Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 19:45

Au bout de 3 ans de nuits hâchées - striées - grises, on prend un peu le pli. Il n'y a pas de bonnes nuits, mais il y en a de mauvaises.

Genre, bronchiolite plus gastro, après on s'étonne qu'il n'y ait plus de billets sur ce blog.

 

On va au boulot, on s'ébroue, on se secoue pour faire illusion.

On s'assoupit pendant les réunions dans les grands amphithéâtres trop chauffés où on vous présente des trucs abscons d'une voix monocorde, lumière éteinte (ah ben quand je suis réveillée depuis 3h du matin, je sombre, à ce stade c'est de la légitime détente).

 

On sourit poliment quand les gens s'extasient sur votre bonne mine (zut, j'ai sûrement repris un kilo). On fait le kéké sur le thème "pauvre-de-moi", on récolte des expressions de profonde désolation "mais comment  tu tiens" et là on arrête de faire la mariole vu qu'en vrai, on ne tient pas du tout. Mais bon.

 

On rentre, on s'occupe des boulettes mouflettes, on arrive parfois à rattraper le retard de dévédés que l'ours a accumulés (et on essaie de tenir depuis qu'on a découvert qu'il n'attend même pas qu'on soit d'attaque : ce gougnafier a regardé Quantum of Solace sans prévenir ! ok c'est sûrement une bouse comme la plupart des films que l'ours loue - finalement la seule bonne surprise du mois a été l'Arnacoeur alors que c'était pour moi - mais c'est une James Bond bouse, on aurait pu la regarder ensemble ! il nous inflige bien les films-daubes de vampires ou de polars sans scénario, il pourrait au moins nous attendre pour les blockbusters.).

 

On se couche en serrant les dents parce qu'on va être réveillés dans 1h.

Et là, comme la vie est pleine de surprise, finalement c'était au bout de 15mn - vous savez, juste quand on glisse dans le sommeil.

 

Il faut reconnaître un truc à l'ours : il a le sommeil léger.

 

Chez les copines, les hommes ils ne se réveillent pas. Sérieux, quand le bébé pleure, l'homme pionce. La petite fait ses dents, maman est sur les siennes (de dents), papa écrase.

 

Eh bé pas ici. L'ours il se réveille. Même des fois, je lève une paupière pour lui dire "ah tu vois, on peut la laisser pleurer, elle se rendort" et là je découvre qu'il n'est plus là et que c'est pour ça que la choupette a cessé de pleurer.

Il se réveille, et il se lève, si si si.

Bon on le fait un peu à tour de rôle, surtout que la nounette elle ne nous donne pas le choix : elle vient réveiller son père quand elle a le pyjama trempé et elle se matérialise à côté de moi quand elle a fait un mauvais rêve. Là, c'est maman qui la raccompagne pour la réconforter.

La poupette elle s'en fiche, faut juste la câliner.

 

La choupette, j'ai tranché : à présent je fais la grève. Je refuse de me lever. Elle n'a qu'à apprendre à dormir, moi je sais et je voudrais bien pratiquer.

Donc le papa se lève, avec un dévouement qui force le respect surtout quand on l'a fait soi-même avant, et ...

et il la ramène dans le futon pour que maman allaite le ptit machin histoire de la faire taire.

 

Le petit machin sent que maman est à côté, ça l'énerve, le petit machin veut téter. Toutes les 20mn. Jusqu'à 5h30 environ, là le petit machin s'endort enfin ... et peut roupiller jusqu'à 10h30 du matin sans sourciller (forcément, avec la fin de nuit qu'elle vient de faire elle est cassée), et se réveiller de super bonne humeur.

Elle en a du bol - les 2 grandes ne laissent pas leurs parents dormir aussi tard.

 

Maman-tétine repart au boulot dans un vertige et un sentiment d'hébétude total, entre deux montées de lait qui lui maculent son dernier t-shirt propre, la loose, va falloir trouver quelque chose d'autre à se mettre ce soir (sachant qu'elle ne rentre toujours dans rien et qu'aucun régime ne résiste à son état de fatigue).

 

Maman-tétine ronchonne.

Maman-tétine en a marre.

Maman-tétine se rebiffe.

 

C'est la grève.

 

Une nuit, l'ours débarque avec le petit machin, maman-tétine tourne le dos et fait savoir qu'elle n'allaitera pas.

Fin de non recevoir, même pas en rêve, l'ours se retrouve avec le paquet sur les bras et va héroïquement faire 30mn de tours du séjour pour rendormir le machin. Qui termine la nuit dans son lit, et dort paisiblement.

 

L'ours évite de se lever, la nuit suivante, histoire de s'épargner les 30mn de tour du séjour.

Hurlements rageurs, qui finissent par s'estomper, comme quoi à 11 mois et beaucoup d'accompagnement, petit à petit, le ptit machin finit très bien par trouver le mode d'emploi pour s'endormir, on s'en doutait, avec sa marmotte de mère.

 

Et puis une nuit, 5h30, on se réveille avec les yeux ronds, parce que ça fait 7h que la choupette n'a pas mouiné. On a le ventre qui se tord d'appréhension (ici on sait que les bébés peuvent ne pas survivre à leur sommeil), et là, pouf, la choupette se met à couiner.

Et on galope la récupérer, pour la ramener dans le futon et terminer la nuit sans dormir, à la regarder tétouiller pour finir par se rendormir à l'heure où on se lève.

 

Pis là, coup de bol, c'est l'heure d'été !!! et la nuit suivante, en plus des 7h de sommeil à nouveau, finalement quand la tétouilleuse hurle à 5h30, eh ben il est 6h30.

Elle est pas belle la vie ?

 

Attendez, c'est pas fini.

 

Parce que le soir, on la recouche, après une séance d'essorage kiné et quelques antibios (bah oui, la bronchiolite est repartie, le précédent traitement antibio n'a pas suffi), et là on sait que 2 nuits de 7h consécutives c'est déjà mythologique, faut pas en espérer une 3ème.

Surtout que les grandes nous ont laissés dormir 5h d'affilée. (Je n'ai jamais eu autant de vertiges et de sensation de fatigue le jour suivant.)

 

Donc bon, on se prépare au choc, hein, ça va faire mal, on va encore se faire réveiller toutes les 2h. En plus, on l'a couchée à 21h30 alors que d'habitude elle fait la foire jusqu'à 22h30 (oui elle dort comme une bûche à la crèche, alors le soir elle pète la forme).

 

Le réveil a sonné à 7h ce matin.

Rha lovely

Première pensée, première question : elle est vivante ?

On avait bien entendu la poupette qui a hurlé plusieurs fois et qu'il a fallu consoler (percée de la dernière incisive).

Mais la choupette, que nenni.  

 

Verdict : elle ronflotait paisiblement.

Première nuit depuis sa naissance. Avant ses 1 an, comme quoi tout arrive.

 

Il a fallu la réveiller à 7h50.

 

Bien fait .

Partager cet article

Repost 0

commentaires

kriss 30/03/2011 22:41



Pas mal finalement avant 1 an ! C'était pas encore le cas avec Ronan.


Je t'embrasse fort et envoie le marchand de sable vider des paquets de gravier dans votre maison, pour vous 5.


Et bravo à l'ours de ne pas avoir fait le tour du lit pour te la coller quand même aux tétés !



Nounette 12/05/2011 23:36



Ben en fait non c'était une blague, elle a changé d'avis elle ne dort plus. On verra quand elle ne sera plus malade et qu'elle aura fini de percer ses dents, dans un ou deux ans ...


et l'ours me la colle à nouveau au sein (enfin là il a mal au dos alors il se lève moins)


bisous



lavieenbleu.over-blog.net 30/03/2011 22:11



Aaaahhhhhhh !!!!! Comme quoi un bon rebiffage et une petite grève .. Bisous 



estelle 30/03/2011 22:10



hé hé hé


attention retour de baton tu va encore avoir des vertiges un bon mois surtotu si tu te leves pour number too


 



Nounette 12/05/2011 23:42



non non, c'est bon, elle a changé d'avis elle ne dort plus


bisous



manu 30/03/2011 17:54



Chouette!



Ninie 30/03/2011 13:26



Quel soulagement, je te souhaite vraiment que ça dure...et que tout le monde puisse enfin dormir dans votre maison.



Présentation

  • : Ma vie en mieux
  • Ma vie en mieux
  • : 3 mouflettes en couleurs primaires font toutes les teintes de la vie.
  • Contact

Texte Libre

to be is to do             (Socrate)
to do is to be             (Sophostène)
to-be-do-be-doooo   (Sinatra)

Recherche

Citation

La vie a plus d'imagination que les rêves (La Belle Histoire, Lelouch)