Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 17:54

Ceci est un message pour le monsieur qui nous a grillées, hier, à la séance de kinésithérapie du samedi dans une clinique.

 

Je voulais juste vous dire, avec le recul - mais je le pensais sur le moment, c'est pas grave vous savez.

 

Je crois que ça a énervé davantage la personne qui est venue me chercher en voyant que vous passiez devant nous, comme ça, discrètement, avec votre petit bébé encombré et votre plus grande fille. Peut-être vous vous êtes dit, c'est pas grave, elle est seule avec son bébé, nous on est 4, ça ne dure pas longtemps, elle peut attendre.

 

C'est pas très important, en vrai, et puis comme ça j'ai eu le temps d'écrire sur un bout de papier, pour la 3ème personne dans la file - qui attendait comme vous et moi depuis plus d'1h - que mon porte-bébé s'appelle un chinado.

 

Elle était très remontée contre vous, la dame qui est venue me taper sur l'épaule. Elle trouvait ça gonflé.

Moi, je crois que si j'ai eu du mal à passer à autre chose, c'est que j'étais vexée. Et un peu humiliée.

 

Oui, après tout, je vous ai "accueilli" quand vous êtes arrivé, avec votre jolie famille et votre petit accent. Je vous ai expliqué que les horaires avaient changé, moi j'étais là depuis 15h30 alors que les séances ne commençaient qu'à 17h ..., mais bon, au moins vous étiez deuxième et vous passeriez rapidement.

Je vous l'ai dit, et puis je me suis extasiée sur votre beau bébé de 7 mois, qui avait bonne mine mais ne devait pas être bien en forme puisque si vous vous étiez trompé d'heure, c'est parce que vous étiez venu le dimanche d'avant sur les horaires des vacances. J'ai souri à votre jolie fillette qui avait de chouettes bottes choisies par sa maman, qui a souri aussi quand elle a entendu sa fille se rengorger.

 

Je crois que c'est ça qui m'a donné ce sentiment amer d'une très vague humiliation, vous avez pris mes sourires, vous avez pris les compliments et la gentillesse, et vous avez foulé tout ça au pied, je me suis sentie bien bête.

 

Le kiné des adultes m'avait conseillé comme à vous de m'éloigner un peu dans le couloir, pour ne pas être dans le courant d'air de la salle d'attente de la kiné. J'étais donc allée attendre de l'autre côté des portes ouvertes, en vous regardant tourner en rond avec votre bébé dans les bras. J'étais aussi visible pour vous que vous l'étiez pour moi.

 

Alors je n'ai pas bien compris la mauvaise foi de votre épouse, quand elle m'a dit pour vous défendre, que vous ne saviez pas que j'attendais aussi, que j'attendais avant, et que j'attendais pour la même chose. Je crois que c'est ça qui m'a vexée, ce mensonge mesquin, comme si on n'avait pas échangé quelques mots, comme s'il y avait eu quoi que ce soit d'autre à faire dans ce couloir qu'attendre pour la kiné respiratoire des bébés.

 

Vous m'avez dit en sortant de la séance que vous aviez appelé.

Je ne vous crois pas.

J'avais vu passer la kiné avec son casque de moto, j'attendais qu'on appelle le numéro de ma choupette, j'aurais entendu.

Je crois, oui, que vous avez vraiment lancé une vague question, pas fort. Quelque chose comme "il y a quelqu'un avant nous ?" . C'était pas prémédité, je sais.

Moi je promenais la choupette dans le chinado, je devais vous tourner le dos à ce moment là. Vous m'avez vue, tout le monde me voyait, c'est pas comme si j'étais mince et habillée de gris.

 

Moi, je serais venue vous chercher. C'est ce qu'a fait une autre maman, elle est venue, mais vous étiez déjà entré avec votre bébé.

 

C'est pas grave, on n'a pas attendu longtemps.

 

Ca m'a un peu secouée sur le moment.

Parce qu'en vous parlant, je vous avais un peu accordé ma confiance, parce que justement, pour 5mn, est-ce que c'était la peine ?

 

Mais on n'a pas attendu longtemps. Ca n'a pas dérangé ma choupette.

 

Vous vous êtes fait un peu incendier par l'autre maman qui était scandalisée, et celle à qui j'avais donné le nom du porte-bébé qui pinçait les lèvres aussi. Vous êtes partis avec votre petite famille et votre femme a dû vous dire de ne pas vous en faire, qu'après tout vous aviez tenté de m'appeler, hein.

Moi je sais que vous saviez que j'étais là avant vous. Et que j'étais à 2 mètres. Et que j'attendais pour la même chose.

En fait, tout le monde le savait, sauf la kiné - qui s'en foutait du reste.

Du coup ça a failli partir en vrille, cette histoire.

 

C'est pour ça que je viens l'écrire ici. Au fond, c'était banal. C'est souvent comme ça ... ça m'a rappelé la bataille pour la vaccination contre la grippe A.

Mazette, c'était la jungle.

Vous étiez courtois. Vous aviez un petit bébé, vous vouliez qu'il soit soigné, on était tous là pour ça.

J'ai essayé de le penser sur le moment, mais j'étais un peu énervée quand même, je veux dire, vous nous avez grillées, faut assumer.

 

 Menfin voilà, vous m'auriez demandé, je vous aurai laissé passer.

L'ours avait emmené les grandes voir mamie Jaja à l'hôpital, pauvre Crème de Belle Maman qui a une phlébite.

Il m'avait appelée pour dire qu'ils s'étaient arrêtés au retour dans une petite fête foraine. J'étais transportée de joie, mes pauvres mouflettes privées de sortie pendant les vacances pour cause de microbes, mes mouflettes en train de s'amuser dans les manèges et la pêche aux canards ! C'était pas grave, de perdre 5mn.

J'aurais dit oui.

 

Donc vous voyez, je suis un peu navrée d'avoir mis du temps à me calmer.

Pour dire vrai, l'ours était assez en pétard quand je lui ai raconté le soir, il a dit que ça ne se serait pas passé si j'avais été un homme - et d'ailleurs, aujourd'hui c'est lui qui a emmené la choupette. Je crois que c'était votre famille qui était juste avant lui - mais pour de vrai cette fois.

 

C'est rien. Il a 7 mois votre petit bébé, il est drôlement beau avec sa bouille toute ronde, et moi aussi je voulais qu'il soit bien soigné.

 

Mais quand même, monsieur, c'était pas élégant.

Repost 0
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 12:16

Alors ça va être un tout petit peu plus difficile que G comme  d'il y a 6 semaines.

Faut penser plus loin, on va dire. Sachant que c'est de la choupette qu'il s'agit.

 

P comme Poisse ?

 

vous chauffez.

 

Comme le petit corps de ma choupette qui oscille entre 37,5 et 38,5 °C.

Et qui tressaute d'une toux qui ne semble jamais guérir.

Pourtant, on l'emmène quasiment tous les jours chez la kiné. Gentille, hein, cette dame. Pas super convaincante qd même mais bon, c'était la seule qui nous a pris avant et pendant les vacances.

N'empêche, elle n'a pas dégagé grand chose, on dirait. Ca n'en finit pas.

J'en parlais à la maman de Garance, à qui ça rappelait la pneumonie de sa fille l'an dernier.

 

Et ma choupette, tout blanche, qui tousse à en pleurer, qui gémit, qui dort trop, et qui mouche (et c'est pas beau) ...

Ce matin on a enfin réussi à avoir une autre réponse du doc que "lavages de nez, kiné et ventoline".

 

Je ne sais pas si c'est mieux, l'antibiothérapie contre une infection pulmonaire. Heureusement que la maman de Garance m'avait préparée au diagnostic.

 

Donc P comme Pneumonie.

Même pas 9 mois (mais bon, après une infection urinaire à 3 mois faut monter en grade).

On change de kiné (clinique ce WE) on file des antibios, on réhydrate, ventoline, et tétées +++ . La choupette a perdu du poids. 300g de moins et elle était hospitalisée d'office.

La doc est charitable : elle nous offre 48h, le WE à la maison, pour que l'antibio et l'hydratation fassent leur effet. Si choupette encore fiévreuse et amorphe lundi, c'est radio et prise de sang. Et l'hôpital, sûrement.

 

Remarquez, ça tombe bien, justement, à force de tousser aussi à en vomir et à mon niveau d'épuisement, j'ai fini par être arrêtée, jusqu'à mardi. Comme ça je suis dispo pour l'hôpital ... 

 

Ca se soigne bien, la pneumonie, hein, faut pas s'affoler. Ca me serre le coeur, mais on n'aime jamais voir son enfant malade.

 

Et quand elle sera guérie, ma choupette, on dormira la nuit (si, si, vous verrez).

 

Vivement l'été ...

 

Repost 0
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 12:09

Et voilà, Noël est passé.

Avec lui, le Père Noël. . Et ses jouets. Une pile indécente attendait les mouflettes au pied du sapin.

La nounette, à qui j'évite pourtant de raconter des histoires sur le sujet, est incollable sur la vie et les méthodes du Père Noël. Elle  m'avait bien expliqué comment il allait réussir à rentrer sans cheminée (paraît qu'il a une poudre magique) et avait insisté pour déposer des gâteaux et du lait à côté du dessin qu'elle avait fait pour lui (chuis jalouse, il était plus beau que le mien).

 

Les filles se sont arrêtées pour contempler les paquets, puis ont commencé à ouvrir. L'ours ne savait pas à quoi s'attendre, donc il y avait au moins 4 spectateurs ... et  5 humains ravis  (disons que la choupette était un peu dans l'ambiance quand même).

Si on excepte ce qui est à mon avis une bourde d'emballage (interversion d'étiquettes, avec un hochet pour la poupette et un puzzle "2 ans" pour la choupette), le Père Noël semble avoir plutôt bien tapé !

 

Les méthodes d'ouverture des cadeaux des mouflettes étaient aussi différentes que les filles elles-mêmes.

La nounette était du clan "je déchire vite, oooooh super, et je passe au suivant"  ... alors que la poupette a observé attentivement chaque paquet, avant de l'ouvrir précautionneusement, de regarder l'emballage du cadeau sous tous les angles, d'attendre patiemment qu'on ait sorti le jouet, de le manipuler, et seulement après (et uniquement parce qu'on insistait, curieux de voir ses réactions) de passer au suivant. C'est pas seulement la double otite, je pense que c'est vraiment son petit caractère.

 

Enfin forcément, à un moment, il y a eu LE paquet.

 

<= Cui-là.

 

C'est quoi c'est quoi c'est quoi ? (on était plus excités qu'elle).

 

C'est ça => 

 

Oui, vous vous rappelez la mission du Père Noël ?

 

 

10mn pour que l'ours réussisse à sortir le jouet de son emballage, sous le regard intense de la poupette  ...

 

Et voilà, ma poupette a serré la poupée contre son coeur et ...

 

... et c'est tout.

 

Pas trop de rayonnement. A part celui de la fièvre montante.

 

 

Et nous on a été un peu déçus : c'est une poupée de collection, elle n'est clairement pas faite pour jouer avec. Une fois retirée de l'emballage, on ne peut pas la manipuler facilement, les bras sont fixes, les boucles d'oreilles ne tiennent pas, les vêtements perdent leur gonflant, elle reste belle mais ... c'est pas un jouet.

 

N'empêche, le Père Noël en a bavé, de Bordeaux à Argenteuil en passant par Paris, par la Bretagne et tout le réseau internet ... pour qu'elle soit au pied du sapin ce matin là, il est fabuleux, le Père Noël !!

 

Et elle est belle, cette poupée.

 

 

 

Et d'ailleurs, ce matin, quand il a fallu choisir un jouet pour se distraire chez le kiné pendant que la choupette se faisait torturer soigner (kiné respiratoire dont on ne voit pas la fin), la poupette a trottiné vers sa somptueuse poupée et n'a pas voulu en démordre : ce jouet et aucun autre.

 

Donc maman-en-or, finalement contente de voir que la magie prenait (sans doute avec la fin de l'otite) lui a conseillé de bien la garder contre elle, et a mis en route l'équipage, poupette et poupée dans la poussette et choupette dans le chinado.

 

...

 

Le truc, avec la choupette dans le chinado, c'est qu'on ne voit rien du tout du paysage en contrebas.

Et par exemple, on ne voit pas quand une poupée tombe par terre.

 

Arrivée chez la kiné, j'ai fait un looping, crié sur ma fille (qui s'est mise à pleurer, bien fait), et j'ai fait le chemin en sens inverse, à toute berzingue malgré la poussette, sans aucun espoir ... là, par terre, du rouge et du blanc ?? non, c'est une canette écrasée. Et là ? un carton vide ...

 

Il a bien fallu se faire une raison : la poupée ira rendre heureuse une autre fillette. Qui n'a rien fait pour la "mériter", qui n'en a pas rêvé aussi fort, et dont la mère a dû se réjouir de l'aubaine sans chercher des yeux sa propriétaire.

Mais c'est comme ça, c'était par terre.

 

Adieu, poupée de rêve, poupée trop belle pour nous, 

merci à toutes celles qui se sont tellement impliquées pour que ma poupette ait quelques heures son rêve entre les mains. C'est fini, elle attendra son prochain anniversaire, plus de poupée aussi belle et aussi chère pour une enfant qui ne comprend pas encore que si la poupée tombe, c'est perdu "pour toute la vie". Comme la nounette au même âge ne comprenait pas que si on lâchait le ballon d'hélium, c'était parti "pour toute la vie".

Elle m'a expliqué après, ma poupette, que c'était sa main qui avait lâché la poupée. Elle n'a pas appelé et moi je n'ai rien vu ... 

 

C'est bête parce qu'à force d'avoir une choupette qui tousse la nuit, à force d'avoir passé ma semaine de "vacances" à courir les kinés et les docteurs avant de tomber malade à mon tour (et pas d'arrêt maladie pour les MAF, on le sait, même et surtout avec des mouflettes rapprochées elles-mêmes kaputt)

c'est bête, donc, mais une fois la colère passée, contre ma poupette qui ne l'a pas fait exprès : c'est sa main qui a lâché, contre moi qui lui ai laissé le jouet dans les mains, contre la personne qui va en profiter et c'est pas juste mais elle en a de la chance

une fois la colère passée, une fois que j'ai vu la tristesse de ma poupette qui a compris que bon, sa poupée, c'était terminé

une fois accepté mon propre chagrin de "tout ça pour rien"

j'ai pleuré toute la journée.

Je suis fatiguée, que voulez-vous.

 

Il y aura d'autres poupées, je sais. C'est pas grave, je sais aussi. Ca comptait juste pour moi autant que les copines qui se sont donné ce mal.

Je vais surtout tâcher de refaire la même robe et l'enfiler sur une poupée d'ici, quand j'aurai le temps (un jour).

 

Merci encore aux MMpères noël (et n'allez pas en rechercher une autre, je vous connais, la poupette apprendra cette leçon et moi aussi )

Repost 0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 07:20

Ha !! je savais que ça allait surprendre celles qui connaissent la tribu mais OUI ceci est un déguisement destiné à un garçon. Eeeeh oui, j'ai voulu relever le défi pour un copain de la nounette qui fêtait son anniversaire en octobre dernier.

Donc voici ma proposition d'un déguisement de pirate.

Les différents éléments peuvent être également cousus avec des tissus de tous les jours, pour en faire des vêtements plus classiques (et même pour petites filles, hein).

Le gilet a été cousu à partir d'un patron des Intemporels pour enfants, vous trouverez un tuto & patron ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pantalon : (tuto)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le foulard, bandeau et ceinture : (tuto)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et donc la blouse : 

Pour ce modèle en version 4 ans , j'ai utilisé (compter 1cm de plus pour les marges de couture)

FOURNITURES ET RECAPITULATIF DES PIECES A COUPER

Fournitures

Tissu blanc (je conseille du coton !! ) :
environ 90 cm en 140 de large

Elastique plat 5mm pour les poignets et pour l'encolure : 
72 cm (2x 15 +  42)

Cordon : 50 à 60 cm 

Fil assorti

Tissu et élastique Toto Tissus, cordon = fil ruban Sirène rouge de Bergère de France.

Attention à bien ajouter les marges de couture autour du patron !

Je rappelle que je ne suis pas du tout professionnelle, et bien que j'aie porté beaucoup d'attention à ces patrons, je vous conseille de prévoir un peu de marge à la coupe, et de faire essayer à votre enfant avant la couture définitive (selon sa stature et sa corpulence, des ajustements peuvent de toute façon se révéler utiles)

 Schéma récapitulatif (NB : il ne s'agit pas d'un plan de coupe)

 

PATRON

 (cliquer sur chaque image pour agrandir)

 

 

  

 

 

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

     

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PREVOIR LES MARGES DE COUTURE (0,7 à 1CM AUTOUR) !!

Echelle : 1 petit carreau = 5 x 5 mm

Etape 1 : Assemblage

 Assembler les manches et le devant et le dos de la blouse. Surfiler.

NB : on voit sur l'image que j'ai utilisé de la doublure satin au lieu du coton que je recommande. L'utilisation de satin était une erreur d'appréciation de ma part ! Dans le cas de la blouse, le satin peut convenir, mais que ce soit pour l'entretien, pour le confort, ou pour le maintien (le satin glisse trop surtout pour le foulard et l'écharpe) je recommande vraiment du coton.

Etape 2 : Ouverture devant (cette étape peut être faite avant l'assemblage avec les manches)

Préparer la parementure pour l'ouverture lacée : surfiler les bords, puis faire un ourlet "roulé" rentré sur l'envers de 2 à 3 mm.

 

 

 

Fixer la parementure sur le devant de la blouse, endroit contre endroit.

 

 

Faire la couture prévue pour l'ouverture.

 

 

 

 

Ouvrir aux ciseaux, cranter dans les coins.

Surfiler

.

 

 

 

 

 

 

 

Retourner sur l'envers et maintenir par une surpiqûre à 1mm du bord environ.  

 

 

 

 

 

 

 

Etape 3:  Coutures côté

Préparer les coutures des côtés : épingler ( bâtir si le tissu est du satin, qui glisse au moment de la couture machine).

Coudre, surfiler.

Réaliser un ourlet en bas d'environ 4cm (ajuster suivant la taille de votre pirate).

Etape 4 : Poignets

Replier les bords poignets sur l'intérieur (donc sur l'envers) de manière à former un tube d'environ 1cm de haut. Epingler ( bâtir si le tissu est du satin, qui glisse au moment de la couture machine).

 

Coudre en laissant une ouverture de 2cm pour pouvoir passer un élastique.

Passer l'élastique (15cm pour chaque poignet) à l'aide d'une épingle à nourrice, coudre ensemble solidement les bords de l'élastique. Fermer les 2cm d'ouverture par une surpiqure (ou une couture manuelle).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etape 5 : Pose de l'encolure

Surfiler la bande encolure sur tout le bord.

(NB : dans le cas d'une blouse plus classique, ma copine Florence conseille, et elle a raison, d'utiliser plutôt un joli biais !)

Endroit contre endroit, fixer la bande sur l'encolure, en faisant dépasser d'1cm au niveau de l'ouverture. Replier les bords (ourlet rentré) pour les aligner sur ceux de l'ouverture.

Coudre d'un bord d'ouverture à l'autre, surfiler.

Replier la bande sur l'intérieur (donc côté envers) de manière à former un tube d'environ 1cm de haut. Coudre d'un bord d'ouverture à l'autre.

 

Poser 3 œillets de chaque côté de l'ouverture, à égale distance (voir repères), ou ouvrir 3 petites boutonnières de 3mm environ de chaque côté (donc 6 en tout).

Passer un élastique (environ 42 cm) à l'intérieur du tube formé, à l'aide d'une épingle à nourrice. Coudre les extrémités de l'élastique aux bords de l'encolure (fermer le "tube").

 

 

 

 

Former une petite bride à chaque extrémité du "tube".

Passer un cordon dans la bride et dans les boutonnières (ou les œillets).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le résultat avec le reste du déguisement :

Et porté par ma pirate à môa (avant les finitions) 

Repost 0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 07:18

Et voilà, la suite du déguisement pirate  (bah oui ça ne rentre pas tout dans la page alors j'ai scindé) 

Rappel des éléments : 

Le gilet a été cousu à partir d'un patron des Intemporels pour enfants, vous trouverez un tuto & patron ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La blouse : (tuto)

 

 

 

 

 

 

 

 

Le foulard, bandeau et ceinture : (tuto) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et donc le pantalon :

Pour ce modèle en version 4 ans , j'ai utilisé (compter 1cm de plus pour les marges de couture)

FOURNITURES ET RECAPITULATIF DES PIECES A COUPER

Fournitures

Coton à rayures verticales, assorti au reste (noir/blanc ou noir/rouge par exemple) : environ 60cm en 140 cm de large 

(Faute d'en trouver hors saison, j'ai utilisé du jersey à rayures horizontales que j'ai coupé dans la largeur pour avoir des rayures verticales, finalement ça se coud bien et c'est plutôt douillet)

Elastique plat 10 à 12 mm pour la ceinture : 47cm

Fil assorti

Tissu et élastique Toto Tissus 

Attention à bien ajouter les marges de couture autour du patron !

Je rappelle que je ne suis pas du tout professionnelle, et bien que j'aie porté beaucoup d'attention à ces patrons, je vous conseille de prévoir un peu de marge à la coupe, et de faire essayer à votre enfant avant la couture définitive (selon sa stature et sa corpulence, des ajustements peuvent de toute façon se révéler utiles)

 Schéma récapitulatif (NB : il ne s'agit pas d'un plan de coupe)

 

PATRON

 (cliquer sur l'image pour agrandir)

  

PREVOIR LES MARGES DE COUTURE (0,7 à 1CM AUTOUR) !!

Echelle : 1 petit carreau = 5 x 5 mm 

  

Etape 1 : Jambes

Surfiler les bords inférieurs du pantalon (point de surjet ou point zigzag très serré).

Fermer la jambe, bâtir (surtout si le tissu n'est pas facile à coudre).
Coudre sur la hauteur (du bas jusqu'à l'entrejambe) . Surfiler.

 

Recommencer pour l'autre jambe

  

 

 

 

 

 

 

 

Etape 2 : Assemblage

Rentrer une jambe à l'intérieur de l'autre jambe, endroit contre endroit, en faisant coïncider l'entrejambe devant et l'entrejambe dos. Epingler ensemble, bâtir.

Coudre en une seule fois toute la longueur de l'entrejambe. Surfiler.

  

  

  

  

  

 Etape 3: Taille

Replier le haut du pantalon pour former un tube (coulisse) d'environ 2cm de hauteur. Epingler, bâtir surtout si le tissu n'est pas facile à coudre.

 

Coudre en laissant une ouverture de 2 à 3cm pour passer l'élastique.
Passer l'élastique (47cm environ en comptant la couture) à l'aide d'une épingle à nourrice.

 

 

 

Coudre solidement ensemble les bords de l'élastique.

Terminer la couture de la taille par une surpiqûre.

 

  Personnellement pour repérer plus facilement le dos, je brode un repère ou je le dessine au feutre indélébile.

 

 

 

 

Le résultat avec le reste du déguisement :

 

 

 

 

Et porté par ma pirate à môa (avant les finitions) 

 

Repost 0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 07:16

Et voilà, la suite du déguisement pirate et   (bah oui ça ne rentre pas tout dans la page alors j'ai scindé) 

Rappel des éléments : 

Le gilet a été cousu à partir d'un patron des Intemporels pour enfants, vous trouverez un tuto & patron ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La blouse : (tuto)

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pantalon :  (tuto)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et donc, le foulard, bandeau  et ceinture :

Pour ce modèle (taille enfant, ajustable) , j'ai utilisé (compter 1cm de plus pour les marges de couture)

FOURNITURES ET RECAPITULATIF DES PIECES A COUPER

Fournitures

Foulard :

Tissu rouge, le même que la doublure du gilet (je conseille du coton :  le satin glisse trop ), coupon d'au moins 50x60cm

 

Bandeau :

Chute de tissu rouge, le même que la doublure du gilet

Chute de tissu noir (ici velours milleraies), le même que celui du gilet

 

Cordon élastique noir : environ 70cm (à recouper ensuite)

Ceinture  :

Tissu rouge, le même que la doublure du gilet (je conseille du coton – le satin glisse trop et le jersey s'enroule)  : une bande de 150 x10cm ou plusieurs bandes de 10cm de hauteur, cousues bout à bout.

 Tissu Toto Tissus, cordon élastique mercerie  

Attention à bien ajouter les marges de couture autour du patron !

 

Je rappelle que je ne suis pas du tout professionnelle, et bien que j'aie porté beaucoup d'attention à ces patrons, je vous conseille de prévoir un peu de marge à la coupe, et de faire essayer à votre enfant avant la couture définitive (selon sa stature et sa corpulence, des ajustements peuvent de toute façon se révéler utiles)

 Schéma récapitulatif (NB : il ne s'agit pas d'un plan de coupe)

 

PATRON

 (cliquer sur chaque image pour agrandir)

PREVOIR LES MARGES DE COUTURE (0,7 à 1CM AUTOUR) !!

Echelle : 1 petit carreau = 5 x 5 mm 

 

FOULARD

Cranter et surfiler toutes les pièces. Etape 1 : Assemblage de la base (on peut aussi couper tout sur la même largeur si le coupon de tissu est assez large) Surfiler les 3 parties. Endroit contre endroit, coudre les deux côtés à la partie centrale.

 

 

 

 

Etape 2 : Préparer l'arrière du foulard. Epingler les pinces. La pince doit se retrouver côté envers. Dans la continuité des pinces, rouler un ourlet de 2mm tout le long de la "queue" du foulard. Bâtir ou épingler.

 

 

 

Piquer en une seule fois en pivotant bien dans les angles

 

 

 

  

 

Etape 3 : Assemblage "tête" (centre-côtés)

Envers contre envers, épingler la ligne de couture intérieure du côté à la ligne de couture extérieure de la pièce centrale. Coudre.

Il reste un bord d'environ 1cm. Rentrer environ 2mm et replier ce bord vers l'intérieur de la pièce centrale, de manière à former une bande rentrée de 7 à 8mm de large. Epingler pour faire tenir. Coudre à 1mm du bord.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Procéder de la même manière avec l'autre côté.

Faire un ourlet rentré de quelques millimètres de chaque côté de la "queue" du foulard.

 

 

 

 

 

 

 

  

  

Etape 4 : Assemblage tête-base

 

 

Endroit contre endroit, épingler la base à la tête en faisant coïncider les coutures avec les bords arrière de la tête. Bâtir.

 

Replier la base vers l'extérieur, avec un ourlet rentré, de manière à ce que le bord extérieur de la base suive le bord intérieur. Replier tout le long et au niveau des extrémités (pattes de nouage).

 

 

Piquer en une seule fois tout le long.

 

Rentrer les fils

.

 

 

 

Dessiner une tête de mort au feutre indélébile noir ... ou avec un stylo / de la peinture textile blanche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BANDEAU

Endroit contre endroit, coudre ensemble le rond rouge et le rond noir,  en laissant une ouverture de 1,5cm pour pouvoir le retourner.

 

Cranter. Surfiler.

 

 

 

 

 

 

Retourner sur l'endroit.
Surpiquer à 1 ou 2mm du bord.

Former une petite bride de chaque côté. Attacher le cordon en veillant à le régler à la bonne longueur.

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CEINTURE

Surfiler toutes les pièces.

Si le coupon de tissu n'est pas assez long et qu'il faut 2 pièces : envers contre envers épingler la ligne de couture extérieure d'une des bandes  sur la ligne intérieure de l'autre. Coudre. Il reste sur l'endroit un bord d'environ 1cm.

Rentrer 2mm puis replier le bord sur l'endroit.. Coudre à 1mm du bord. Repasser

.

Faire un ourlet rentré (roulé) de 2 à 3mm tout le long de la ceinture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le résultat avec le reste du déguisement :

 

 

 

 

 

Et porté par ma pirate à môa (avant les finitions) 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 09:50

Maman ? J'ai mal à la tête ...

Maman ? j'ai soif ...

Maman ? je voudrais faire pipi, mais je ne trouve pas la lumière ...

Maman ? j'ai mal au ventre ...

Maman ? c'est l'heure de se lever ?

Maman, est-ce que j'ai fait pipi dans ma couche ? 

Maman ? je peux mettre ma robe de princesse ?

Maman, je trouve pas ma culotte.

Maman, j'aime pas le médicament.

Maman ? On peut voir un dévédé ?

Maman, et là, je peux mettre ma robe de princesse ?

Maman, je veux te dire un secret : je peux aller faire pipi ?

Maman, tu pourras me faire cette robe ?

Maman, tu pourras me faire aussi cette robe ? 

Maman, t'as vu, je suis à côté de sissoeur mais je lui fais pas de bisous.

Maman, Elsa elle m'a tiré la langue !!

Maman !! Elsa elle veut me prendre la princesse !! C'est moi qui l'avais en premier !!

Maman !! Elsa elle m'a tapée !!

Maman, t'as mal dormi ? pourquoi tu cries ? Rebecca elle t'a réveillée ? tu es de mauvaise humeur ?

Mamaaaaan ? Mamaaaaan !!! j'ai fini de faire caca.

Mais maman, je sais pas m'essuyer !!

Maman, t'as vu, je me suis lavé les mains.

Maman, t'as vu, j'ai fait un dessin. Il faudra l'afficher.

Maman, Elsa elle a dessiné par terre. C'est PAS bien.

Maman !!! Elsa elle veut me chiper mes taymobils !!!

Maman ? est-ce qu'on peut jouer aux perles ?

Oh, noon, manger, c'est toujours la même chose. J'ai JAMAIS le temps de jouer.

Maman, est-ce que papa il vient manger ? 

Maman, j'aime pas les épinards.

Maman ? Je veux de l'eau. S'il-te-plaît-maman-je-voudrais.

Maman, moi j'adore les saucisses.

Maman, je peux avoir encore de l'eau ? ... S'il te plaît.

Maman, je veux du sifello. S'il-te-plaît-maman-je-voudrais.

Maman, on peut avoir du chocolat ?

Maman ? je veux te dire un secret moi je me suis lavé les mains avant de manger.

Maman, Elsa elle a mis de l'eau par terre.

Maman, moi je fais pas la sieste, je suis grande.

Maman, on peut voir un dévédé ?

Oooh, non, c'est toujours la même chose.

Eh ben, t'es MECHANTE.

Maman, Elsa elle m'a tapée !!

Maman, maman, maman, maman maman maman maman ?

Mais maman, je veux te diiiiire quelque choooose.

Eh ben maman, Elsa elle fait la sieste parce qu'elle est petite.

Maman, j'ai mal à la tête.

Mais maman, tu ne comprends pas. J'aime PAS le médicament.

Maman, t'as fini la lessive ?

Maman, si tu veux voir quelque chose, il faut fermer les yeux.

Ta-daaaam   t'as vu j'ai fait le puzzle.

Maman, t'as vu, je suis près de Rebecca mais je ne lui fais pas de bisou.

Maman, je trouve pas ma princesse taymobil.

Maman, il est beau, hein, mon collier ? C'est pour toi.

Maman t'as vu mon collier ? ça avance vite, hein ?

Maman, alors, c'est beau, hein ?

Maman, t'as vu, j'ai bientôt fini.

Maman, il est beau, hein mon collier. Tu peux le fermer ? tu peux le mettre, maman, c'est pour toi, c'est bien, hein.

Oui, tu le mettras au boulot et les gens ils diront whaouh !!

Maman, Elsa elle a tout renversé les perles par terre.

Maman, moi je veux la compote à la poire.

Maman ? j'ai soif. S'il te plaît. S'il te plaît je voudrais à boire.

Maman, tu peux chanter la musique des poupées ?

Maman, moi, quand j'avais 4 ans, j'étais voir les poupées.

Maman, regarde, je danse !

Maman t'as vu Elsa et moi on fait une maison.

Maman tu peux nous aider ?

Maman, Elsa elle a cassé la maiiisoooon !! Elsa c'est PAS bien.

Maman ? je veux à boire. S'il te plaît.

 Maman, on peut voir un dévédé ?

Maman, Elsa elle a choisi un dévédé mais elle va avoir peur. Non, Elsa, on va regarder ça.

Maman, Elsa elle m'a tapée !!

Maman, est-ce qu'on peut voir s'il y a des bonus ?

S'il te plaît maman

Maman, en plus t'es très belle avec le collier que je t'ai fait.

Maman ? On peut jouer à Crotte Carotte ?

Naaaaan, c'est pas "croque carotte", maman, t'es drôle.

Maman, on peut faire le puzzle des princesses ?

Mais maman, moi je veux jouer !!

 

Ca veut dire quoi "je mepose", maman ?

 

Mais maman, moi je veux pas.

Repost 0
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 15:29

3,5 !!

 

C'est le poids du chocolat qu'on a reçu pour Noël.

3 kilos et demi,

dont un tiers pour les parents (ah ben quand même ... et pas n'importe quoi, hein, j'ai des copinautes qui m'ont choisi des tablettes et des paquets de ouf !)

et le reste pour les mouflettes, qui sont positivement enchantées

 

et je ne compte pas ce qui était déjà à la maison,

 

et je ne compte pas non plus les gâteaux, sablés, marrons glacés et autres pâtes de fruits.

 

On a été gâtés, quoi.

 

Et ça tombe bien côté énergie, tout ce sucre rapide.

Vu que bon, 3 sur 3 quand même.

3 mouflettes malades (et même, comme les parents sont atteints aussi, on peut se vanter d'avoir toute la famille touchée).

Ma copinaute Fanfan, qui a aussi trouvé moyen de faire 3 bébés en 3 ans 1/2, m'a fait un bien fou sans le savoir, en remarquant que wouaouh, les 3 à la fois, ça ne lui était jamais arrivé !

 

Du coup, je me sens un tout petit peu héroïne (et l'ours aussi, par ricochet, même s'il se repose au boulot). 

 

Avec la choupette sous ventoline et kiné respiratoire, la nounette et son virus insensible au paracétamol (seul l'ibuprofène parvient à la faire plonger sous les 39°C), et la poupette qui a encore une autre fantaisie bactérienne ...

 

Pauvre poupette, qui rentre de chez le doc. Maman-en-or s'est ratatinée d'abattement en entendant le doc commenter "ah oui, effectivement c'est pas beau, je comprends qu'elle vous ait "dit" que cette oreille lui faisait mal". Ben non, c'était l'autre oreille qu'elle montrait. Double otite, donc.

Et maman-en-or de finir de se raccornir de honte quand le toubib a rajouté que c'est normal qu'elle hurle quand on la mouche, notre poupette, ça fait une dépression qui tire sur le tympan, ça doit lui faire affreusement mal ...

 

Bon, bah, vivent les antibios. (Ils faisaient comment, nos ancêtres ?=

 

Mais on gère. La boîte de mouchoirs jetables est au milieu du salon (enduits de produit pour la peau, pour satisfaire l'ours qui s'inquiète de voir le museau de sa poupette virer à l'écrevisse).

Il faut juste serrer de près les 2 grandes, pour éviter qu'elles ne viennent passer leur journée à faire des bisous au bébé, qui a déjà bien du mal à se sortir de sa toux persistante, estampillée anti-dodo parental.

 

Avec tout ça, ça vous surprendra à peine : une fois l'ibuprofène métabolisé, les mouflettes pètent la forme (ça fait rêver).

Donc on me réclame !!!

 

les crobes en images :

hier

 

null

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

null 

 

 null

 

 

 

  

aujourd'hui (vous notez le changement de tenue ... c'est pas comme si les mouflettes s'accrochaient à leurs robes favorites )

 

 

 

Repost 0
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 20:37

Ce soir, pour une fois, on a suivi notre nature. On aime bien les voyages, avec l'ours, les treks et autres bivouacs dans le désert ... et on sait aussi être bien pantouflards : cette année on a bien aimé réveillonner peinards en pyjama.

 

Faut dire que les mouflettes sont petites : quand il n'y a pas école ou crèche elles se lèvent tôt (et la plus petite buggue encore la nuit), alors faut que les parents assurent le service du réveil. Pis la plus petite est malade (première séance de kiné respiratoire de la choupette), la grande aussi (ça va être une tradition ou quoi, le pic de fièvre du réveillon ?) et la moyenne éternue.

On a trop assuré, avec l'ours, on a réussi à voir les docs juste à temps pour éviter SOS Médecin le lendemain de Noël ...

 

Et donc, on attend le Père Noël.

La nounette a réuni tous les chaussons de l'appartement pour les mettre au pied du sapin (okazou) sous la boule "Mon Premier Noël" qui y est brille pour la dernière fois ici. Elle a même fait un dessin où elle a écrit "PERE NOEL" et exige qu'on lui mette un verre de lait. Elle se jette au cou de tous les Pères Noël qu'elle croise dans la rue, qui lui filent invariablement un bonbon (bof), pendant que la poupette leur fait des petits signes de la main. J'ai expliqué une fois que c'était peut-être pas le vrai Père Noël (bah oui, le déguisement était naze, ça se voyait), ma nounette ma répondu d'un ton assuré "si, si, je crois que oui". Mais tu crois qu'il a le temps de venir, avec tout ce qu'il a à faire ?

"Bah, il y a les lutins !"

 

Bon, je la crois : ma fille est beaucoup plus calée en Père Noël que moi, d'ailleurs on n'a même pas besoin de lui

expliquer qu'il vient pour les enfants sages (surtout que même si elle n'était pas sage on ne serait pas chiche de lui sucrer ses cadeaux).

 

Voici quelques images de mes mouflettes ce soir, ma pauvre nounette juste avant la prise de son médoc, la poupette qui a sauté la sieste ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et quelques images de ma choupette-qui-rit, choupette-qui-pleure (on voit les fantaisies de sa frangine qui lui file son serre-tête de Blanche Neige).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puisqu'on est entre nous, et que c'est un réveillon comme je les aime, intime, tranquille et simple ... une pensée pour ceux qui n'ont personne qui pense à eux.

 

Et une pensée pour une petite Eva, qui a tenu bon jusqu'ici, qui a pu rentrer passer Noël dans sa famille. Et pour ses parents qui n'en finissent pas de se retenir de plonger dans le cauchemar que peut être la vie. Une pensée parce que je suis touchée au plus loin de moi, dans cet endroit sombre où mes pensées ne veulent pas s'aventurer, parce que j'ai le vertige en pensant à ce que cette famille endure ...

Une pensée parce que je ne peux pas faire plus ... mais d'une certaine manière, je ne pense qu'à eux ce soir.

Eva, Eva, Eva ... que la nuit te soit douce, que la souffrance jamais ne t'atteigne. Eva, petite lumière, comme ces flammes qui brillent un peu plus fort juste avant de s'éteindre ... Eva, ça me manque de ne t'avoir jamais connue.

Repost 0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 22:11

Alors voilà, Noël arrive.

Sans blague ! Vive le vent d'hiver, boules de neige et sapin, tout y est, le calendrier de l'Avent en chocolat se vide et les chaussons suspendus au sapin (recyclés de l'an dernier) disparaissent petit à petit.

 

Pour la petite histoire, cette année le rythme de la reprise a eu raison de mes bonnes intentions. Voui, je voulais suspendre au sapin des petites maisons alsaciennes en papier comme l'an dernier, avec une autre version pour la poupette, le tout rempli de bricoles qu'il restait à trouver et à financer (et ensuite à ranger dans la maison).

Donc ?

donc j'ai craqué et acheté un calendrier tout fait.

Et tant qu'à faire, j'ai tapé dans le bien kitsch, avec plein de petits chocolats au lait que c'est pas bon mais que les mouflettes ne s'en rendent pas compte (dites le mot "chocolat" et elles rappliquent à MACH2).

Et aussi, quelques petites cases "cadeaux" avec des bricoles de rien du tout dedans.

Eh ben vu la déception des mouflettes à chaque fois que c'est une bricole (et donc le chocolat leur passe sous le nez), je me dis, l'an prochain je ne me ferai pas de noeuds au cerveau, ce sera des papillottes dans les maisonnettes !!!

 

Enfin ce n'était pas le sujet du billet.

Nan, je pensais vous parler de la Liste de Noël de la poupette.

 

Parce qu'elle a demandé un jouet au Père Noël.

Vi.

Et ça, même sans parler. C'est fort.

 

Sa soeur, qui parle, continue tous les jours à faire savoir qu'elle voudrait bien tel ou tel jouet. La nounette veut tout ce qu'elle voit, principalement les cadeaux que maman-en-or a choisi pour les anniversaire de ses copines (et il y a eu beaucoup de fêtes d'anniversaire ces 3 derniers mois, donc beaucoup de voeux). Mais dès qu'elle feuillette un catalogue, elle se découvre plein de nouvelles idées.

 

Moi je sais ce qui lui tient à coeur. Parce que je suis sa Ma-man, eeeeh oui.

Et je sais que c'est déjà dans la hotte, eeeeeh oui.

C'est qui les meilleurs ?

 

Après, le dur métier de maman c'est d'expliquer, à chaque nouvelle demande enthousiaste de la nounette que oui, ça fait rêver, que oui, on pourrait le demander au Père Noël, sauf que le Père Noël il n'a qu'un traineau alors ça va pas être possible cette année. Eeeeeh non.

"Oh !" fait alors la nounette de son ton d'adolescente blasée, "c'est toujours la même histoire !"

 

La poupette, elle, ne s'intéresse pas aux catalogues.

Elle a pleuré les premières fois où sa soeur est partie seule à ses fêtes d'anniversaire, et puis elle a accepté de se contenter d'aller rechercher son aînée avec moi, et n'a donc jamais vu les cadeaux.

En fait, elle sait bien ce qu'elle veut, ma poupette.

Et moi, j'espère que je le sais aussi.

Enfin j'espérais.

 

Parce que mardi, c'était la fête de sa halte jeux.

 

15 jours que la poupette revenait couverte de paillettes, avec de la peinture violette sur les doigts ... j'avais hâte de voir la déco.

La déco, c'était une Lettre géante au Père Noël. Une chouette affiche violette (ça alors) pleine de paillettes (ça alors), avec des photos découpées dans des catalogues de jouets, une par enfant, et le prénom de l'enfant à côté.

 

La poupette avait donc choisi un jouet.

Celui-là et pas un autre. Non substituable, non échangeable, on lui a proposé d'autres images, des jouets analogues, rien à faire, c'était ça, LE jouet du Noël 2010 de ma poupette.

 

Jusque là, c'est plutôt sympa.

Sauf que ma poupette a vraiment demandé ce jouet. Je veux dire, elle s'attend vraiment à ce que le Père Noël soit au courant et le lui apporte. Elle fait des loopings à chaque fois qu'elle le voit et s'écrie, au comble de l'excitation "bébé !!" sur le ton de "vous allez voir, je vais recevoir ça !!.

Rha.

 

A l'ère des nouvelles technologies de l'information, je pense que le Père Noël ne s'attendait pas à avoir l'info si tard.

 

En tout cas, moi qui lui donne un coup de main, je peux vous dire que j'ai pris une bonne bouffée d'angoisse.

En même temps, c'était pas non plus au dernier moment, mi décembre c'est pas trop tard pour les livraisons. Et puis bon, elle a 2 ans ma poupette. Moi j'ai attendu d'avoir 12 ans pour me payer le même truc avec mon argent de poche (le modèle d'entrée de gamme, en plus). Et je ne parle pas de grand-père ou de Crème de Belle-maman qui avaient une orange à Noël.

On n'est pas que des consommateurs. Je déteste le marketing à outrance ciblé sur mes têtes brunes. Et la poupette est toute petite, c'est pas un jouet de son âge, c'est luxueux et super cher, on doit pouvoir lui en trouver un analogue qui correspondra plus à son âge et au peu de soin qu'elle va lui accorder.

 

Il faut savoir raison garder.  

 

Je me suis donc jetée, en rentrant de la fête, sur les sites de vente en ligne ...

Rien. Epuisé.

Les rares sites qui le proposaient le vendaient au triple du prix.

Echec confirmé par l'ours - qui gardait autant sa raison que moi, et avait le coeur aussi serré à l'idée que sa poupette n'ait pas SON jouet. Ma poupette qui ne réclame presque rien, ne s'attend pas à recevoir et rayonne de surprise enchantée quand elle a un cadeau. Et on a tellement envie de la voir rayonner samedi matin ...

...

J'ai couru les magasins de ma ville le lendemain, avant et après le taf : échec. Pire : les chaînes entières de magasins étaient en rupture de stock (d'après les vendeuses qui avaient déjà eu des demandes et avaient appelé les autres magasins).

Rha.

 

La seule demande de ma poupette.

 

J'ai lancé un appel à mes copinautes. Mes amies mamans de bébés d'août 2006. Est-ce qu'elles l'ont vu quelque part, sur un site connu à un prix raisonnable ?

 

Et là, un truc de fou. Une chaîne s'est formée, mes copines ont pris la mission, petits lutins de Noël mobilisées pour le ravissement de ma poupette ... elles ont ratissé les magasins de leurs villes respectives ...

Et le mercredi soir, alors même que je rentrais bredouille de mes excursions, j'avais Vanessa en ligne depuis la région Bordelaise. Elle mettait dans son caddie le jouet convoité, quitte à le rapporter par la suite  "si Sab ne le trouve pas, comme ça, on en aura un !!!" (oui, elle a dit "on", pas "toi" ou "ta fille", mais "on", tout le groupe était concerné !!). Trente minutes plus tard, Sabrina, ma copine et idole, le trouvait dans un hypermarché près de chez elle et se préparait à venir le déposer à la maison le lundi suivant, premier jour des vacances.

 

Je n'ai jamais parlé, je crois, de la chaîne formée par mes copinautes autour de la poupette, quand elle était hospitalisée. Je garde toujours l'espoir de pouvoir vous en poster les images, "quand j'aurai le temps" ...

 

Mais voilà un autre élan de solidarité qui m'a laissée toute étourdie de gratitude ...

 

Merci les filles, vous toutes qui avez cherché, qui avez proposé d'y aller, qui avez trouvé, merci infiniment : ça va plus être votre cadeau que celui du Père Noël !!

 

Et donc, voici ce qui attend d'être découvert par ma poupette, soigneusement emballé et caché au fond d'un grand carton.

(Au passage, elle a bon goût ma poupette)

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Ma vie en mieux
  • Ma vie en mieux
  • : 3 mouflettes en couleurs primaires font toutes les teintes de la vie.
  • Contact

Texte Libre

to be is to do             (Socrate)
to do is to be             (Sophostène)
to-be-do-be-doooo   (Sinatra)

Recherche

Citation

La vie a plus d'imagination que les rêves (La Belle Histoire, Lelouch)