Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 17:53

Dimanche, l'ours a proposé d'emmener les filles chez sa mère.

Bénéfice double : d'une part Crème de belle-maman voit ses deux petites-filles, elle qui voit moins souvent la poupette. Elle peut même s'amuser à lui donner sa pâtée purée et son petit suisse, même pas blasée qu'elle est ! Ainsi, le lait maternel ne manquera pas à la poupette, qui dormira à l'aller et au retour, que demande le peuple.

D'autre part, la maman (moi) gagne comme ça trois bonnes heures pour glander se reposer.

 

Je n'ai pas pu.

Les laisser partir, en voiture, sur l'autoroute, tous les trois … je n'ai pas pu.

 

J'y pense encore. Tous les jours.

Même la nuit parfois. L'autre nuit j'ai rêvé qu'un bébé canard duveteux plongeait par un trou dans la glace, et ne pouvait plus remonter. Il y avait un adulte canard qui plongeait aussitôt, et je me suis réveillée. Ma poupette dormait paisiblement. Même la machine dormait.

J'en rêve même le jour : même quand elles s'ébattent, pleines de santé, autour de moi, je vois défiler des images où je perds une de mes filles.

 

J'y pense chaque fois que je lui coupe les ongles. Chaque fois que je pense que ses dents vont sortir. Chaque fois que je pense à tout ce qui aurait pu s'arrêter. Mais surtout, surtout, quand je lui coupe les ongles, allez savoir pourquoi.

 

Les films où un enfant meurt (des séries policières que l'ours regarde parfois avec moi) m'oppressent.

 

J'ai peur. C'est plus vivable, c'est plus diffus aussi. C'est toujours là.

Vous comprenez, je ne suis plus dans le même monde, je ne suis plus dans le monde où "ça peut arriver", je suis dans le monde où c'est déjà arrivé. J'attends avec terreur le moment où ça va se reproduire. Je m'efforce de penser à tout, de ne jamais les mettre en danger mais de les laisser vivre. J'essaie de ne pas regarder la montre quand l'ours est en retard.

Et si j'oublie de l'appeler un jour où on doit se retrouver à 4 et où je suis en retard, c'est lui qui est angoissé.

 

Je regarde le visage de ma poupette endormie, et je guette les signes de sa respiration. Je pose ma main sur son torse pour la sentir.

Je sais que tout le monde fait ça, mais j'espère que les autres parents ne le font pas en pensant que leur bébé peut vraiment être mort.

Je me dis que quand ma poupette n'aura plus son visage de bébé … quand l'image de son visage cireux ne se superposera plus …

Je peux attendre qu'elle ait des couettes (compter une dizaines d'années, en se basant avec optimisme sur la croissance des cheveux de l'aînée). Mais comme désormais j'ai aussi peur pour la grande …

 

Voilà, j'y pense encore. Il n'y a rien à faire qu'attendre j'imagine. On va quand même retourner juste avec l'ours en parler à la psy (la dame chez qui la nounette joue au petit train pendant qu'on parle de son sommeil perturbé et de son refus des légumes, NDT).

 

Bon je vous laisse, Maiou est en mode essorage, faudrait pas que je me loupe.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laura 19/02/2009 23:43

Bon courage, vraiment.

Nounette 21/02/2009 23:49


Merci ! et merci pour ce message
C'est une question de temps, je sais ...


chantal 19/02/2009 09:17

Vous racontez votre angoisse d'une manière très émouvante et c'est tellement fort en vous, qu'il n'y a pas de mots je pense pour vous rassurer. En parler vous soulage surement un peu, quand au psy c'est effectivement une bonne idée.
Bon courage à vous

Nounette 21/02/2009 23:54


Je ne sais pas si parler en soulage mais je ne sais pas ne pas en parler, je saoule un peu tout le monde avec ça, à commencer par votre fille - qui a assuré la
permanence de nuit, avec le décalage, la pauvre ...
merci pour votre message.


fanfan 19/02/2009 09:10

Aucun mot ne serait à la hauteur ! Je pense très fort à toi.

Nounette 21/02/2009 23:58


merci fanfan


line 19/02/2009 08:38

je ne connais pas cette peur que tu as en toi, je ne sais donc pas trop quoi te dire, si ce n'est que je pense très fort à toi !!!
bisous++

Nounette 21/02/2009 23:59


merci Line


Géraldine 19/02/2009 01:24

Mince, c'est vraiment pas facile. Et comment comprendre quand on n'a pas connu ça !! "Le temps efface tout", j'en suis pas si sûre mais espérons qu'il atténue un peu les choses...

Nounette 22/02/2009 00:01


je doute que le temps efface, je pense qu'on apprend à gérer le quotidien ... ici ce qui est troublant c'est que la peur est moins prégnante mais plus diffuse. Je n'ai
plus terriblement peur pour Elsa : j'ai un peu peur en permanence pour les trois ...


Présentation

  • : Ma vie en mieux
  • Ma vie en mieux
  • : 3 mouflettes en couleurs primaires font toutes les teintes de la vie.
  • Contact

Texte Libre

to be is to do             (Socrate)
to do is to be             (Sophostène)
to-be-do-be-doooo   (Sinatra)

Recherche

Citation

La vie a plus d'imagination que les rêves (La Belle Histoire, Lelouch)