Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 08:02

Eh oui, on a fini par rentrer.

On est même revenus il y a une semaine.

D'un point de vue strictement logistique je ne conseille pas le retour de vacances à 19h30 la veille de la rentrée scolaire (!), mais on savait à quoi s'attendre et on a juste un peu couru derrière le temps.

 

C'était la première rentrée de ma poupette.

Elle était fière !!!!

Les filles ont voulu partir en trottinette (celle de la poupette a rapidement fini sur la poussette tandis que l'ours faisait grimper la retardataire sur ses épaules, histoire de ne pas arriver trop en retard le premier jour).

 

 

null 

On a déposé d'abord la nounette, qui est en Grande Section et qui ne le laisse pas oublier. Bon, elle est rentrée dans sa classe, 28 secondes plus tard elle ne nous captait même plus, occupée qu'elle était avec ses copines qu'elle n'avait pas vues depuis 3 semaines. Cette année, toute la petite bande de copains-voisins est dans la même classe ...

Du coup on est partis.

 

Ensuite on est allés accompagner la poupette dans sa classe de petite section, avec la maîtresse qu'elle connaît puisque c'était celle de la nounette, et en plus c'est une voisine. Au bout de 2mn elle ne nous calculait plus, occupée qu'elle était avec ses légos.

Du coup on est partis.

 

Et on est allés déposer la choupette, pour qui j'avais négocié 2h de ré-adaptation. Vu comment elle me grimpe sur la tête en s'aggripant à mes cheveux dès que quelqu'un fait mine de la prendre, je voulais qu'elle ait au moins un petit sas de compression pour refaire connaissance avec la crèche. On comptait sur sa référente qu'elle adore.

Manque de bol, la référente n'était pas là. Et comme prévu, la choupette a hurlé.

Et encore, je l'avais laissée avec le papa et je m'étais cachée.

On est partis, un peu tristounets.

 

L'ours est allé cherché la poupette à 11h30 pendant que je filais récupérer la choupette. A la seconde où elle m'a vue, de l'autre côté d'une double porte vitrée, elle s'est mise à hurler à pleins poumons. C'est super bien insonorisé, je n'entendais rien du tout. Ma pauvre choupette. Elle a aggripé mes vêtements et a refusé de desserrer les mains (même pour lâcher ses hochets) tant qu'on n'était pas arrivés à la maison (donc j'ai piloté la poussette d'une seule main en portant la choupette de l'autre).

 

La poupette gambadait fièrement à notre rencontre "allée école, moi !".

Euh, je me suis sentie obligée de lui rappeler qu'elle y retournait le lendemain, hein, c'était pas juste une journée.

 

Et de fait, le mardi, ça a été la "vraie" journée de rentrée avec centre de loisirs et tout et tout.

 

Je passe sur mon propre petit bout d'enfer, et disons qu'alors que la choupette se réhabitue (la référente est de retour, ouf), la poupette a du mal à s'y faire.

 

Le soir, quand je suis arrivée, pour la première fois depuis qu'elle est en collectivité elle s'est précipitée vers moi et s'est serrée contre moi, en hoquetant avec de gros sanglots silencieux, qui ne se sont apaisés que quand je l'ai installée dans son siège auto.

 

Elle s'attend à nous voir à chaque fois qu'elle sort de la classe. Et verse d'amères larmes de déception, de chagrin, de désarroi à chaque fois qu'elle découvre que non, on n'est pas là.

Son ATSEM, qui connaît la nounette, a eu la super idée d'aller chercher la grande soeur pour consoler la petite, et c'est ma nounette qui a cajolé sa petite soeur en la rassurant. Mais tous les jours qui ont suivi, la poupette est restée prostrée au déjeuner en versant de grosses larmes dans son assiette intouchée, et elle gémissait de détresse tout le temps passé au centre de loisirs  ...

 

Ma pauvre ptite poupette. Qui, avec son tempérament réservé et contemplatif, a tendance à s'isoler et a un peu de mal à s'habituer à cet univers qui n'est plus aussi maternant que la crèche ...

Elle a des ressources, hein, pour se reconstruire ses petits repères. Elle parle de mieux en mieux, je suis confiante.

Mais c'est dur de la voir en passer par là.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Kristell et sa tribu 15/09/2011 20:24



Oui, c'est dur dur de les voir vivre ça. Un gros calin pour elle et pour vous.



anouk 13/09/2011 23:38



aie pas drole.... pauvres puces !! quand j'emmène achille le matin, je passe devant la classe des PS et je vois les enfants face a la porte que les parents ont désertée et ils sont effondrés, et
je me depeche de passer car ca me souleve le coeur (d'autant plus avec mes hormones...!!). Je me rappelle qu'on s'était vu juste après la première rentrée de nos bb2006 pour les 3 ans d'Achille.
Achille avait pleuré pendant 15 jours si je me souviens bien... j'avais conscience que ca pouvait etre difficile jusqu'à la toussaint. C'est pas facile mais ca fait partie de leur
apprentissage.... courage et bisous



virginie 12/09/2011 23:43



Pareil pour Jiji pourtant en grande section , c'est carrement la déprime même  pff pas evident pour eux et pour nous du coup mais ça va aller en s'améliorant ..J'ai cherché des livres sur le
rentrée et je ne cesse de le rassurer mais bon .. Allez on se donne du courage . Bisous 



béné 12/09/2011 11:55



Pauvre puce ! gros calin pour elle et pour la maman aussi !



Présentation

  • : Ma vie en mieux
  • Ma vie en mieux
  • : 3 mouflettes en couleurs primaires font toutes les teintes de la vie.
  • Contact

Texte Libre

to be is to do             (Socrate)
to do is to be             (Sophostène)
to-be-do-be-doooo   (Sinatra)

Recherche

Citation

La vie a plus d'imagination que les rêves (La Belle Histoire, Lelouch)