Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 12:51

Alors que je viens de faire chauffer mon propre lait dans une casserole pour le donner à la choupette (une technique pour l'aider à lutter contre sa jaunisse persistante, je vous raconterai) j'ai envie de faire une petite dédicace à ma copinaute Mumu ... alias Murielle.

 

Oui, vous savez, la Mumu qui avait une exploitation laitière ...

 

... et chez qui nous nous étions retrouvées entre mamans d'août 2006.

 

Mumu et son mari ont travaillé de toute leur âme et bien lutté, mais il y a des règles, il y a des lois, il y a une économie, il y a tout ce que dénonçaient Kafka - ou Brassens, et il n'y a plus d'exploitation laitière.

 

Il reste ce très bel endroit, avec de très belles personnes, une jolie bâtisse nichée au creux de la montagne, pas loin de Voiron, pas très loin de Grenoble non plus, où Mumu ouvre un gîte.

Comme le mentionnait ma copinaute Flo,  Mumu est la reine des lasagnes aux orties, des liqueurs insensées que je goûterai quand j'aurai fini d'être ou enceinte ou en train d'allaiter, du pain d'épices et de plein d'autres choses ... De manière générale, c'est une super cuisinière, de celles avec qui on goûte autant le plat que la convivialité : Mumu, quand on la rencontre, on l'a toujours connue.

 

Vous pouvez aller voir là Les Vieilles Etables

les tarifs sont très doux, et en plus si vous réservez de ma part (Nounette) elle vous fera 5% de réduc au titre des amis des amis .

 

Et moi, je retourne à mes occupations laitières ...

Repost 0
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 15:23

Il y a 5 tailles de vêtements ...

Elle est pas belle la vie ?

 

(je sais, je sais, on attend plus de nouvelles - mais bon, avec la ptite nouvelle justement, on ajuste l'organisation familiale ... bientôt quelques premières impressions)

Repost 0
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 16:21

 

A l'heure où paraît mon précédent billet, beaucoup d'entre vous savent déjà sur quel chemin ouvrait en fait la 9ème porte …

Je ne vais pas vous mettre ici le récit de l'arrivée de notre 3ème étoile, il y aura une page dédiée. Juste quelques images des jours qui viennent de passer, nos péripéties … depuis le 14 avril jusqu'à notre retour à la maison, enfin, ce midi.

Bon alors, fille ou garçon ? L'ours affirme qu'il l'a toujours su (et de fait, il l'a effectivement toujours dit, depuis la seconde où il a vu le test jusqu'au moment où on a tourné nano pour briser le suspense).

Rebecca, Lisa

est donc arrivée mercredi soir, juste le temps que Sabrina abandonne ses mouflettes pour venir distraire et garder les miennes (merci du fond du cœur !!!)

Et malgré son mois d'avance nano a un bon petit poids et une belle petite tête … (3,3kgs, 49cm, et 36 de périmètre crânien : on n'est pas loin des mensurations de la nounette née à terme !)

Sauf excès de sentimentalisme débordant (genre hormones de fin de grossesse) ou myopie sévère, je ne pense pas qu'on puisse encore s'extasier sur la bouille fripée de mon adorable et minuscule petit primate, mais attendez un peu qu'elle soit déplissée, elle va être aussi sublime que ses frangines.

Comptez sur moi pour réussir à la prendre sous son meilleur angle quand même  surtout que ma 3ème princesse arrive avec une nouveauté : des cheveux !! (ben oui jusqu'ici je faisais plutôt des bébés très chauves, alors quand Paloma a dit "je vois ses cheveux !" je me suis demandé fugitivement à qui elle parlait).

Alors déjà, dans la salle d'accouchement top de la morkituekidéchiresarace, avec baignoire (oui j'ai pris un bain, avec des sels spéciaux, bon ça a duré 10mn mais je peux dire que je l'ai fait), avec le ballon (rha), avec la table que vous ne verrez pas et la chaise spéciale que vous voyez sur la photo du dessous, puisque c'est l'ours qui a rempli ce rôle, son corps me soutenant, ses pieds me servant d'étrier, et sa voix dans mon cou pour m'encourager … (respire, ma choupinette).

Docteur Mamour :

Ca fait à peine 1h qu'on est là et devinez qui vient de pointer son nez ?

 (âmes sensibles zappez l'image, notre choupette n'est pas lavée)

 

 

 

 

 

 

 

  La fête a tourné court, avec une petite détresse respiratoire, nécessitant couveuse et radio … on a eu très peur sur le moment (on nous a parlé de pneumothorax, de soins intensifs, de séparation) mais c'était juste que la choupette n'avait pas eu le temps de bien vider le liquide de ses poumons (ben oui, vu la rapidité de la descente, l'essorage a peut-être été un peu bref).

 

 

 

 

Mais on a vu ensemble, toutes les deux, son premier matin

 

 

 

 

Et après avoir déposé les mouflettes à l'école et à la crèche, l'ours est passé faire un premier câlin à sa 3ème puce

 

 

   Bon, pour la tétée, c'est pas encore ça, elle n'a pas capté le truc, mais je lui apprendrai.

 

 

 

 

 

Elle a commencé à ouvrir les yeux ! (il faut dire que pendant la nuit, on a eu du mal à capter son regard, la pauvrette était concentrée sur sa respiration)

 

 

  

 

Première visite d'admirateur : Sabrina est passée ! Elle nous a même bien gâtées, avec une ravissante tenue en taille 1 an et plein de chocolat (je vous laisse deviner ce qui est pour qui).

 

 

 

 

 

 

 

 

Et le moment crucial, au retour de l'école : la Rencontre.

 

Alors faut dire que les mouflettes ont surtout repéré le pain de mon dîner et les chocolats de Sabrina ... Même si la toutepetitesoeur avait beaucoup d'attrait et qu'elles se sont montrées très curieuses, tendres et aussi délicates qu'elles ont pu l'être (les caresses de la poupette restent un peu brutales), on ne rivalise pas avec une boîte de bonbons. En plus, il y avait des chips, et 2 jolis diadèmes de princesses attendaient dans le berceau de la toutepetitesoeur. C'était la fête ! On a eu du mal à les canaliser (je pense que l'ours doit être de manière générale assez épuisé).

 

Et faut-il l'avouer, la nounette en voyant mon profil - pas encore dégonflé, forcément, vu la taille de la piscine en fin de grossesse faut le temps pour revenir à la normale - a commenté "oh, mais tu as encore un gros ventre, il y a un autre bébé dedans ?"

Non mon trésor, il n'y a pas de bébé. Ca va dégonfler.

Il n'y aura plus de bébé. Mais j'ai bien profité, j'ai bien regardé, jusqu'a la dernière heure - ou presque.

 

L'ours est repassé le lendemain, après la déclaration à l'Etat civil ... et plusieurs fois dans le week-end ... bizarrement, à chaque fois que quelqu'un passait et nous trouvait tous les 5 avec les mouflettes particulièrement déchaînées, il ou elle partait en lançant un "bon courage" assez déconcertant (bah, ça va être du gâteau).

 

La suite, c'est la jaunisse qui s'est installée.

 

 

Bilibed d'abord (ce petit "matelas" qui diffuse de la

lumière).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis comme le taux de bilirubine continuait à monter,

 

 

 il a fallu se résigner ... à rester une nuit de plus (gros chagrin) et à offrir à la choupette sa première séance d'UV.

 

 

Ca fait un peu capsule spatiale ... elle a dormi tout le long.   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et donc , ce midi (à la grande joie de ses soeurs aussi) on a enfin pu rentrer !!

 

 

 

 

Bienvenue, mon bébé joli, bienvenue dans ton foyer.

 

 

Repost 0
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 14:24

Et voilà, depuis qu'une petite mûre s'est frayé un chemin mi août dans la matrice maternelle, elle a grandi, grandi, et on vient de passer le seuil du 9ème mois ...

 

De l'autre côté de ce seuil, que je n'étais pas sûre de franchir (au même stade, la poupette avait déjà pointé son nez), il y a l'inconnu ...

Qui sera nano ? j'ai les prénoms en tête, alors, celui de fille ou celui de garçon ?

Est-ce que nano arrivera à temps pour pouvoir passer normalement ?

 

Parce que même si micro est passée "par voie basse", même si nano a la tête en bas et qu'on "reste dans la course" pour un accouchement normal, c'est à nouveau un "AVAC" - accouchement par voie basse après césarienne. Avec les risques liés à un utérus cicatriciel. Avec la prudence aussi : on ne laissera pas tous ses droits à la nature.

 

Nano a une très grosse tête. Moi, j'ai un beau bassin rond, dont on sait qu'il peut laisser passer une moyenne tête comme celle de la poupette née plus d'un mois avant terme.

Mais jusqu'à quand la tête peut-elle passer ?

 

J'avoue, je suis terrifiée à l'idée qu'une césarienne soit nécessaire ...

La poupette m'aura offert mon rêve, un accouchement "naturel" : je voudrais tant le revivre. Ca s'est passé vite, je n'ai pas profité de ce moment, je n'ai pas tout senti, pas tout vécu, j'ai encore des choses à découvrir.

Surtout, je ne veux pas revivre le cauchemar du scalpel.

Alors j'ai peur - même si cette fois, je suis entre les mains d'une professionnelle qui, je le sais, ne décidera pas un acte chirurgical s'il n'en va pas de la survie ou de la santé de notre enfant (ou de moi).

 

Paloma, ma sage-femme, m'a assuré que nano faisait ce qu'il fallait pour sortir plus tôt, et que mon corps serait prêt - mais je n'ai guère de signe. 

 

En attendant de voir demain l'ostéopathe, qui doit aider à "faciliter" une arrivée pas trop tardive, et Paloma, qui me dira où on en est au niveau de la voie de sortie, j'ai refait une petite virée dans la supérette - céréales du matin, compotes, petits plats tout prêts ... et aussi quelques articles pour moi, à mettre dans la valise que je vais bientôt terminer. Je ne l'aurai jamais préparée aussi tôt !

 

Bon, et puis faut bien le dire : je n'ai plus de peau entre mes vergetures. Et comme je me suis attaquée, en prévision de demain, à la difficile question des poils (mes gambettes et d'autres zones sont relativement lisses à présent), ce serait bien que nano en profite, que je n'aie pas à le refaire trop souvent.

 

Même si je n'ai pas hâte qu'on soit séparé(e)s, même si ça me manquera, ce dernier bébé, ce ventre rempli d'une promesse qui s'agite déjà,

 

je suis prête, mon petit trésor.

Dans mon esprit, c'est aujourd'hui le terme.  

 

je t'attends

et tu sais quoi ? ton papa aussi t'attend.

 

Alors même si je ne suis pas fan des photos de ventre rond, juste pour le plaisir, voici ce qu'il y avait ce matin, derrière la neuvième porte

 

 

 

Repost 0
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 19:50

Et un autre petit tuto avant d'être débordée par l'arrivée de nano ...

  

Oui, puisque la nounette ne veut plus mettre que des robes, lors d'une virée dans un magasin de tissus pendant les soldes j'ai trouvé du lainage qui m'a donné une idée de robe chasuble pour les mouflettes.

 

Ca donne ça :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FOURNITURES ET RECAPITULATIF DES PIECES A COUCPER

Fournitures :

- Lainage : environ 90 cm (70) en 140 de large

- Chute ou coupon de doublure assortie pour la parementure  (ex. 40 x 40 cm ou 20 x 140 cm)

- Fermeture éclair de 20 à 2cm.

- Fil à coudre assorti. 

- Biais ou croquet assorti pour les finitions, environ 1,30 à 1,50cm.

(là j'ai un peu du mal vu que j'ai pris pour les 2 robes)

 

Attention à bien ajouter les marges de couture autour du patron !

Je rappelle que je ne suis pas du tout professionnelle, et bien que j'aie porté beaucoup d'attention à ces patrons, je vous conseille de prévoir un peu de marge à la coupe, et de faire essayer à votre enfant avant la couture définitive (selon sa stature et sa corpulence, des ajustements peuvent de toute façon se révéler utiles)

 

 Schéma récapitulatif (NB : il ne s'agit pas d'un plan de coupe)

 

PATRON

(cliquer sur chaque image pour agrandir)

PREVOIR LES MARGES DE COUTURE (0,7 à 1CM AUTOUR) !!

Echelle : 1 petit carreau = 5 x 5 mm

 

Devant : une seule pièce en copiant les deux 1/2 patrons suivant l'axe de symétrie (voir schéma récapitulatif)

 

Parementure devant : une seule pièce en copiant les deux 1/2 patrons suivant l'axe de symétrie (voir schéma récapitulatif)

 

 

Dos  : deux pièces symétriques

 

Parementure dos : deux pièces symétriques

 

 

Poches  

 

 

 

Etapes 1 à 4 : couture du haut

 

 

1) Assembler la parementure

Endroit contre endroit, assembler les pièces de parementure. Faire la couture au niveau des épaules.

Surfiler les bords et la couture.

Pour plus de confort, on peut faire un petit ourlet rentré sur quelques millimètres à la base de la parementure, afin qu'il n'y ait rien qui puisse "gratter" l'enfant au niveau de la doublure. 

 

 

 2) Assembler le haut

Endroit contre endroit, réaliser la couture des épaules. Surfiler au niveau de la couture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 3) Assembler la parementure au haut.

Endroit contre endroit, assembler au niveau de l'encolure et des emmanchures. Batir, coudre. 

 

 

 

Pour avoir un joli arrondi, cranter soigneusement dans les courbes de l'encolure et des emmanchures, puis surfiler.

 

Retourner sur l'endroit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Epingler ou batir pour maintenir l'encolure et réaliser une surpiqûre le long de l'encolure à 2 mm du bord.

(pas obligatoire, mais ça fait plus "propre" et ça permet de bien éviter l'effilochage au niveau où on a cranté)

   

 

 

Surfiler le long des emmanchures.

  

4) Coutures latérales

Endroit contre endroit, réaliser la couture des côtés et surfiler.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etapes 5 à 7 : assemblage jupe

  

5) Préparation des fronces

Surfiler les bords de la jupe.

Passer un fil de fronces dans le haut de la jupe.

Marquer des repères de fronce à la motié, aux quarts et aux huitièmes de la longueur du tissu.

 

6) Préparation du haut 

Marquer des repères à la taille, à la moitié et aux quarts de la longueur devant, marquer des repères aux quarts de la longueur dos. 

 

 

7) Assemblage haut-jupe

Tirer sur le fil de fronces et assembler la jupe au haut en faisant correspondre les repères (moitié longueur jupe à la moitié devant, quarts longueur jupe aux coutures de côté, bords jupe aux bords dos, huitièmes jupe aux quarts de longueur en haut).

 

Répartir les fronces entre les repères.

 

Bâtir, coudre et surfiler.

 

 

 

 

Etapes 8 à 10 : pose fermeture éclair et finitions

 

8) couture haut-jupe

 

Répartir les fronces entre les repères.

 

Bâtir, coudre et surfiler.

 

9) Pose fermeture éclair

Ici la fermeture éclair est plus longue que la hauteur dos du haut, surtout pour la robe en 18 mois.

Il a donc fallu attendre d'avoir assemblé la jupe au haut pour pouvoir coudre la fermeture éclair.

  

Batir la couture tout le long du dos, de l'encolure (en relevant la parementure) jusqu'en bas de la jupe. 

Repérer la longueur de la fermeture éclair, et donc la longueur de l'ouverture à conserver, puis marquer au niveau de la jupe l'extrémité de la fermeture éclair.

  

Coudre le dos de la jupe depuis le bas de la jupe jusqu'au marquage.

  

J'espère que schéma et explications sont clairs ...

 

 Il reste une couture en fil à bâtir, depuis le marquage de fin de fermeture éclair jusqu'à l'encolure.

  

Ouvrir les marges de couture dos, et positionner la fermeture éclair (endroit de la fermeture contre la couture en fil à bâtir).

 

Fixer la fermeture éclair avec du fil à bâtir.

 

Coudre la base et chaque côté de la fermeture éclair.

 

On voit sur la photo comment je me débrouille, n'ayant toujours pas de pied spécial fermeture éclair. Je pars du bas et je remonte le plus près de l'encolure possible. Je termine manuellement les derniers centimères. 

 

 

Rabattre la parementure et la coudre manuellement le long de la fermeture éclair. Fixer la parementure au lainage par quelques points invisibles.

 

 

 

10) Finitions

 

  

Il reste les emmanchures et l'encolure à terminer, ainsi que l'ourlet, et les poches à poser éventuellement.

  

(Ma nounette veut toujours des poches, pour y mettre ses mouchoirs et pour y ranger tous les petits trésors qu'elle trouve dans la journée ... ma poupette ne saurait pas quoi faire de poches donc je ne lui en ai pas mis)

 

Il y a plusieurs manières de "finir" les emmanchures et l'encolure. Une simple surpiqûre peut suffire, dans ce cas faire un petit ourlet rentré de quelques millimètres et faire une surpiqûre tout le long des emmanchures. 

  

  

 

 

 

 

 

On peut aussi poser un biais le long de l'encolure et des emmanchures : dans ce cas fixer le biais (en l'ajustant dans les courbes) et le coudre (pas besoin de surpiqûre préalable).

Une couture manuelle invisible est sans doute plus jolie, mais pour la poupette comme j'étais pressée j'ai préféré coudre le biais à la machine.

 

 

On peut également choisir de décorer l'encolure voire les emmanchures avec un ruban, ou par exemple, un petit croquet comme celui que j'ai choisi pour la nounette (et qui s'ajuste bien dans les courbes). 

 

Je l'ai posé manuellement avec une couture invisible, après avoir réalisé une surpiqûre aux emmanchures. 

 

 

 

Préparer enfin la couture des poches : cranter et surfiler les bords et replier vers l'intérieur la marge de couture.

 

Bâtir. 

 

Coudre le haut de la poche par une surpiqûre.

 

 

 

 

   

 

On peut décorer la poche avec biais ou ruban assorti à celui utilisé pour les finitions encolure & emmanchures. Par exemple, si on décore le bord supérieur de la poche, on fixera ruban, biais ou croquet par-dessus la surpiqûre avec une couture invisible.

 

 

 

 

Fixer les poches à la robe en les appliquant sur la jupe (les côtés extérieurs des poches étant grosso-modo dans l'alignement vertical des coutures côtés), bâtir. 

 

Coudre les poches appliquées (en renforçant éventuellement la couture sur un centimètre en haut des poches, pour éviter que la poche ne s'arrache de la jupe si votre mouflette a comme la mienne des mouvements un peu brusques).

 

Faire l'ourlet du bas (après un essayage). 

 

 

 

Résultat

 

On voit ici que ces robes sont longues (surtout pour la poupette qui n'est pas très grande ...).

 

Ici j'ai cousu une blouse avec la doublure de chaque robe, suivant le patron de la tunique à emmanchures raglan des Intemporels pour Enfants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 17:28

En 2008, au même terme, la poupette venait de naître.

Du coup, j'ai un peu tendance à me crisper à chaque sensation un peu marquée (surtout que ma sage-femme est persuadée que le bébé ne va pas se faire trop attendre).

En même temps, je n'ai pas envie que ça s'arrête si vite.

Mais bon, on peut dire qu'on avance.

Déjà, j'ai fait les courses : il y a assez de lait, de yaourts, de couches, de bière pour faire face à mon absence.

 

J'ai commencé la valise, il y a un pyjama et un body taille naissance dedans ! (on n'a pas encore retrouvé le carton des vêtements 0-1 mois mais j'ai bon espoir).

 

J'ai vu l'anesthésiste et je me suis inscrite à la maternité, ce qui est un progrès par rapport à la dernière fois (j'avais fait les formalités de sortie avant celles d'admission).

 

On a les prénoms !! (enfin si l'ours ne change pas d'avis).

 

Et je suis en train de faire des découpages pour préparer les faire-parts, il restera juste à insérer une photo de nano quand on aura vu sa tête ... (et là, celles qui me connaissent sont en train de penser "le faire-part avec moins de 2 mois de retard, c'est ça, oui, qui êtes-vous et qu'avez-vous fait de Nounette ?". Mais là suis obligée de prendre un peu d'avance).

 

D'autres signes ne trompent pas : les mouflettes deviennent nerveuses.

La nounette s'est coupé les cheveux à l'école. Bon, vu sa tignasse incoiffable je n'ai même pas remarqué, c'est en écoutant le message téléphonique laissé par la maîtresse pendant que j'étais à la maternité que j'ai appris qu'il y avait eu coiffage nounettien et grande discussion avec la maîtresse. J'ai posé la question à ma nounette : à part préciser qu'elle voulait être belle et qu'elle avait dit à sa maîtresse qu'elle ne le ferait plus, elle n'a rien dit sur la longue conversation qu'elles ont eues ...

Enfin depuis, on a lu plusieurs fois des livres sur la grossesse et la naissance ...

 

D'ailleurs je ne sais pas si vous avez remarqué quelque chose ?

 

 

 

 

 

 

Mais oui !! la nounette a un bébé dans son ventre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai la joie de vous annoncer qu'elle a accouché ce midi de son doudou.

 

 

Depuis, elle a un autre bébé dans son ventre.

Ca fait un très gros ventre !!

 

Le bébé  va bientôt sortir : il a la tête en bas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'ailleurs, il arrive : on voit son bras.

 

 

 

 

 

"C'est un garçon".

 

     

Et à chaque fois que la nounette joue à ça, sa petite soeur me tombe dessus, me remonte le t-shirt et me martèle le ventre en clamant "bébéééé !!!"

 

Enfin la famille se prépare, quoi.

 

Le truc c'est que ma nounette m'a commandé tellement de robes que je n'ai absolument pas le temps d'accoucher ...

 

surtout que je n'ai même pas fini les pantalons de détente assortis à celui que je viens de coudre pour l'ours (qui est devenu un pantacourt depuis que je l'ai lavé, mais je suis trop flemmarde pour laver 6m de wax africain avant de le coudre ...).

 

 

Sinon, fallait que je le dise à quelqu'un : j'ai passé une super bonne nuit ! Comme je n'en avais pas eue depuis des mois

Ca a commencé par des brûlures d'estomac tellement féroces que je ne pouvais pas rester allongée, je suis allée m'asseoir dans le canapé, prête à y finir la nuit. L'ours, me voyant sombrer, est allé me chercher une couette et m'en a couverte (merciii).

Eh bien j'ai effectivement dormi assise et ... je n'ai pas eu mal, pas de brûlures, pas de hoquet à l'intérieur, pas de gigotement de nano quand je me tournais, pas de nez bouché : le bonheur !

J'ai quand même été réveillée à 6h du matin par les hurlements de la poupette, et, héroïne que je suis, j'ai rappliqué pour aider zhom à la calmer et je me suis recouchée dans le futon.

 

Et je vais vous dire, ma nuit me paraît d'autant plus savoureuse que j'ai appris, en trouvant du doliprane à côté de l'évier, que l'ours avait déjà été réveillé à 1h par la poupette, et à 4h par la nounette qui avait mal à la jambe ... eh bah j'ai RIEN entendu .

 

 

 

Repost 0
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 16:49

 

C'est le printemps ! On peut enfin passer un peu de temps dehors en rentrant de l'école ...

bon, j'avoue, c'est un peu difficile en fin de grossesse, sachant qu'il est impossible de s'asseoir avec les 2 mouflettes en liberté, et qu'il n'est pas facile non plus de rester debout à leur courir après.

 

Déjà, il a fallu convaincre la nounette que c'était pas une bonne idée de gambader sur l'herbe en bordure des trottoirs, vu le nombre de chiens qui s'y soulagent ("oh, beuark", a fait la nounette en voyant le résultat - "baaaa" a rétorqué la poupette qui copie tout ce que fait sa frangine).

 

Ensuite, faut imaginer la durée du retour à pied de l'école.

Sachant qu'au bout de 20 mètres, mon ventre commence à peser.

Sachant que je pousse 25kgs en poussette : la poupette dedans et la nounette sur la marche.

Sachant qu'il faut tout changer en cours de route, la nounette veut grimper sur les murets ou jouer sur le trottoir et la poupette veut prendre la place sur la marche.

Sachant que la poupette veut aussi copier tout ce que fait sa soeur ... sans aucun esprit critique évidemment ... donc je la rattrape à l'assaut de murets aussi hauts qu'elle, et je dois patienter pendant qu'elle essaie de poser ses pieds sur les trous des grilles comme l'a fait sa frangine, sans savoir pourquoi mais spagrave, si la nounette le fait faut le faire aussi (et on essaie de passer très vite la zone de graviers avant que la nounette ne donne des idées à sa soeur en ramassant et lançant des cailloux).

 

Donc une fois qu'on a passé les bordures avec de l'herbe dessus, qu'on a procédé au rituel "oh, beuark" - "oh, baaaa") et qu'on a réussi à rejoindre sans encombre le petit jardin à l'intérieur de la résidence, ben on laisse la poussette quelque part et tout le monde file, chacun à sa vitesse, vers la pelouse.

 

Bien sûr, va falloir le payer tout à l'heure. Ca va être des larmes pour rentrer à la maison, ça va être un drame parce que non, on ne peut pas avoir la pelouse, le bain, un dévédé, le dîner, danser sur de la musique et se faire lire plusieurs histoires-du-soir, tout ça en se couchant à l'heure pour être en forme le lendemain.

 

Mais là, c'est chouette.

Déjà, la nounette retrouve ses copains. Elle joue. La poupette l'imite, elle s'éclate (pendant que maman-en-or veille à ce qu'elle ne s'éclate pas dans les massifs de roses).

 

Et toutes les deux courent ou se dandinent dans ma direction, en m'apportant leur sublime moisson : des pâquerettes.

Oui, tous les soirs, la nounette fait un bouquet de pâquerettes.

 

Cruel dilemme. Suivre la consigne de leur papa ? l'ours a bien dit : on ne fait pas de mal aux fleurs !

oui, sauf que moi j'avais bien expliqué l'an passé qu'il ne fallait pas toucher les haies, les massifs, les bordures, etc. et qu'on avait juste le droit de cueillir ce qui était sur la pelouse (et disparaît à chaque fois que la pelouse est tondue). A savoir pâquerettes, pissenlits et boutons d'or.

 

Mais bon, l'ours a raison : les pâquerettes aussi ont le droit de vivre.

 

Enfin depuis la nounette ne s'encombre pas de ces considérations : elle se compose des bouquets tous les soirs, depuis qu'elle a eu SON bouquet pour mon anniversaire (parce que le fleuriste ayant livré à quelqu'un d'autre le bouquet commandé par l'ours pour moi, il a livré par la suite un 2ème bouquet pour se faire pardonner sa bévue, et on a convenu que ce serait celui de la nounette).

 

Et tous les soirs, elle court vers moi, jolie créature printanière sur fond d'herbe tendre, en me tendant son bouquet trop grand pour ses petites mains "maman, tu peux le garder ?". Et la poupette la suit, une pâquerette dans chaque main (parfois c'est juste un brin d'herbe), qu'elle me tend aussi, sans bien savoir ce qu'elle fait mais en disant "maman !".

 

Et moi je recueille solennellement ces bouquets éphémères, en regardant, émue, mes mouflettes retourner s'ébattre dans une joyeuse insouciance.

Ce que je les aime ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On ne verra pas ce bouquet à la maison : la nounette l'a donné à une petite fille qui avait l'air triste ...

Elle est chouette, ma nounette.

 

Sinon, les bulles c'est aussi le grand must du moment  

 

 

 

Repost 0
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 22:44

Ma nounette a vu plein de princesses à la parade Disney.

Et elle a reconnu les couleurs du tissu stocké à côté de la machine, alors elle piaffait pour avoir sa robe de Blanche-Neige.

Ca m'a pris du temps pour trouver comment résoudre les 2 points durs (la collerette, et les manches) afin d'être fidèle au modèle du dessin animé Disney (même si ma copinaute Amaia lui a offert une autre version très chouette).

 

Voici ce que je vous propose =>

 

Le bustier est plus ajusté que sur le modèle de la "robe de princesse", c'est vraiment une taille 4 ans cette fois, pour ma nounette qui n'est pas menue mais pas grosse non plus.

A venir (rapidement j'espère) le modèle en taille 18 mois, pour la poupette qui veut tout faire comme sa grande soeur.

 

NB : SIMPLIFICATIONS POSSIBLES :

- supprimer la collerette

- faire les manches en tissu bleu ciel, avec de petites bandes en appliqué rouge (plutôt que d'assembler plein de bandes bleues superposées à des manches rouges).

 

Fournitures :

- Satin bleu roi, environ 1m en 140 de large

- Satin jaune vif, environ 65cm en 140 de large

- Chute ou coupon de satin bleu ciel (par exemple 25 x 140 cm ou 70 x 50cm, suivant le plan de coupe)

- Chute ou coupon de satin rouge vif (par exemple 45 x 140 cm ou  80 x 80cm, suivant le plan de coupe).

- Coton épais ou satin ou velours blanc pour la collerette (un tissu qui se tient un peu, mais souple pour ne pas blesser le cou), 10 cm x 1m.

- Fermeture éclair de 20 à 25cm.

- Fil à coudre assorti. 

- Eventuellement, 30cm de ruban jaune vif assorti au satin, pour décorer le devant du bustier.

 

Attention à bien ajouter les marges de couture autour du patron !

Je rappelle que je ne suis pas du tout professionnelle, et bien que j'aie porté beaucoup d'attention à ces patrons, je vous conseille de prévoir un peu de marge à la coupe, et de faire essayer à votre enfant avant la couture définitive (selon sa stature et sa corpulence, des ajustements peuvent de toute façon se révéler utiles)

 

Récapitulatif des pièces à couper

(attention, ce n'est pas un plan de coupe, je n'ai pas la prétention d'en imposer. On peut évidemment choisir d'autres couleurs pour faire une chouette robe qui n'aura rien à voir avec le monde de Disney ...)

 

 

PATRON

PREVOIR LES MARGES DE COUTURE (0,7 à 1cm autour)

  Echelle : un petit carreau = 5x5mm

 

 

 

 

 

 

 

 

 Couper la manche gauche de manière exactement symétrique

 

Couper les demi-collerettes gauches de manière exactement symétrique

 

Ourlet de 4 à 5 cm compris. 

 

Etapes 1 à 5 : assemblage bustier

 

 

1) Coudre les pinces

Plier le tissu à l'endroit prévu pour les pinces, endroit contre endroit, pour le devant et les deux demi-dos du bustier. Coudre. Les pinces doivent être en relief sur l'envers du tissu.

Cranter dans les courbes et surfiler le bord de l'encolure et des emmanchures. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2) Préparation de la collerette

Cranter dans les courbes et les angles, et surfiler (point zigzag) puis rabattre la marge de couture vers l'intérieur. Attention : laisser la marge de couture inférieure sortie (elle servira à coudre la collerette à l'encolure). Ne rabattre qu'1,5cm à l'extrémité de la collerette.

Assembler par paires symétriques les demi-collerettes , coudre par une surpiqûre. 

 

 

 

 

 

 

Sur la photo, comme j'avais pris un coton fin je l'ai assemblé en 4 épaisseurs au lieu de 2.

 

 

 

 

 

3) Assemblage parementure

Cranter dans les courbes et surfiler le bord de la parementure.

Endroit contre endroit, assembler puis coudre au niveau des épaules les demi-parementures dos et la parementure endroit. 

 Pour plus de confort, on peut faire un ourlet en rentrant 2mm sur l'envers (côté opposé à l'encolure - image de droite).

  

 4) Assemblage bustier

Endroit contre endroit, assembler puis coudre au niveau des épaules les demi-dos et le devant du bustier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 5) Assemblage parementure, collerette, bustier

 Sur l'endroit, fixer la collerette à l'encolure du bustier en ajustant l'extrémité de chaque demi-collerette sur la marge de la fermeture éclair. Laisser 1,5cm de collerette libre dans le dos, et bâtir en fixant la marge de couture à l'encolure.

 

 

 

 

 

 

 

 En effet, dans le dos, une fois la marge fermeture éclair repliée, une bande de 1,5cm de collerette restera "libre" de chaque côté, pour se superposer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les pointes des demi-collerettes ne se rejoignent pas, mais veiller à leur symétrie par rapport au centre de l'encolure (pas flagrant sur la photo - mais j'ai dû faire les photos vite pour cause de poupette curieuse).

 J'espère que photos et schémas sont clairs.

 

Etapes 6 à 9 : préparation et assemblage des manches

 

 

6) Bandes d'ornement

Surfiler (point zigzag) tout le tour des bandes d'ornement des manches, ainsi que des bas de manches.

Replier à l'intérieur la marge de couture sur la longueur et plier en deux les bandes d'ornement (on obtient une bande d'environ 3cm de large). Coudre la bande sur la longueur par une surpiqûre. Faire une surpiqûre sur la longueur opposée. 

 

 

7) Assemblage bandes ornement - bas des manches

Replier la marge de couture sur la longueur des bas de manche.

Disposer sur l'ENVERS des bas de manches les bandes d'ornement en commençant par la plus longue au centre, et en continuant (longueurs décroissantes) vers les bords.

Attention à laisser les marges de couture sur les largeurs des bas de manche.

Il peut y avoir un chevauchement de quelques millimètres.

Fixer (bâtir).

  

8) Préparation des manches

Cranter les arrondis et surfiler le tour des manches. Enfiler un fil de fronces sur la largeur interne et externe des manches. Marquer (craie, feutre textile, épingles ...) des repères au moins à la moitié et au quart de la longueur des manches (ils serviront à répartir les fronces par la suite).

Sur la photo on ne voit pas les repères, ils sont côté envers.

 

 

9) Assemblage des manches

Froncer légèrement la largeur inférieure des manches pour la faire coïncider avec la largeur des bas de manche. Fixer les manches aux bas de manches, ENVERS sur ENVERS.

Replier le bas de manche : les bandes d'ornement doivent se trouver superposées par-dessus l'endroit des manches (côté brillant du satin). La hauteur du bas de manches est d'environ 3cm.

Coudre sur la longueur par une surpiqûre visible - attention il y a 5 épaisseurs (bas de manche, bandes d'ornement, manche).

Faire une surpiqûre sur la longueur opposée des bas de manches, à quelques mm du bord.

 En haut vue sur l'endroit, en bas vue sur l'envers.

 

 

Etapes 10 à 13 : assemblage final du bustier

 

10) Assemblage bandes d'ornement - bustier

Attention à bien faire correspondre le dos des manches au dos du bustier (voir patron pour repérer le dos des manches, plus bombé).

Fixer (bâtir) les bandes d'ornement (marge de couture du bord) au niveau des emmanchures du bustier, ENDROIT contre ENDROIT. Commencer par les bandes courtes des bords, puis le centre, puis répartir les bandes restantes à distance équivalente. 

Détail - vue côté envers :

 

 

Détail - vue côté endroit :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 11) Assemblage manches-bustier

Rabattre la manche, faire correspondre les repères (bords, milieu, quart) aux bords et à la couture des emmanchures, froncer en répartissant les fronces entre les repères.

Fixer ENDROIT contre ENDROIT à l'emmanchure du bustier par-dessus les bandes d'ornement déjà fixées. 

 

 

 

Coudre les emmanchures (attention, plusieurs épaisseurs). Couper éventuellement ce qui dépasse trop, et dans ce cas, surfiler l'emmanchure. Procéder ainsi pour les deux manches.

 

 

  12) Coutures latérales bustier

Bâtir les côtés des manches et les côtés du bustier, ENDROIT contre ENDROIT. Coudre en une seule fois (en pivotant à la jonction des manches). Surfiler.

(le sens des flèches sur la photo ne présume pas du sens dans lequel faire la couture) 

  

13) Pose fermeture éclair

J'ai déjà exposé la technique du "tube de colle" dans le tuto de la robe de princesse (étapes 3 et 4). Voici une autre possibilité (sachant que je n'ai toujours pas de pied spécial fermeture éclair sur ma machine à coudre).

NB : ici, j'ai également préféré imprégner les bords de vernis transparent, plutôt que de surfiler, en me disant que ça doit moins gratter. Ca marche bien avec le satin, mais sinon n'oubliez pas de surfiler, le satin s'effiloche très vite sinon ...

 

Commencer par assembler les deux demi-dos ENDROIT contre ENDROIT, et réaliser une couture grossière avec du fil à bâtir tout le long du dos. S'arrêter sous la parementure.

 Sur l'envers, ouvrir les 2 côtés.

 

 

Positionner la fermeture éclair, côté glissière et zip contre la couture.

Faire coïncider le haut de la fermeture éclair avec le haut du dos (juste sous la collerette).

 Fixer la fermeture éclair de chaque côté, avec du fil à bâtir.

(La fermeture éclair de 25cm dépasse, ce n'est pas grave mais ça impliquera une couture manuelle de la jupe à ce niveau.)

 

 Coudre le long du fil à bâtir de chaque côté de la glissière.

Sans pied spécial, je pars du bas du dos et je remonte avec la machine le plus haut possible. Je termine la couture manuellement sur les derniers centimètres.

Faire aussi des points pour arrêter la fermeture éclair en bas du dos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 Sur l'envers, rabattre la parementure, replier la marge de couture et la coudre manuellement le long de la fermeture éclair. Pour une meilleure tenue, fixer la parementure au bustier par quelques points invisibles.

 

Vue sur l'envers :

 

Retourner sur l'endroit, ouvrir la fermeture éclair et retirer au fur et à mesure le fil à bâtir de la couture faite le long du dos.

 

Vue sur l'endroit du tissu :

 

NB : si, comme moi, vous ne rentrez et ne coupez pas tous les fils au fur et à mesure, c'est le moment pour que le bustier soit "propre" avant l'assemblage final.

 

NB² : on peut faire essayer le bustier. A ce stade il est encore possible de réduire ou augmenter les pinces à la taille pour mieux l'ajuster.

  

Bon on touche au but, là !!

 

 

ETAPES 14 à 17 : Assemblage bustier - jupe

 

14) Préparation de la jupe

Surfiler le bas de la jupe. Passer un fil de fronces en haut et marquer les repères (milieu, quarts, huitièmes) : ils serviront à bien répartir les fronces.  

 

15) Couture dos et fronces taille

 Replier la jupe ENDROIT contre ENDROIT et faire la couture du dos de la jupe. Surfiler.

ENDROIT contre ENDROIT, faire correspondre les repères de fronces. Repères quart de longueur aux côtés du bustier, repère de milieu devant à la pointe devant bustier, couture dos au milieu dos, et les repères huitièmes aux pinces à la taille.

Froncer et répartir les fronces entre les repères.

On voit sur la photo que j'ai épinglé les tissus ensemble au niveau des repères, je tire le fil de fronce et je répartis les fronces entre les épingles. Mon fil de fronces n'est qu'un rang de fil à bâtir, ce n'est pas très orthodoxe mais ça me suffit.

 

 

16 ) Assemblage jupe-bustier et ourlet

Bâtir le long de la taille. Commencer la couture au milieu dos bustier, coudre en une fois tous le long (attention aux épaisseurs sur les coutures côtés du bustier ; pivoter au niveau de la pointe devant) et s'arrêter juste avant la fermeture éclair.

Coudre à la main les quelques cm au niveau de la fermeture éclair.

Surfiler.

 

 

Faire un ourlet de quelques cm, selon la taille de la princesse. 

Vue sur l'envers :

 

17) Autocongratulation !!

La robe est finie !

 

 

On peut la faire essayer (et porter) par la princesse à qui elle est destinée ... 

 

 (apuka faire la cape, si j'en crois ma nounette)

 

 Précisions

Je suis à disposition pour répondre à vos questions, sauf que je ne suis pas très réactive (pour cause de mouflettes rapprochées), je vous présente mes excuses par avance ...

 

On m'a demandé comment imprimer les patrons.

En taille réelle, c'est impossible : ce sont des images que j'insère dans le texte.

Le principe est de les reporter sur un patron chez vous, en utilisant le quadrillage.

Normalement, en cliquant sur l'image du patron, vous ferez apparaître une image de taille plus grande, que vous pourrez ensuite imprimer directement (ou copier dans un document de texte par exemple pour imprimer le document).

J'espère que le quadrillage est bien visible (un petit carreau correspond à un carré de 5x5mm de côté).

Il suffit après de reporter le patron à la bonne échelle sur du papier dédié, que vous découperez pour le reporter ensuite sur le tissu (n'oubliez pas de prévoir les marges de couture).

 

Perso j'utilise souvent du papier kraft, ou bien tout bêtement des feuilles d'un bloc A4 quadrillé en 5x5mm : comme ça j'ai déjà le quadrillage - je les scotche pour avoir la bonne longueur.

Ca donne ça, pour vous montrer la misère (sur le patron de gauche, une expression artistique de la poupette, et sur celui de droite, une tache de stick à lèvres de la nounette, eh oui je n'ai même pas d'atelier couture, faut partager l'espace créativité avec les mouflettes).

 

 Je vous laisse hennir de rire, il paraît que j'ai une cape à produire ... 

 

  

 

 

 

Repost 0
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 18:04

Ouhlala, j'avais plein de choses à poster ... mais j'ai été tacklée par un méchant toutpetitpépin de santé pagravemaipénible ... comme je les enchaîne avec brio depuis quelques mois - merci l'immunodéficience du dernier trimestre ...

(bah oui les dernières grossesses se finissant en été j'avais eu droit à l'oedème, mais pas au rhume-sans-fin agrémenté d'autres joyeusetés de saison. A choisir je crois que je préférais encore ne pouvoir enfiler que des mules). (En même temps je n'ai pas à choisir. Pis ça me manquera sûrement après, comme les remontées acides que je découvre en écrivant ce billet).

 

Nan, mais ça va, hein. C'est le moral qui a flanché, et je fais partie de ces gens qui tiennent sur le moral, et qui tombent quand le moral baisse.

Là ça va mieux, après 2 jours à baver sur l'oreiller, en intercalant un mercredi héroïque où maman-en-or avait décrété qu'elle tenait absolument à garder ses mouflettes le mercredi, brillante idée (elles n'ont jamais été aussi infectes de toute leur vie, ni de toute la mienne : j'en aurais pris une pour taper sur l'autre).

 

Donc j'ai un peu renoncé au régime hypotoxique tendance farfelue new age que ma sage-femme me faisait suivre pour maîtriser ma prise de poids.

Succès d'estime au départ (j'ai quand même réduit de moitié ma prise de poids hebdomadaire), là je tape des sommets : rien pu manger pendant 2 jours - je ne le voyais pas comme ça, le processus de stabilisation. Je me demande si je peux compenser avec les chocolats de Pâques, maintenant que le traitement du doc fait effet ? (nan mais je ne vais pas ruiner tous mes efforts je vous rassure).

 

Côté positif : j'ai fini le roman de Ken Follet (1300 pages).

Côté positif : j'ai bien fait attention à dormir sur le flanc gauche et je crois que j'ai délogé nano(qui était bien vautré à droite).

Côté positif : j'ai fini la robe de princesse de la nounette (qui en veut une autre, on n'a jamais assez de robes de princesse, ni de stick à lèvres écrasé sur la figure, ni de colliers : elle en met tellement que ça fait pectoral - l'ours l'appelle Miss T).

 

Côté négatif : après tout ce temps à me reposer, impossible de m'endormir jeudi soir. J'ai pourri la nuit de l'ours, en râlant à chaque fois qu'il commençait à ronfler (autant dire dès qu'il se rendormait).

En même temps, c'est pour lui que c'est négatif, moi du coup après cette petite nuit j'ai réussi à dormir normalement hier (entendez, réveil toutes les heures et nez bouché au bout de 45mn)

 

Sinon j'ai retrouvé ma copine Sabrina, qui revient des îles (elle doit manquer à Kriss mais héhéhé on va pouvoir refaire les Mardi de Sabrina). Nos filles se sont retrouvées aussi (pour les aînées, grand moment de robes de princesses - on comprend pas, on n'était pas comme ça ...).

 

On a eu quelques petits moments sympas qu'il faudra que je vous raconte en images (par exemple on me demande régulièrement ce que j'ai eu pour mon anniversaire).

 

Pour celles qui avaient pensé à la petite Soazig dont j'ai parlé le 20 mars, merci ! sachez que non seulement elle récupère mais elle va super bien, et là elle est rentrée chez elle (j'ai vu les photos, les blouses et l'arrière plan avec les scopes et autres accessoires de réa m'ont rappelé quelques souvenirs, mais je me réjouis pour cette famille qui, pratiquante, va fêter Pâques avec émotion).

 

Et bientôt ... bientôt on saura qui est nano. 

Pas que je sois si pressée d'abandonner notre vie à 4 avec ses repères durement mis en place, pas que je sois non plus dans l'urgence de me séparer de mon petit locataire. Mais rendons-nous à l'évidence : je suis devenue quasi impotente - et, plus marquant encore, je n'ai plus de place sur le ventre pour des vergetures. 

 

Du reste, les filles ont l'air de sentir quelque chose. Hier elles étaient toutes les deux penchées sur mon bidon mouvant (quand je veux faire bouger nano je me vautre en projetant le bassin en avant), la nounette lui caressait les fesses à travers ma peau pendant que la poupette me forait de l'index l'endroit où j'ai eu un nombril, en répétant "bébé ! bébé !" (un des 4 mots de son vocabulaire, NDT).

 

En tout cas merci pour votre sollicitude et vos petits mots, je remonte la pente et bientôt le sprint final, un peu plus de 5 semaines encore (10 jours si on en croit ma sage-femme, mais naaaan, on n'a toujours pas le prénom si c'est un garçon, on n'est pas pressés ... faut juste que nano sorte avant que sa tête ne soit trop grosse pour passer).

 

 

Repost 0
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 09:31

99

Non, ce n'est pas le titre d'un livre
c'est la hauteur en centimètres de la nounette.

Car la nounette a été mesurée vendredi, le jour du rendez-vous pour le vaccin de la poupette (et croyez-le ou pas, cette fois elle l'a eu, ça ne fait que 3 mois qu'on attend une pause entre les rhumes, otites et autres affections hivernales) et pour comprendre les raisons des maux de ventre persistants de ma nounette.

Bon, alors constipation féroce. Ce qui explique les douleurs, et, bizarrement, l'aspect diarrhéique des selles (en fait - j'espère que c'est pas l'heure de manger pour vous - ce qui passe au-dessus du "bouchon" c'est ce qui est plus liquide).
On va traiter, ça allait effectivement mieux quand on avait fait le traitement, on fait boire la nounette et elle a bien compris qu'il fallait qu'elle mange des légumes et des fruits (alors pour elle, les petits suisses aux fruits ça compte comme des fruits, hein, et elle essaie de négocier des fois que les légumineuses aussi on les passe en légumes).
Ca va bien finir par passer, hein ?

A part ça, la nounette a été assez sage chez le docteur, elle n'a pas fait tomber les instruments cette fois, elle est restée à distance prudente de sa frangine pendant l'auscultation et la piqûre, tout juste la pauvrette s'est-elle tournée vers moi quand le docteur lui a dit d'enlever ses chaussures (pour la toise) "maman, qu'est-ce qu'elle va me faire ?" (non mon trésor, elle ne va pas te faire de piqûre).

Enfin en partant, le doc, qui m'a demandé 2 fois pour quand était prévue la naissance, a ajouté "bon courage ..." (je me demande si c'est dû au fait que la nounette nous a enfermées 3 fois à l'intérieur avec le verrou qui est à sa portée, et quand j'ai enfin réussi à la raisonner après avoir fini de rhabiller sa soeur - une fois que la poupette traumatisée a accepté qu'on l'approche - c'est micro qui a filé dans mon dos tourner à son tour le verrou, bah oui elle copie tout ce que fait la grande).

Enfin moi ce que j'en vois, à part le fait que mes mouflettes ont des mensurations parfaites, c'est que
- la poupette fait la moitié de ma taille
- la nounette va atteindre le mètre !!!
- si on pose la poupette sur la tête de la nounette, elle sera à quelques centimètres de dépasser son papa
Repost 0

Présentation

  • : Ma vie en mieux
  • Ma vie en mieux
  • : 3 mouflettes en couleurs primaires font toutes les teintes de la vie.
  • Contact

Texte Libre

to be is to do             (Socrate)
to do is to be             (Sophostène)
to-be-do-be-doooo   (Sinatra)

Recherche

Citation

La vie a plus d'imagination que les rêves (La Belle Histoire, Lelouch)