Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 20:09

Il a fêté ses 16 ans au printemps. Ca fait vieux, quand même. Ca fait un centenaire, en années-chien.

 

Je l'ai connu tout petit, une boule de poils minuscule, quand ma copine Sandie l'a offert à sa soeur Vivi, qui est aussi une de mes plus anciennes copines finalement (même si on n'a pas usé nos fonds de culotte sur les mêmes bancs de collège).

 

Vivi avait 20 ans, j'en avais 21, Sandie en avait 22. Sandie était toiletteuse, assez douée : faut dire qu'elle aime tellement les animaux.

Si on lui avait dit, à Sandie, qu'elle aurait son fils 3 mois 1/2 après que j'aie eu une fille, et 2 mois avant que Vivi ait eu sa fille.

Sandie avait choisi un petit compagnon pour sa soeur, un beau, un chouette, un qui serait là les bons et les mauvais jours, qui serait un trait d'union entre soeurs, qui porte les pensées de l'une à l'autre, une partie d'elle toujours auprès de sa frangine.

 

On pense parfois qu'un "animal de compagnie" c'est un peu comme un meuble qui bouge. Sandie et Vivi elles savent bien que non. D'ailleurs, la nuit où mon chat est mort, c'est Sandie que j'ai réveillée, pour chercher du soutien, pour savoir quoi faire. Lui, c'était pas un meuble, c'était un membre de la famille.

 

 J'ai connu ce petit personnage quand il était encore un bébé. C'était le fruit des amours croisées entre bichon et caniche, entre nuage duveteux et intelligence affectueuse.

Vivi lui a donné un drôle de nom, un qu'on n'oublie pas, un de nos vingt ans.

On se balladait entre filles sur la plage des Sables d'Olonne, et les autres promeneurs se retournaient sur lui tellement il était mignon.

 

Vivi le gâtait. Outrageusement. Il a même failli en devenir capricieux. Mais il s'habituait à tout, tant que Vivi était là. Comme nous, il a suivi les aventures de Vivi tout au long de ses études. Il a accueilli le mari de Vivi avant qu'il ne soit son mari, et il l'a adopté. C'est dur de ne pas adopter Eric, faut dire. Il m'a connue avant que moi je connaisse l'ours. Il est une partie de ma jeunesse. Il est une partie de la vie de Vivi. Presque la moitié de sa vie.

Je ne sais pas comment il a pris l'arrivée de "Titi", il y a 3 ans 1/2, j'imagine qu'il a dû se demander quelle était sa place. Moi je sais : sa place elle n'avait pas bougé dans le coeur de Vivi. La preuve, il était toujours là sur son annonce d'accueil sur la messagerie du portable.

C'est pas Athénaïs qui l'aurait détrôné, bien sûr, elle l'idôlatre. Elle n'a jamais connu la vie sans lui.

 

Je ne l'ai pas revu depuis plus d'un an, et même à cette époque je l'ai peu vu, rapport aux allergies de l'ours. Il faiblissait un peu, le pauvre, ça se comprenait.

 

Je sais qu'il ne l'a pas fait exprès, je sais qu'il ne savait pas toute la peine qu'il faisait à Vivi. Je sais que même s'il l'avait voulu, il n'aurait pas pu empêcher ça.

Je sais que les animaux vivent leur fin mieux que nous, qu'ils l'acceptent, que ça fait partie de leur vie.

 

 

J'ai tenté de joindre Vivi dès que j'ai reçu sa lettre, je sais qu'elle me lit parfois

 

Vivi, je suis désolée de n'avoir pas été là, d'avoir passé si longtemps sans vous appeler, d'avoir ignoré votre chagrin pendant près de 6 semaines.

En vrai, tu sais, si j'ai appelé hier, c'était pour entendre ton annonce, avec encore une fois son nom associé aux vôtres. Mais bien sûr, c'est trop tard.

 

 

Je savais que ça allait arriver, je sais qu'aucun chien sans doute n'a derrière lui une aussi chouette vie.

 

Mais merde. C'est dur, la vie. C'est un peu comme un pan de notre jeunesse qui s'efface avec lui. Je n'imagine même pas le chagrin de ta famille. Tu étais partout, dans chaque bon moment, dans chaque bon souvenir

 

Tu seras un peu là quand même, la prochaine fois qu'on foulera le sable de la plage, une dernière course avec nous.

 

Purée, Junky, tu vas nous manquer. 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ma vie en mieux
  • Ma vie en mieux
  • : 3 mouflettes en couleurs primaires font toutes les teintes de la vie.
  • Contact

Texte Libre

to be is to do             (Socrate)
to do is to be             (Sophostène)
to-be-do-be-doooo   (Sinatra)

Recherche

Citation

La vie a plus d'imagination que les rêves (La Belle Histoire, Lelouch)