Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 15:13
Ayé, j'y suis allée.
Chez le dentiste, je veux dire.
Ca vaut le coup d'être signalé, parce que la dernière fois que j'y ai mis les pieds, il y a 8 jours ... j'en suis ressortie direct, blême, tremblante, et ma dent à soigner ... restant à soigner.
Humiliation suprême, c'est mon dentiste qui m'a mise à la porte, gentiment mais fermement : "j'aurais bien tenté le coup mais si vous me faites un malaise je ne saurai pas allaiter à votre place votre joli bébé". (Pas faux).

Pourtant, je n'ai rien contre les dentistes (je ne vais pas dire que je n'ai pas de dent contre eux parce qu'on doit la faire un peu souvent). Triste à dire mais j'ai l'habitude. J'ai même pris la technique pour me rincer la bouche sans avoir le filet de bave qui tricote entre moi et le gobelet. Je m'installe en terrain familier, et je profite d'un moment de répit où je peux m'allonger (!) - pendant que le praticien bricole dans des coins que je ne verrai jamais, et pose des questions auxquelles je suis incapable de répondre sans le mordre. J'adore les dentistes bavards. Ma précédente dentiste me torturait, mais elle m'amusait trop quand elle philosophait - alors j'y retournais. 
Pourtant, j'ai super peur d'avoir mal.
Et d'ailleurs, en général j'ai super mal.
Les dentistes sont quand même bien formés : c'est de plus en plus rare que j'aie mal quand ils me soignent. De fait, l'effet de l'anesthésie ne s'estompe qu'une fois que je suis sortie du cabinet, trop tard pour les insulter (maintenant je suis tellement rodée que j'emporte du paracétamol dans le sac à côté du chéquier).

Quand j'étais petite j'y allais pour l'aquarium et les poissons.
Mais quand j'étais petite, je n'avais pas de carie.

Maintenant j'ai à chaque fois une mauvaise surprise. Evidemment dans un coin impossible à atteindre, malgré la super brosse électrique offerte par l'ours. J'ai plus de couronnes que les familles royales européennes réunies. Bon brossage, m'a-t-on dit pourtant, mais pauvres gènes.

Enfin il y a 10 jours, j'étais assez tranquille : je devais juste revoir mon dentiste pour qu'il me montre la meilleure technique de brossage, histoire de bien l'enseigner à mes filles.
Et puis aussi, j'avais un amalgame qui avait sauté - le trou avait l'air petit, mais bon, vu mes gènes, il vallait mieux se dépêcher de soigner ça. En plus comme il y avait plein d'aliments qui se coinçaient dedans, j'avais peur d'avoir mauvaise haleine.

Le verdict est tombé : carie sur une dent de sagesse.
Pourtant on avait tout bien contrôlé fin octobre 2007 ... mais ensuite, pendant que j'étais occupée à être enceinte puis à allaiter mon bébé, une carie avait démarré ... et rongé ma dent. C'est l'émail qui avait fini par céder. Rien à faire : extraction obligatoire.
Déjà, le mot, ça fait changer de couleur. Et puis je suis sentimentale, alors encore une dent qui s'en va, c'est chagrin.
Mais bon. On est brave ou on ne l'est pas, j'ai repris rendez-vous.

Ben on ne l'est pas. Brave, je veux dire.

Tout avait pourtant bien commencé. Ma copine Sabrina m'avait rassurée : "ça ne fait pas mal, c'est le bruit qui est spécial" . On avait réquisitionné ma belle-mère pour garder mini, micro dormait dans sa poussette, et mon soignant avait commencé à endormir mes craintes de ses commentaires bon enfant ... sur les enfants ... (mes filles et ses petites-filles qui ont le même âge).

Là où ça s'est gâté c'est quand il a brandi l'aiguille d'anesthésiant.
Vous avez déjà vu un truc pareil ?
Moi oui. Souvent même (pauvres gènes). Mais là, avec les nuits striées, la peur de la piqûre ... j'ai bondi en arrière, failli renverser le plateau, et fondu en larmes - tout ça en même temps.
Comme l'adrénaline annule l'effet de l'anesthésiant, et surtout que le matériel doit être trop cher pour risquer que je shoote dedans, mon dentiste, après avoir attendu 1/4h pour voir si je me calmais, m'a jovialement mise à la porte. Et donné rendez-vous une semaine plus tard.

Ca fait donc une semaine que j'ai une haleine de chacal, malgré tous les nombreux brossages à m'en limer les gencives.

Et depuis 15h  ce jour, c'est fini. L'un des seuls petits bouts de sagesse qu'on pouvait officiellement m'attribuer a été extrait, RIP.

Je vous laisse, je vais aller me perfuser du doliprane (okazou).





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne-Valérie 11/02/2009 18:23

ben disons qu'au moins tu auras profité quelques années de tes dents de sagesse... les miennes au fond d'un ziplock ne risquent pas de prendre des caries!!

tout le monde m'a dit 1 bébé = 1 dent... bon pour hugo pas de souci pas de carie j'ai eu de la chance mais opur ethan je suis passée à 2 doigts de la dévitalisation... enfin faut dire que j'y suis allée il marchait presque donc bon...

Géraldine 05/02/2009 23:56

J'ai moi aussi un long historique avec les dentiste. Et les anesthésiants, ça fait mal et ça laisse un goût affreux dans la bouche, beurk !!!

pitch 05/02/2009 12:57

ohlalalalalala comme je te comprends..beurk les dentistes....
courageuse nounette

nenaure 05/02/2009 12:39

oulah, ma pauvre, je compatis...
Au sujet de la beauté du dentiste, quand même, ça aide à se détendre en pensant à autre chose, mon dentiste a des yeux bleus clair à tomber à la renverse: comme tu ne vois que ça en gros plan pendant qu'il te charcute les coins invisibles, ça change les idées de se noyer dedans... ;-)
Bon, sinon côté douleur, j'arrive après la guerre donc mes conseils ne serviront à rien (sauf si prochaine fois il y a): le message sensoriel du toucher est plus rapide que celui de la douleur => tu frottes bien fort qq part entre la zone de piqûre et le cerveau et tu "embrouilles" le message nerveux de la douleur en l'atténuant. Pareil pour la douleur du réveil d'anesthésie, faut frotter! (ça marche pour toutes les douleurs, les ptits bobos des chutes des pitchous, les piqûres, les petits orteils cognés sur le pied de la table etc...)
M'enfin de prochaine fois point n'auras, puisque tu n'as plus de sagesse ;-)
Saleté de gênes, va!

Nounette 07/02/2009 00:30


Aaaaaaaaaaaaaaah alors le coup des yeux ça me parle, j'ai fait des progrès spectaculaire en flûte traversière à 16 ans avec un prof qui avait des yeux comme des lacs.
Rha je suis normale alors.
Pour la douleur tu l'avais déjà signalé, mais ça ne fonctionne pas pour une douleur dentaire de type sourde et lancinante et surtout ... permanente ... (en plus va trouver une zone atteignable
entre le fond de la gencive et le cerveau lol).
Mais je me sers bcp de ce conseil depuis que tu l'as donné - quand ma nounette se vautre je masse et je frotte (et on crie toutes les deux "ouste le bobo, dehors, va-t-en !" ça ne sert à rien mais
je vois bien que ça la soulage)


emmanuelle 05/02/2009 11:07

ayé j'ai trouvé ton adresse, merci
et j'espère que tu n'as plus mal à tes dents, sacré récit
bisous

Présentation

  • : Ma vie en mieux
  • Ma vie en mieux
  • : 3 mouflettes en couleurs primaires font toutes les teintes de la vie.
  • Contact

Texte Libre

to be is to do             (Socrate)
to do is to be             (Sophostène)
to-be-do-be-doooo   (Sinatra)

Recherche

Citation

La vie a plus d'imagination que les rêves (La Belle Histoire, Lelouch)