Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 09:37

Bon, il paraît que mon dernier post était un peu trash.

Je vais donc aborder ce matin un phénomène beaucoup plus choupinet.

Mais avant il faut que je donne quelques précisions.
... Pas que je risque d'être lue par quelqu'un qui ne connaît pas ce dont je parle : ça ne me serait jamais venu à l'idée de lire des histoires de moutards avant d'être moi-même mère de famille. Car il faut bien se rendre à l'évidence : c'est ce que je suis désormais aux yeux de la société – en tout cas, si je me fais renverser par un bus, on parlera de la crêpe que je serai devenue comme d' "une mère de famille de 35 ans".

C'est assez surréaliste.

Bon, passe encore qu'on n'écrive pas "une jeune femme", du temps de Balzac une femme de 30 ans ça sentait déjà le moisi.

Mais qu'on zappe ma formation et mon amour immodéré des études (j'y peux rien j'aime), qu'on zappe mon métier (mon travail est une partie de moi), qu'on zappe mes loisirs (si je ne crée pas avec mes mains est-ce que j'existe encore ?), ça j'ai du mal à m'y faire. Notez que si j'étais un homme, on dirait "un homme de 35 ans blablabla, il était père de 2 enfants". Eh, oui, les enfants ne sont pas une composante de l'identité masculine. Alors qu'il faut bien s'y résoudre : dès l'instant où j'ai eu des enfants, je suis devenue une Mère De Famille, avant toute autre chose.

En même temps, au vu de mon quotidien, c'est pas complètement faux.

 

Donc disais-je, je vais aborder là un sujet un peu tabou, même pour les MM. Et, pour éclairer mon point de vue, il me faut préciser quelques points sur les MM, même si toutes mes lectrices savent très bien que je ne fais pas référence à ces dragées chocolatées dont on paie pour voir la cacahuète.

Oui, je parle des Mamans Maternantes.

Car, on le sait, il y a des mamans non maternantes, les normales quoi, faut bien faire la différence.


Par exemple, la Maman Maternante, porte son bébé.

Bon, on s'en doute, je ne parle pas de "porter" son bébé. Car tant que le truc ne rampe pas, au moins la première demi-année, pour qu'il aille d'un point à un autre faut bien le porter (oui, par moments on en est encore là la cinquième demi-année, ahem).

Non, la MM porte son bébé : le portage fait partie du maternage, et pour ça on utilise des accessoires, comme l'Echarpe de Portage (5 à 9 kgs dans les bras on ne tient pas longtemps et en plus on a les mains prises). C'est super tendance trop hype fashion, l'écharpe. Ainsi, ma nounette a été portée dès son premier mois dans une écharpe de la meilleure qualité, qui coûtait le prix d'un billet Paris-Lyon. La position est meilleure que dans un porte-bébé et quand bb grandit on peut le passer sur le dos, d'ailleurs les africaines font comme ça. Pour le prix du retour, je nous ai offert un chouette chinado, paraît que c'est comme les asiatiques, en tout cas le nouage est plus simple.

Oui car les mamans du monde (comprenez : d'ailleurs), celles qui détiennent la sagesse universelle de la terre (le mythe du bon sauvage a encore de beaux jours, mais il faut surtout reconnaître que la société de consommation nous éloigne un peu de la simplicité et beaucoup de la nature), elles portent leurs enfants comme ça. Bon, je n'ai pas vu en vrai beaucoup d'africaines porter leur bébé, juste une nounou de mon quartier qui attachait l'enfant qu'elle gardait sur son dos en un mouvement avec un long foulard (mais je n'ai pas, euh, sa cambrure) et des péruviennes, qui portaient sur leur dos leur enfant avec une épaisse couverture bariolée, mais je n'avais pas d'enfant et j'ai pas regardé comment elles faisaient (oui, tout ça pour glisser que j'ai fait le chemin de l'inca, c'est mesquin mais cékoul, comme dirait mini qui copie tout ce que je dis).

Donc, ma nounette a été amoureusement portée, surtout parce que c'était quasi le seul moyen pour endormir cette tête de mule (déjà).

Ma poupette a été portée dès ses premiers jours dans un paréo guadeloupéen ( kriss). Je l'ignorais mais en fait c'est encore plus hype fashion méga tendance, l'écharpe bricolée maison, ça fait refus de la société de consommation, bio-écolo-nature attitude, c'est trop dans le move. Enfin moi c'est surtout que ma copinaute Shazam m'avait soufflé l'idée.
En tout cas maintenant qu'Elsa a grandi je reviens à l'écharpe, pis ça me laisse les mains libres pour la poussette (quand je ne veux pas avoir à courir dans la rue après mini-fauve qui raffole des boutons d'appel priorité piéton, et est capable de traverser en galopant si elle en repère un en face).


Donc, la MM porte son enfant (je pointe). Et elle l'allaite (je pointe). Elle utilise aussi des couches lavables, je pointe mais on a dit qu'on zappait la partie trash. Elle fait plein d'autres trucs dont certains ne sont spécifiques que parce qu'elle le proclame, mais je vais mettre fin à ma digression pour venir à ce qui fait l'objet de ce post.

 

Car souvent, même si elle n'en parle pas, la MM cododote.

Autrement dit, son gluon roupille à son côté dans le plumard conjugal, au moins les premières semaines de l'allaitement.

J'ai rien contre ça, notez bien, c'est nettement moins crevant pour la maman et si on fait attention à ce que le bébé ne puisse pas être recouvert par une couverture (risque d'étouffement) c'est confortable pour tout le monde, même le papa, à qui la mère n'en veut plus de ne pas se lever pour les tétées de nuit.
Pendant la première grossesse l'ours avait indiqué qu'il était fermement contre, qu'il en refusait catégoriquement le principe même pour les premières nuits.

Comme toutes les théories prénatales celle-ci a fait long feu, et donc nous cododotons aussi avec Elsa depuis sa naissance – finalement plus longtemps que pour SarahL qui avait intégré son lit à partir de 4 mois (mais elle n'avait pas un rhume-sans-fin doublé d'un reflux, le tout surveillé par une machine qui bippe parfois la nuit - et qui est présentement dans le parfait alignement de son visage rose, ce qui permet de se rendormir direct, sans se lever pour vérifier à travers les barreaux qu'elle respire encore …)

 

Or, chaque nuit pendant que je dors (ce qui arrive), se produit un phénomène très surprenant.

La migration du gnome.

Moins impressionnante que celle des gnous (plus nombreux mais plus moches) la migration du gnome reste fascinante, au moins à mes yeux.

Car ce petit machin qui ne sait pas se retourner sauf une fois, et qui ne sait pas ramper non plus, et que je couche tous les soirs sur le dos dans son cale-bébé (histoire qu'il n'y ait pas de deuxième fois), bien parallèle à moi et à bonne distance de mon flanc pour être sûre de ne pas la couvrir de ma couette, ce petit machin parvient, je n'ai jamais compris comment, à me rejoindre. Ce, même si je recule ou même si je la remets en place régulièrement.

Parfois elle contourne son cale-bébé par le haut avant de glisser transversalement, parfois - encore plus fort - elle traîne son cale-bébé avec elle. Dans tous les cas, immanquablement quand son mouinement nocturne de fin de cycle de sommeil me réveille, sa bouche est à quelques cm de mon sein.

 

Et donc ?

 

Et donc elle tète.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

amaia 16/01/2009 19:28

J'adore ce post !Tu sais si bien retranscrire tes émotions,tes sentiments qu'on a l'impression de vivre les choses en même temps que toi

Nounette 17/01/2009 11:40


Merci amaia !


Caly 11/01/2009 16:38

Vous me faites rire les filles !
En tout cas, moi je sais que tu es une bonne maman, quoique tu fasses ! Et que tu es tout simplement une femme extraordinaire...
Après tout, nous sommes toutes des mammouths ! C'est bien normal hihi...

Kriss 11/01/2009 04:43

Si les gnomes peuvent encore migrer certaines nuits; c'est qu'ils vivent dans des familles où les mamans savent se laisser être mammifères.
Du coup les gnomes savent se laisser être de petits animaux insctinctifs.
Moi je n'aime pas le terme de maternante, parce que ça colle une étiquette et ça exclu ou enferme.
N'empêche que le rampant nocturne est assez collant, mais que quand ça passe, on se trouve tout bête dans ce lit qui semble si grand d'un coup.
Pis ça passe toujours.

Nounette 11/01/2009 11:20


pis c'est bien aussi ... (demande au papa  qui va enfin pouvoir reprendre la main sur ses joujoux)
suis pas pressée pour autant
J'aime l'idée d'être mammifère, je dis souvent que mes filles m'ont ramenée à la nature et à mon état de mammifère (j'en parle ici, euh dans un post qui est encore en brouillon faut que je le
poste).


bedi33 10/01/2009 22:38

c'est marrant moi je te vois pas QUE comme une mère ... ça fait parti de ton personnage mais ça n'est pas que toi.

Il y a la ariane a fond dans son boulot, un boulot qui lui correspond ; il y à la ariane femme de coeur, qui aime aider les autres ; il y a la ariane créative ...

Bref, ...très beau récit sur la migration du gnome !!!

ouioui (nathalie) 10/01/2009 15:33

ah, je vais pouvoir lire Ariane directement sans passer par le forum les jours où je n'aurais pas le temps!! (c'est-à-dire, 6 juors sur 7 en moyenne...)
Elle est épatante ta famille, Nounette!

Présentation

  • : Ma vie en mieux
  • Ma vie en mieux
  • : 3 mouflettes en couleurs primaires font toutes les teintes de la vie.
  • Contact

Texte Libre

to be is to do             (Socrate)
to do is to be             (Sophostène)
to-be-do-be-doooo   (Sinatra)

Recherche

Citation

La vie a plus d'imagination que les rêves (La Belle Histoire, Lelouch)