Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 20:08


Aujourd'hui commençait l'adaptation à la crèche de la poupette.
Eh oui. Dans 15 jours, je serai de retour au boulot.
La nounette n'a pas l'air encore trop soucieuse. Quand je lui en ai parlé, elle a demandé
"je serai à la crèche ? ".
Oui mon trésor.
"Avec ma sissoeur ?" (un brin d'inquiétude)
Oui mon trésor.
La nounette était satisfaite.
La poupette a écouté avec attention.

Moi je mesure l'immense générosité de l'équipe de la halte jeux qui nous dépanne, parce qu'ils vont devoir bousculer leur organisation pour nous. Et c'est infiniment précieux.
Oui, figurez-vous que tous les après-midi, mes filles vont être gardées, ensemble. La nounette sera dans un environnement familier, avec ses petits copains, les auxiliaires qu'elle connaît bien, et s'il fait beau elle passera l'après-midi dehors dans le petit jardin ... La poupette sera gardée dans une structure qu'elle a appris à connaître - l'odeur, le bruit, les différentes salles : elle a tout visité à force de venir y chercher sa grande soeur. Et justement, sa grande soeur sera là aussi. Bon, pas tout le temps, hein, mais quand même ... je ne sais pas, ça me touche, de penser qu'elles vont être ensemble. Quand elles ne seront pas avec moi (et que j'aurai les seins cubiques après avoir sauté 3 tétées dans la journée).

Et pour continuer sur la crèche, nous avons reçu le courrier que nous n'attendions plus.
Oui, je ne savais même pas quel effet ça pouvait faire.
"Vous avez sollicité une place (...) j'ai l'honneur de vous annoncer que votre demande est satisfaite".
LA POUPETTE A UNE PLACE OFFICIELLE L'ANNEE PROCHAINE A GARDERIE !!!
A plein temps qui plus est.
Je l'écris en majuscule, mais soyons honnêtes, c'est la seule poussière de joie délirante que vous aurez. Tous ceux à qui on l'annonce s'époumonnent en vivats. J'imagine donc qu'on devrait être super contents.
Ne vous y trompez pas, hein, c'est un grand soulagement, c'est chouette. C'est un souci en moins.
Mais les bravos plein d'allégresse qui arrivent de l'extérieur tombent un peu à plat.
En recevant ce courrier, l'ours et moi, ce qu'on a ressenti, c'est une pointe d'amertume. 

L'ours, parce qu'il m'a vue me démener, qu'il était au courant des gens que j'ai vus, des courriers que j'ai envoyés, des certificats que j'ai fait signer - qu'il a vu (et subi) mon stress, ma pression, mon angoisse, mes larmes.
Au passage, je ne connais aucune famille où la garde préscolaire ne soit pas mise en place par la mère (même si ensuite le père assure tout ou partie de la routine quotidienne, c'est la mère qui cherche, sélectionne et choisit le mode de garde, réunit les papiers, organise les entretiens, calcule les salaires ...). Jé généralise, mais il faut croire que quel que soit le millénaire, garder les moufflets c'est toujours - dans l'inconscient collectif et individuel - le problème de la femme.

Moi, parce que "ma" ville n'aura jamais fait le moindre geste pour dégager cette année une place en crèche, même à temps partiel, même deux mois, à mon bébé qui a failli mourir.
Ce courrier a un goût de défaite. Et c'est comme si on avait nié ce qu'elle avait enduré (et nous aussi), ça me vrille le coeur.
Et je sais, parce que la personne me l'a confirmé, que si la poupette a une place à la rentrée, elle ne la doit qu'à cette dame fabuleuse qu'est la directrice de la halte garderie, qui s'est démenée pour défendre notre dossier au sein de la commission d'attribution des places (après tout ça ne fait que 34 mois que notre famille est en attente d'une place).
Alors je ne me sens plus liée le moins du monde à cet endroit.

En revanche je cherche une idée de quelque chose qu'on pourrait faire pour l'offrir à cette dame et à la crèche ? Un objet de déco, des gâteaux, des déguisements ... vous avez des idées ?

Pour en revenir à la poupette, elle s'est donc présentée à l'auxiliaire puéricultrice "référente".

Pour l'occasion, on avait sorti le grand jeu : la robe offerte par grand-mère avec le body offert par tonton Pat (de bonnes ondes ça ne peut pas nuire) histoire d'être élégante (et vous ne verrez pas sur la photo le petit bloomer assorti, mazette, cette classe), shampoing, parfum et manucure le matin, une bonne sieste, un bon repas, hop hop hop en route (avec la nounette, évidemment, vu que personne ne peut la garder pendant ce temps).

Nous avons papoté une demi-heure avec l'auxiliaire puéricultrice, la poupette jouant à côté de moi sur un tapis (pendant que la nounette, ravie de l'aubaine, mettait le souk dans l'autre pièce avec sa meilleure copine, qui est aussi notre voisine de palier), puis l'auxiliaire a pris la poupette dans ses bras. Petit gémissements - maman lui parle et lui caresse la joue - la poupette s'est calmée.
Ensuite on a visité les locaux, que je connaissais déjà (mais ils ont changé depuis l'adaptation de la nounette), escortées par la nounette et par son inséparable copine.
Et voilà.
On y retourne demain.
C'est une grande ma poupette.


Ce que le temps est passé vite. Je savais que je regretterais de n'avoir pas pu en profiter. Ca ne me console pas d'avoir eu raison.




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne-Val 22/05/2009 08:37

ben non moi je ne danse pas j'attends toujours de mon coté...

Anne-Val 22/05/2009 06:40

Tu sais j'habite pourtant dans une grande ville, avec un maire socialiste qui plus est, et j'attends depuis 10 mois quelques heures par semaine de halte garderie pour Ethan ou Hugo (je n'ose même pas imaginer qu'ils pourraient me prendre les 2 en même temps!!) pour pouvoir souffler un peu au milieu de la semaine que je passe seule parce que mon homme est pas là... alors moi mon opinion sur les histoires de crèches et cie, c'est que si tu as des relations (on a des amis qui ont fait ça) tu as ta place en crèche et si t'en as pas tu est 345ème sur la liste d'attente et en appelant en sortant de la maternité tu as peu de chance d'avoir une place avant l'entrée en maternelle vu que les places sont prises par ceux qui connaissent du monde... et que donc si on arrive quand même à en avoir une il faut se réjouir car ça tient du miracle...

Après l'employé de mairie chargé du truc (où la commission...) fait son boulot bête et méchant de fonctionnaire, et n'est pas payé pour réfléchir et se demander si finalement la petite Elsa qui est 345ème sur la liste n'aurait pas + besoin de la place vacante que le fils du cousin de la secrétaire du 5ème adjoint au maire...

Ils ne sont pas là pour se mettre à la place des gens, ils s'en foutent d'ailleurs et je ne crois pas qu'il faille attendre d'eux + que ce qu'on leur a demandé de faire... c'est bête et méchant l'administration !

Nounette 22/05/2009 08:34



Mais bien sûr c'est le royaume des passe-droit mais justement, j'ai rencontré le maire-adjoint et j'ai fourni un certificat médical, ce qui suffit en principe à
faire avancer de 345ème vers le top de liste.
Et la commission n'est pas formée du fonctionnaire-bête-et-crétin (qui existe un peu d'ailleurs, je l'ai rencontré en stage, mais qui n'est jamais méchant, et qui est quand même plus rare que ce
qu'on prétend). C'est son rôle, à la commission, d'attribuer des places en fonction des disponibilités et des besoins. Le fait est que les crèches sont blindées, sans doute avec les enfants de la
municipalité (c'est un circuit fermé, arf arf arf), mais ils arrivent à trouver des solutions. Mais pas pour Elsa.
Et pourtant, une solution a été trouvée, et il suffisait de la valider. Même ça ils ne l'ont pas fait.
Donc ils n'ont pas trouvé une place, c'est la halte jeux qui nous dépanne. Et la directrice a fait le forcing pour pouvoir garder Elsa à plein temps. Finalement, c'est elle notre piston. Désolée,
moi ça ne me fait pas plaisir. Mais tu peux danser, hein.
bisous



Anne-Val 21/05/2009 22:38

Ben je me joins au cortège de félicitations pour la place.
Tu sais j'ai l'impression que s'ils avaient tenu compte du fait que Elsa a eu cet accident pour lui attribuer une place tu te serais dit que si elle ne l'avait pas eu vous n'auriez jamais eu de place et que tu aurais eu le même sentiment d'injustice... enfin on ne saura jamais mais je crois qu'il faut juste penser au point positif de la chose ;-)

Nounette 21/05/2009 23:20



Bon en fait comme je l'ai écrit, je ne voulais surtout pas de félicitations parce qu'il n'y a pas lieu de se réjouir, mais bon, c'est gentil à la base.
Et Anne-Val, ça part d'une bonne intention mais ta remarque est complètement à côté de ce que je peux ressentir (et même de la réalité, en fait, on n'est pas si détaché quand on craint que son
enfant ne meure pendant son sommeil).

S'ils avaient tenu compte de l'accident d'Elsa ça n'aurait été que de l'humanité.

Bien sûr qu'on n'aurait jamais eu de place sinon, bien sûr que ça aurait été râlant - mais ça n'aurait pas été si grave vu que j'aurais pu la faire garder par une assistante maternelle et
reprendre le travail quand elle avait 7 mois comme prévu.
Ce qui est lamentable c'est qu'elle a eu un accident, elle a failli mourir et personne ne sait pourquoi, du coup il est établi que son sommeil doit être surveillé, on sait que les
assistantes maternelles n'ont pas de formation médicale et les nounous à domicile encore moins ... et Elsa n'a quand même pas eu de place. Il n'y a pas beaucoup de municipalité qui laissent une
famille dans cette situation.
Je ne vois AUCUN point positif du côté de la municipalité.

La directrice est une perle.
Ca n'enlève rien à mon amertume à l'égard de la mairie.

Bizarrement la plupart des commentaires tend à m'inciter à me réjouir, sans prendre en compte les raisons qui font que c'est trop tard, on n'a trop les boules. Du coup je me sens un peu
isolée, là.

Merde, j'ai tenu mon bébé dans mes bras en croyant qu'elle était morte. Elle aurait pu l'être. Et pas un pécquenaud dans le service de la Petite enfance n'a levé le petit doigt, ne fut-ce
que pour soutenir la directrice, qui, elle, nous aide en douce. C'est naze.
C'est naze.

N'essaie pas de me faire voir les choses en rose.

mais merci de ta sollicitude, je sais bien que tu ne l'as pas vécu - et c'est aussi bien.



Kriss 19/05/2009 19:25

Moi aussi j'enrage en ce moment, contre LE système. Fuck the system !

En attendant, ça me rappelle aussi qu'on n'avait pas eu de place en crèche pour Morgane et qu'on l'a mise dans une structure privée hébraïque (j'ai rien contre hein).
Elle y a été très heureuse, mais pas merci la ville ! A côté de ça, mon grand allait à la foire du trône, à la piscine ou à la patinoire toutes les semaines avec le centre de loisirs du mercredi.
Peut-être que ta ville est meilleure dans l'accueil des plus grands.... maigre consolation.

Gros bisous à la poupette que j'ai hâte de serrer dans mes bras, comme il y a 1 an (mais je suis sûre qu'elle se laissera moins faire) et lui dire dans le creux de l'oreille que j'ai eu si peur cet hiver que la revoir va être très émouvant pour moi (et lui dire aussi qu'elle n'a pas le droit de grandir si vite, c'est pas humain ça !)

virginie 19/05/2009 13:57

Coucou Nounette ! En ce moment je rage aussi apres le genre humain ,le manque d'entraide et de compassion me révolte mais il faut croire que c'est comme ça de nos jours . Enfin heureusement quelques personnes sortent du lots et montrent qu'elles ont un peu de coeur .. Pour remercier l'équipe à la fin de l'année de creche pour Calvin j'avais offert une rose à chacune emballée individuellemen mais préparée dans un gros bouquet , tu vois ce que je veux dire ? Un petit mot gentil comme tu sais les écrire avec une petite douceur et tu as toutse les chances de faire plaisir je pense . Sinon y a la cafetiere neuve ou de jolis verres mais ça fait moins glam peut être ! Bisous . pardon si je t'ai paru trop enjouée pour la place , je n'avais pas réalisée . Bisous .Virginie

Présentation

  • : Ma vie en mieux
  • Ma vie en mieux
  • : 3 mouflettes en couleurs primaires font toutes les teintes de la vie.
  • Contact

Texte Libre

to be is to do             (Socrate)
to do is to be             (Sophostène)
to-be-do-be-doooo   (Sinatra)

Recherche

Citation

La vie a plus d'imagination que les rêves (La Belle Histoire, Lelouch)