important de se le dire. Ensuite, elle me fait le rapport le soir de qui était sa copine et qui ne l'était pas.

Ainsi, vendredi, Emma (qui est dans le même trip) n'était pas sa copine. Ca ne les a pas empêchées de s'amuser comme des folles.

 

La poupette, elle, se fait comprendre différemment. Elle veut tout ce qu'elle voit, le désigne avec un "gnnnéééé" crescendo, l'attrape, et le lâche pour attraper autre chose. Mais elle est surtout occupée à se déplacer : à présent elle nous suit dans toutes les pièces, sous la table, derrière les portes …

Va falloir refaire attention où on met les pieds.

Repost 0
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 14:27
Bientôt 2 mois que j'ai repris le boulot et serré la vis côté alimentation, plus d'une semaine que j'ai remonté le dosage thyroïdien, et 6 semaines de sport (j'en suis au niveau 10 sur le stepper).

Plus grand monde dans le gymnase (ça sera la bataille à la rentrée), même pas d'attente à la douche.

Et même moi, je suis moins là. Vu qu'il y a 3kgs de moi en moins que quand j'ai commencé.

et voui, ayé, je suis venue à bout des kilos de la 2ème grossesse, j'attaque ceux de la première.
Bon, 500g par semaine, c'est pas rapide, mais si ça dure, c'est Byzance ...

Ca ne se voit pas - même si je suis un peu moins serrée dans mes vêtements - mais ça fait du bien quand même.
Repost 0
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 20:27
Dimanche dernier ...







































Repost 0
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 14:44

Sur le thème de l'éternel recommencement, je me sens plus Sisyphe que Danaïde.

Allez savoir pourquoi, puisque le résultat est le même.
Mais c'est juste le temps qui me file entre les doigts ...

Et mon rocher à moi est un lion "pop-up" en tissu, qui nous sert de panière à linge sale, et que le roulement incessant de la machine à laver ne parvient pas à purger.


Je vous passe les autres tâches qu'il faut recommencer, encore et encore … au moins la poubelle à couches se remplit moins vite, et la poupette mange industriel : plus de bonne purée maison.

Vous me direz, quand elle veut elle nous fait des dents, que je puisse lui cuisiner les mêmes aliments qu'à nous.


Enfin ce sentiment d'être prisonnière d'un quotidien ... qui me retombe dessus au fur et à mesure que je le gère ... est assez oppressant.

Surtout que Bonne-à-Marier me tanne toujours avec ses projets, mais elle a plus d'idées que moi de temps, et avec le tissu qui se rajoute à la laine, on manque de place pour ranger toute la matière première de sa créativité foisonnante.

 

Tout de même, hier, source d'euphorie très superficielle mais très réelle, je programmais d'atteindre enfin les strates inférieures (qui commencent à sédimenter) du lion-à-linge, avec une machine de linge parental (le linge des mouflettes, prioritaire, est sec, apuka le ranger, et ensuite on recommence, pas trop vite sinon je n'ai pas assez de cintres). Le pied.

 

Avant de commencer, je suis quand même allée dans le séjour jeter un coup d'œil à la poupette - qui commence à me suivre de pièce en pièce.

 

Car la poupette se met à quatre pattes ! Et elle se déplace.

Notez que je n'ai pas écrit qu'elle se déplaçait à quatre pattes.

En fait, elle ne sait pas très bien quoi faire une fois à quatre pattes. Elle tend les jambes, se retrouve avec le derrière plus haut que les épaules, s'écrase le nez par terre, râle (ou pas), se remet à quatre pattes, étudie le monde sous cet angle avec perplexité, puis se rassied, replie une jambe et démarre en crabe – elle va super vite maintenant. Et file attraper et examiner tout ce qui est à sa portée, puis tenter de se mettre debout (mais elle n'a pas compris qu'il faut pousser avec les jambes en même temps qu'elle se hisse avec les bras).

Donc il est de plus en plus rare que je parvienne à la poser sur son tapis et qu'elle y reste paisiblement. C'est chouette. (Et mieux encore, ça fait 5 nuits qu'elle vire son cale-bébé pour se retourner sur le ventre).

 

Cela étant, hier, en passant une tête dans le séjour, j'ai vu que ma poupette était tranquillement en train d'étudier le contenu de sa menotte - je ne sais quel jouet qu'elle avait attrapé et qu'elle scrutait avec attention.

Sa sœur est entrée en trombe pour la rejoindre et voir avec quoi elle jouait (et sans doute le lui piquer – mais dans ce cas la nounette, grande négociatrice, coupe court à mes protestations en collant un autre jouet dans les mains de sissoeur, plutôt bonne pâte).

Et arrivée près de la poupette, la nounette a pilé et s'est exclamé "oh, maman, elle a fait caca !"

 

Ah oui. La couche avait débordé sur le tapis. Ca intriguait beaucoup la poupette, qui avait pris une pleine poignée de sa propre production.

 

Donc la machine à laver a bien tourné, (tapis, peau d'agneau, serviette de change et couche lavable), et en plus tout le monde a pris une douche.

Et le pauvre lion-à-linge, alimenté en vêtements et bavoirs quotidiens, frôle l'indigestion.

 

Est-ce que Sisyphe s'est parfois senti un peu découragé ?

 

Si je n'avais pas eu d'enfants, je serais passée à côté de tout ça. J'y pense, parfois.

Et le rocher paraît moins léger .
 

Une petite pensée à Angèle qui s'assied seule, à Justine qui doit téter +++, à Kriss qui prépare sa venue, et à Virginie qui prépare la venue au monde de son petit troisième ...

 

Repost 0
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 20:52

J'applaudissais il y a 15 jours la venue au monde de Justine,
comme sa maman est une "mammouth" (de notre forum de mamans d'août 2006) et que son pseudo est Arquenciel (!) Bonne-à-Marier a cherché dans mes maigres ressources de couturière
et elle a retrouvé de la flanelle colorée
et un livre de modèles avec un éléphant (à défaut de mammouth )

et voilà
(si vous avez suivi, il y a un grand frère de presque 3 ans, donc forcément, il fallait 2 peluches)



les peluches sont plutôt grosses fina-lement ...












































et je peux le dire, j'en ai bavé quand même, rien que pour la tête de la maman éléphant il y a 13 pièces à assembler ... et la flanelle, c'était un mauvais choix, ça se désagrège quand on le coud, du coup l'assemblage au niveau de la tête de la maman et des oreilles du petit est assez lâche, de peur de tout faire craquer ...
mais l'ours a trouvé ça joli ! (et la nounette aussi)

Repost 0
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 20:24
On n'a jamais été aussi proches de la première bougie ...
Ma grande poupette ce matin, "à la fraîche" (à 9h du matin, sa soeur a décrété qu'elle voulait faire du tricycle)













































Repost 0

Présentation

  • : Ma vie en mieux
  • Ma vie en mieux
  • : 3 mouflettes en couleurs primaires font toutes les teintes de la vie.
  • Contact

Texte Libre

to be is to do             (Socrate)
to do is to be             (Sophostène)
to-be-do-be-doooo   (Sinatra)

Recherche

Citation

La vie a plus d'imagination que les rêves (La Belle Histoire, Lelouch)